Navigation path

Left navigation

Additional tools

Pêche: La Commission se réjouit de la signature de l'accord OPANO sur les mesures de conservation

European Commission - IP/09/1363   25/09/2009

Other available languages: EN DE

IP/09/1363

Bruxelles, le 25 septembre 2009

Pêche: La Commission se réjouit de la signature de l'accord OPANO sur les mesures de conservation

La Commission est globalement satisfaite des progrès réalisés lors de la réunion annuelle de l'Organisation des pêches de l'Atlantique du Nord‑Ouest (OPANO) qui s'est tenue à Bergen en Norvège, du 21 au 25 septembre 2009.

Après de longues négociations, les parties sont parvenues à un accord sur les mesures de conservation à appliquer à plusieurs stocks, y compris le cabillaud, le sébaste, la crevette, le flétan noir, la merluche blanche et les mantes. Dans l'ensemble, la Commission estime que cet accord, fruit d'une coopération internationale, est raisonnable et équilibré surtout si l'on tient compte des positions de départ fortement divergentes des parties contractantes.

Il convient toutefois d'être prudent en ce qui concerne le flétan noir. Les avis scientifiques sur l'état de ce stock comportant encore des incertitudes, le principe de précaution plaiderait en faveur d'une réduction des limites fixées pour les TAC, dans l'attente de nouvelles études. La Commission aurait préféré une décision allant dans ce sens, mais la plupart des parties contractantes ont insisté pour obtenir la reconduction des TAC de 2009, solution qui pourrait être acceptée comme un compromis étant donné qu'elle sera accompagnée par des outils de gestion des risques et des mesures d'évaluation de la stratégie de gestion.

Les parties ont par ailleurs confirmé leur engagement à protéger les éponges, les coraux et les écosystèmes marins vulnérables en arrêtant un ensemble de mesures de conservation provisoires. Elles ont également adopté un rapport sur l'application des nouvelles mesures relatives au contrôle par l'État du port.

L'Organisation des pêches de l'Atlantique du Nord‑Ouest a été créée en 1979 dans le but de contribuer à l'utilisation optimale, la gestion rationnelle et la conservation des ressources halieutiques dans la zone couverte par la convention de l'OPANO. Ses parties contractantes regroupent à l'heure actuelle le Canada, Cuba, le Danemark (pour les îles Féroé et le Groenland), l’Union européenne, la France (pour Saint-Pierre-et-Miquelon), l’Islande, le Japon, la République de Corée, la Norvège, la Russie, l’Ukraine et les États-Unis d'Amérique.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website