Navigation path

Left navigation

Additional tools

Assistance macrofinancière: la Commission propose de prêter 100 millions d’euros à la Bosnie-et-Herzégovine

European Commission - IP/09/1654   30/10/2009

Other available languages: EN DE

IP/09/1654

Bruxelles, le 30 octobre 2009

Assistance macrofinancière: la Commission propose de prêter 100 millions d’euros à la Bosnie-et-Herzégovine

La Commission européenne a proposé aujourd’hui au Conseil de fournir une assistance macrofinancière à la Bosnie-et-Herzégovine, sous forme d’un prêt d'un montant maximal de 100 millions d'euros. Cette assistance compléterait le programme d'ajustement convenu par les autorités bosniaques avec le Fonds monétaire international (FMI) afin d'atténuer les effets de la crise économique sur le pays.

La Commission européenne a adopté aujourd’hui un projet de décision recommandant au Conseil de fournir une assistance macrofinancière (AMF) à la Bosnie-et-Herzégovine, sous forme d’un prêt de 100 millions d'euros. Le montant du prêt serait versé en deux tranches, en principe au deuxième et au quatrième trimestre de 2010. Cette assistance serait fournie en appui du programme d'ajustement convenu entre la Bosnie-et-Herzégovine et le FMI, et elle est subordonnée au respect de ce programme. Elle complète l’aide financière apportée à ce pays par le FMI. Le Parlement européen doit également être consulté.

La crise économique et financière mondiale a commencé à toucher la Bosnie-et-Herzégovine au cours du dernier trimestre de 2008, entraînant une baisse de l'activité économique et un fort ralentissement des échanges. Les finances publiques ont subi une pression croissante à partir du début de 2009 du fait d'une chute des recettes et d'engagements de dépenses élevés. En conséquence, les autorités se sont tournées vers le FMI pour obtenir une aide extérieure, et ont convenu en mai 2009 d'un accord de confirmation portant sur 1,15 milliards d'euros. Le PIB de la Bosnie-et-Herzégovine devrait diminuer de 3 % en 2009 et son déficit budgétaire devrait atteindre 4,7% du PIB. Une légère reprise est prévue pour 2010.

La Banque européenne d’investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ont également renforcé leur soutien aux investissements en Bosnie-et-Herzégovine et dans les autres pays des Balkans occidentaux. La Commission se félicite du soutien crucial de banques privées de l’UE ayant des filiales en Bosnie-et-Herzégovine, qui se sont engagées à maintenir leur exposition financière vis-à-vis de ce pays.

L’AMF est un instrument d'assistance exceptionnel mis en place par l'UE en faveur des pays voisins pour faire face à la crise. Cette assistance complète l’aide du FMI et y est subordonnée. La capacité du FMI à aider les pays qui connaissent des difficultés financières est considérablement renforcée par les États membres de l'UE et d’autres membres du FMI. Ainsi, l’UE s’est récemment engagée à fournir 125 milliards d’euros au FMI, soit 35 % de l’augmentation de la capacité de prêt de celui-ci, qui passe de 250 à 750 milliards de dollars.

L’UE finance les prêts au titre de l'AMF par des emprunts sur le marché. L'argent est prêté à des conditions financières similaires. Il y a quelques semaines, la Commission a adopté plusieurs propositions d'aide analogues: une assistance macrofinancière de 200 millions d'euros en faveur de la Serbie (voir IP/09/1475 ) et des aides en faveur de l'Arménie et la Géorgie, de 100 et 46 millions d'euros, respectivement (voir IP/09/1535 ). Pour de plus amples informations sur l’assistance macrofinancière déjà apportée, y compris les rapports annuels, veuillez consulter:

http://ec.europa.eu/economy_finance/financial_operation_instruments/market_operations398_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website