Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN ES NL IT SV PT HU

IP/09/ 1558

Naples, le 21 octobre 2009

L'UE investit une première tranche de 500 millions d'euros au titre du financement RTE-T dans des travaux d'infrastructure

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui quel serait le premier groupe de projets à bénéficier d'une enveloppe de 500 millions d'euros destinée à financer des projets importants d'infrastructures de transport dans toute l'UE. Les subventions seront allouées au titre du programme portant sur le réseau transeuropéen de transport (RTE-T), lequel contribue au financement de travaux visant à créer des maillons manquants ou à supprimer des goulets d'étranglement afin de permettre aux personnes et aux marchandises de circuler rapidement et facilement entre les États membres. Cette enveloppe de 500 millions d'euros constitue un élément capital de la réponse de la Commission à la crise économique. Le financement annoncé aujourd'hui est destiné à des projets en Autriche, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, en France, en Hongrie, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Suède et au Royaume-Uni. La Commission annoncera avant la fin de l'année une deuxième série de projets qui bénéficieront d'un financement au titre du RTE-T.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne chargé des transports, a déclaré: «C'est avec plaisir que je signe aujourd'hui ces décisions de financement. Je suis convaincu que la capacité de croissance de l'UE dépend de la qualité de ses infrastructures de transport, et le programme RTE-T joue un rôle essentiel pour garantir leur développement. En débloquant ces fonds qui visent à favoriser la croissance économique, la Commission montre son engagement à faire face à la crise. Ce financement au titre du programme RTE-T est crucial pour que l'Europe continue d'aller de l'avant».

Au départ, ce financement de 500 millions d'euros devait être étalé sur plusieurs années, mais il a été avancé à cette année en raison de la réponse coordonnée de la Commission à la crise économique. Compte tenu du rôle central des transports dans l'économie, l'amélioration des infrastructures peut constituer un facteur de développement de l'activité économique.

Les subventions RTE-T ont une fonction essentielle car elles rendent certains travaux d'infrastructures possibles par le financement d'études permettant de lever les difficultés de mise en route d'un projet, ou d'une partie des travaux eux-mêmes. Le trafic entre États membres devrait doubler d'ici à 2020. Pour répondre à cette augmentation, il sera nécessaire, d'ici à 2020, d'investir massivement pour achever et moderniser le réseau de façon durable.

Le financement a été annoncé aujourd'hui, au cours de la première des journées RTE-T à Naples. Cette année, le thème de la conférence est: «L'avenir des réseaux transeuropéens de transport: jeter des ponts entre l'Europe et ses voisins». Dans le cadre de cette conférence, les participants feront le point sur la mise en œuvre des «30 projets prioritaires» et donneront un premier aperçu des priorités communes d'ici à 2020.

Liste des projets financés au titre du RTE-T publiée aujourd'hui

(Les montants entre parenthèses correspondent à la contribution communautaire)

Autriche

  • Mise à quatre voies de la ligne occidentale Vienne-Linz: gare ferroviaire de Melk (3 400 000 EUR)

Belgique

  • Reconstruction du pont Noorderlaan (1 342 000 EUR)

France

  • Nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse LGV Est Phase 2: tronçon Baudrecourt-Vendenheim (75 996 000 EUR)

Allemagne

  • Autoroute A3 Francfort-Nuremberg, rénovation du pont de Randersacker sur le Main (2 395 000 EUR)

  • Élargissement trimodal de la capacité de transbordement du port de Cologne (3 330 000 EUR)

Hongrie

  • Construction d'un terminal commun pour les vols Schengen et non-Schengen et le transfert unifié des voyageurs à l'aéroport de Budapest (7 560 000 EUR)

Italie

  • Autoroute périphérique de Rome – section nord-ouest – mise à trois voies dans les deux sens entre les km 11+250 et 12+650 – travaux d'achèvement (2 981 000 EUR)

  • Mise en œuvre de l'accessibilité nautique du port de Venise-Marghera: dragage ordinaire et dragage d'urgence sur deux tronçons des canaux ouest et sud (3 912 000 EUR)

  • Hub de Turin, tronçon Susa-Stura, suppression du goulet d'étranglement (52 740 000 EUR)

  • Intégration de la communication et de la surveillance (IP1) (4 048 000 EUR)

Pays-Bas

  • Suppression du goulet d'étranglement de l'axe nord-sud A2 (E25): construction du tunnel pour l'autoroute urbaine à Maastricht (15 000 EUR)

Portugal

  • Plan de développement de l'aéroport de Faro – Phase 1 (6 016 000 EUR)

Espagne

  • Voie rapide SE-40 (Séville). Tronçon Coria del Rio-Dos Hermanas (tunnels nord et sud) (23 969 000 EUR)

Suède

  • Infrastructures portuaires du port nord de Malmö (5 922 000 EUR)

  • E6.21 connexion de Partihall (16 296 000 EUR)

Royaume-Uni

  • Dragage et travaux de réhabilitation de l'estuaire de la Tamise dans le cadre du port multimodal intégré London Gateway et du développement de la logistique (14 174 000 EUR)

  • Système de gestion du trafic du corridor A14 (11 670 000 EUR)

  • Travaux sur l'axe Felixstowe-Nuneaton (9 234 000 EUR)

Pour de plus amples informations concernant un projet en particulier:

http://ec.europa.eu/transport/infrastructure/events/2009_10_21_naples_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website