Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/1575

Bruxelles, le 2 3 octobre 2009

Concentrations: la Commission autorise le projet de rachat de Schering-Plough par Merck

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement CE sur les concentrations, le projet de rachat de la société américa ine Schering-Plough, active dans le secteur des soins de santé, par la société pharmaceutique américaine Merck, présente au niveau mondial. La Commission a conclu que l'opération envisagée n'entraverait pas de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen («EEE») ou une partie substantielle de celui-ci.

Merck est un groupe pharmaceutique de taille mondiale qui développe et commercialise des produits phamaceutiques et des vaccins. Schering-Plough est entreprise mondiale qui se consacre à la recherche et à la commercialisation de produits pharmaceutiques sur ordonnance destinés à la santé humaine, de produits de santé animale et de produits de soin en vente libre.

Dans son enquête, la Commission s'est intéressée à un grand nombre de marchés pharmaceutiques nationaux dans le domaine de la santé humaine, dans lesquels des chevauchements de produits existants ou en voie de mise au point par Merck et Schering-Plough risquent d'apparaître, par exemple dans le domaine des produits contre l'asthme ou la rhinite allergique. La Commission a constaté que tout problème de concurrence pouvait être écarté sur ces marchés, étant donné que les produits de Merck et de Schering-Plough ne sont pas en concurrence directe et qu'il resterait un nombre suffisant de concurrents crédibles sur le marché au terme de l’opération envisagée.

En ce qui concerne la santé animale, pour éviter les chevauchements, Merck a cédé 50 % de ses parts dans l'entreprise conjointe Merial à Sanofi-Aventis, apportant à cette dernière le contrôle exclusif de l'entreprise conjointe et garantissant ainsi la concurrence sur le marché. La Commission avait approuvé cette opération le 15 septembre 2009 en vertu de la procédure simplifiée de contrôle des concentrations (voir http://ec.europa.eu/competition/mergers/cases/index/m112.html#m_5614 ).

Pour de plus amples informations sur cette affaire, voir:

http://ec.europa.eu/competition/mergers/cases/index/m110.html#m_5502


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website