Navigation path

Left navigation

Additional tools

Pêche: la Commission présente une proposition sur les possibilités de pêche 2010 pour la mer Noire

European Commission - IP/09/1419   05/10/2009

Other available languages: EN DE BG RO

IP/09/1419

Bruxelles, le 5 octobre 2009

Pêche: la Commission présente une proposition sur les possibilités de pêche 2010 pour la mer Noire

La commission européenne a adopté aujourd’hui une proposition de possibilités de pêche en mer noire pour 2010, dans laquelle elle annonce un total admissible de capture (TAC) de 76 tonnes pour le turbot (soit 25 % de moins qu’en 2009) et un TAC de 12 750 tonnes pour le sprat (inchangé par rapport à 2009). Ces propositions se fondent sur les avis de deux groupes de travail réunissant d’éminents scientifiques spécialistes de la région de la mer Noire, ainsi que sur celles du comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP) de la Commission, qui a passé en revue les rapports des groupes de travail.

Joe Borg, membre de la Commission chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «La gestion des pêcheries dans les eaux de la mer Noire appartenant à l’Union européenne doit être rationnelle et s’appuyer sur des fondements scientifiques, conformément aux principes en vigueur partout dans l’Union. Telle est la règle qui a présidé à l’élaboration des propositions de la Commission pour la prochaine campagne de pêche. Nous avons pu maintenir au même niveau la limite du total des captures pour le sprat, mais nous avons dû proposer une réduction pour ce qui est du turbot, car de récents rapports scientifiques signalent que ce stock est en piteux état. Sur le moyen terme, nous voulons introduire, comme dans les autres régions, des plans de gestion des stocks de poissons dont l’état est critique. Il s’agit par là de mieux gérer les pêcheries, en tenant intégralement compte des besoins de conservation des stocks, mais aussi en offrant au secteur plus de transparence et de prévisibilité.»

La proposition a pour objectif de permettre l’exploitation soutenable, à long terme, des stocks de poissons de la mer Noire et s’inscrit dans le droit fil des mesures arrêtées pour 2008 et 2009. Les mesures que propose la Commission visent à reconstituer les stocks décimés et à garantir la soutenabilité des pêcheries sur le long terme, dans le respect des critères fixés dans le document de consultation de la Commission concernant les possibilités de pêche pour 2010, qui a été publié en mai ( IP/09/747 ).

Le TAC de 12 750 tonnes pour le sprat ne sera pas réparti sous la forme de quotas; en revanche, le TAC de 76 tonnes fixé pour le turbot fera l’objet d’un partage à parts égales entre la Bulgarie et la Roumanie. La proposition comprend par ailleurs des mesures techniques visant à contribuer à la reconstitution de la pêcherie de turbot. Le maillage minimal autorisé dans cette pêcherie est désormais de 400 mm; la période de retrait progressif des filets à maillage plus étroit, qui avait été prévue pour permettre à la flotte de s’adapter, vient d’arriver à son terme. La campagne de pêche du turbot sera interrompue du 15 avril au 15 juin et la taille minimale de débarquement de l’espèce reste fixée à 45 cm.

Afin de réduire les rejets, la pratique de l’«écrémage» (qui consiste à rejeter des poissons pour ne garder que ceux dont la taille ou le prix sont plus intéressants) sera interdite pour toutes les espèces soumises à des quotas.

La Commission promeut en outre la coopération bilatérale en matière de gestion des pêches avec les pays tiers riverains de la mer Noire, ainsi que dans le cadre de l’organisation régionale des pêches compétente, à savoir la Commission générale des pêches pour la Méditerranée, qui couvre aussi la mer Noire.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website