Navigation path

Left navigation

Additional tools

Assistance macrofinancière: la Commission propose 100 millions d'euros en faveur de l'Arménie et 46 millions d'euros en faveur de la Géorgie

European Commission - IP/09/1535   16/10/2009

Other available languages: EN DE

IP/09/1535

Bruxelles, le 16 octobre 2009

Assistance macrofinancière: la Commission propose 100 millions d'euros en faveur de l'Arménie et 46 millions d'euros en faveur de la Géorgie

La Commission européenne a proposé au Conseil de fournir une assistance macrofinancière (AMF) à l'Arménie, sous forme d'un prêt d'un montant maximal de 65 millions d'euros et de dons pour un montant maximal de 35 millions d'euros. Par ailleurs, toujours dans le cadre du programme AMF, elle a proposé 46 millions d'euros sous forme de dons en faveur de la Géorgie. Cette assistance contribuera à la réalisation du programme d'ajustement convenu entre l'Arménie et le Fonds monétaire international (FMI) afin d'aider le pays face à la crise mondiale. En ce qui concerne la Géorgie, l'assistance fait partie d'un ensemble de mesures européennes dont le montant maximal est de 500 millions d'euros visant à soutenir le redressement économique de la Géorgie à la suite du conflit qui l'a opposée à la Russie et contribuera à la réalisation du programme d'ajustement convenu avec le FMI.

Géorgie

La Commission européenne a adopté un projet de décision recommandant au Conseil de fournir une assistance macrofinancière à la Géorgie, sous forme de dons pour un montant de 46 millions d'euros. L'assistance est subordonnée au respect du programme d’ajustement convenu entre la Géorgie et le FMI, tout en contribuant à sa réussite, et complète l'aide financière apportée à ce pays par le FMI. Les dons seraient octroyés en deux tranches, en principe au quatrième trimestre de 2009 et pendant le premier semestre de 2010. Cette assistance s'inscrit dans un ensemble complet de mesures européennes, dont le montant maximum est de 500 millions d'euros, visant à soutenir le redressement économique de la Géorgie. Celui-ci résulte de l'engagement pris lors de la conférence des donateurs d'octobre 2008, au lendemain du conflit avec la Russie d'août 2008 (voir IP/09/XX). L'AMF aidera la Géorgie à couvrir ses besoins de financement externe au cours de la période 2009-2010.

Le conflit militaire avec la Russie et les répercussions de la crise mondiale ont frappé l'économie de la Géorgie de plein fouet alors qu'auparavant ce pays jouissait d'une forte croissance. Le PIB en termes réels devrait diminuer de 4 % en 2009, soit un chiffre équivalent à la moyenne européenne.

Arménie

Par ailleurs, la Commission européenne a également proposé au Conseil de fournir une assistance macrofinancière à l'Arménie, sous forme d'un prêt d'un montant de 65 millions d'euros et de dons pour un montant de 35 millions d'euros. L'assistance serait aussi octroyée en deux tranches, en principe au premier et au quatrième trimestre de 2010. De même, elle serait subordonnée au respect du programme d’ajustement convenu avec le FMI, tout en contribuant à sa réussite. Le financement proposé complétera les ressources financières apportées par l'UE, sous la forme de programmes d'aide budgétaire financés au titre de l'instrument européen de voisinage et de partenariat.

La crise économique mondiale a commencé à toucher l'Arménie au dernier trimestre de 2008. Alors que l'activité économique et la position extérieure du pays se détérioraient, l'Arménie a conclu un accord de confirmation portant sur un programme d'une valeur de 540 millions USD avec le FMI en mars 2009. Compte tenu de la forte dégradation des conditions économiques, le FMI a décidé en juin 2009 d'approuver une augmentation de ses ressources d'environ 250 millions USD. Le PIB de l'Arménie devrait diminuer de 15,6 % en 2009, son déficit budgétaire devrait atteindre 7,5% du PIB et le déficit de la balance courante devrait s'élever à 13,7 % du PIB. On devrait assister à une lente reprise en 2010.

D'autres donateurs internationaux comme la Banque mondiale et la Banque de développement asiatique contribuent à l'effort d'ajustement économique de l'Arménie, en collaboration avec des donateurs bilatéraux.

Contexte de l'assistance macrofinancière

L’AMF est un instrument exceptionnel mis en place par l'UE en faveur des pays voisins pour faire face à la crise. Cette assistance complète l’aide du FMI et y est subordonnée. La capacité du FMI à aider les pays qui connaissent des difficultés financières est considérablement renforcée par les États membres de l'UE et d’autres membres du FMI. Ainsi, l’UE s’est récemment engagée à fournir 125 milliards d’euros au FMI, soit 35 % de l’augmentation de la capacité de prêt de celui-ci, qui passe de 250 à 750 milliards de dollars américains.

L’UE finance les prêts au titre de l'AMF par des emprunts sur le marché. L'argent est prêté à des conditions financières similaires. Les dons AMF sont financés dans le cadre du budget de l'UE. Le Parlement européen est consulté.

La Commission a également proposé ce mois-ci d'octroyer un prêt AMF similaire d'un montant de 200 millions d'euros en faveur de la Serbie (IP/09/1475).

Pour de plus amples informations sur l’assistance macrofinancière déjà apportée, y compris les rapports annuels, veuillez consulter:

http://ec.europa.eu/economy_finance/financial_operation_instruments/market_operations398_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website