Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/ 1275

Bruxelles, le 4 septembre 2009

Janez Potočnik se rend en Afrique pour relancer le partenariat stratégique entre l’Union africaine et l’Union européenne

Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de la science et de la recherche, se rend pour la première fois en visite officielle dans l'Union africaine et au Kenya. Du 7 au 9 septembre, il assistera à des rencontres politiques à haut niveau et visitera des centres de recherche financés par l'UE à Nairobi (Kenya) et Addis-Abeba (Éthiopie). Cette visite s'inscrit dans le cadre du partenariat scientifique et technologique de décembre 2007 entre l'Union africaine (UA) et l'Union européenne (UE). Ce partenariat privilégié entre les deux continents vise à renforcer la capacité de recherche de l'Afrique dans le domaine scientifique et technologique, en permettant à l'Afrique de produire et d'exploiter ses propres connaissances scientifiques pour répondre à ses difficultés de développement et affirmer sa présence dans le paysage scientifique mondial.

«La science n'est pas un luxe pour l'Afrique mais un enjeu essentiel pour trouver des solutions durables aux nombreux défis qu'elle rencontre. Le partenariat scientifique et technologique confère un statut nouveau à la coopération UE-UA: celui d'un véritable partenariat entre parties égales au sein duquel l'UE ne travaille plus pour l'Afrique mais avec elle. Les Africains déterminent leurs propres priorités de recherche et, ensemble, nous créerons de solides capacités de recherche qui soient en mesure d'encourager et de retenir les talents locaux et d'attirer des scientifiques de l'étranger», a déclaré Janez Potočnik. Et d'ajouter: « Le partenariat réunit les 53 États membres de l'AU et les 27 États membres de l'UE. J'insisterai sur la nécessité de poursuivre la coordination des efforts de ces 80 États afin que ce partenariat influence véritablement le cours des choses ».

Le 7 septembre, Janez Potočnik sera à Nairobi où il rencontrera des représentants de l'AMCOST (African Ministerial Conference on Science Technology), parmi lesquels O. Kamama, vice-ministre, et le professeur C. Kiamba, secrétaire permanent du minist ère de l'enseignement supérieur, de la science et de la technologie. Il visitera également des infrastructures de recherche telles que le Centre régional de cartographie des ressources pour le développement, qui soutient le développement et l'utilisation des images provenant des satellites d'observation de la Terre pour le développement durable de l'Afrique, ainsi que le Laboratoire national de l'agriculture et l'Initiative kenyane pour le vaccin contre le SIDA.

Une conférence de presse sera organisée à 17  heures à l'hôtel Serena.

Les 8 et 9 septembre, Janez Potočnik sera à Addis-Abeba. Le 8, il rencontrera J. Ping, président de la Commission de l'Union africaine, et J‑P. Ezin, commissaire de l'UA chargé des ressources humaines, de la science et de la technologie, et visitera le centre de surveillance de l’environnement pour un développement durable en Afrique (AMESD).

Le 9, il remettra les prix régionaux de l'Union africaine destinés aux femmes de science à un certain nombre de scientifiques africaines. Ces prix récompensent leur contribution au progrès scientifique et devraient renforcer l'image des femmes de science au sein de la population.

Il évoquera ensuite l'appel de propositions de recherche consacré à l'Afrique, lancé le 30 juillet 2009 au titre du 7 e programme-cadre de recherche. Quelque 63 millions d'euros seront alloués à des équipes scientifiques de l'UE et d'Afrique pour améliorer les conditions sanitaires, la gestion de l'eau et la sécurité alimentaire en Afrique.

Une conférence de presse sera organisée à 13 heures au siège de la Commission de l'Union africaine.

Contexte

La Commission européenne et la Commission de l’Union africaine ont conclu un partenariat stratégique entre l’Europe et l’Afrique lors du sommet UE-UA de Lisbonne, en décembre 2007. Lors de ce sommet, huit partenariats thématiques ont été définis, le huitième étant le partenariat pour la science, la société de l’information et l’espace. Dans le cadre de ce 8 e partenariat, 19 «projets phares» ont été choisis et mis au point par l'Union africaine. L'appel de propositions sur l'Afrique constitue l'une des étapes de l'engagement de l'UE. Une journée d’information sera organisée à Bruxelles le 18 septembre.

Les relations scientifiques entre l'UE et l'Afrique remontent à plus de 25 ans et se sont progressivement développées au cours de cette période. Le 6 e programme-cadre de recherche de l'UE (6 e PC, 2002-2006) a permis de financer 873 projets émanant de 39 pays africains, à concurrence de quelque 93 millions d'euros. Dans le cadre du 7 e  PC (2007-2013), 368 participants de 37 pays d'Afrique ont été retenus et se partagent une enveloppe de 53 millions d'euros.

Pour plus d'informations:

partenariat UE-Afrique:

http://africa-eu-partnership.org/au-eu/pages/templates/home.jsp?subkey=1&locale=fr

documents IP/08/1442 et MEMO/08/ 602 sur la mise en œuvre du partenariat UA-UE pour la science, la société de l’information et l’espace

IP/09/1205 (appel de propositions)

coopération scientifique et technologique entre l'Afrique et l'Union européenne

http://ec.europa.eu/research/iscp/pdf/eu-africa.pdf

sites des centres et infrastructures de recherche:

Centre régional de cartographie des ressources pour le développement:

http://www.rcmrd.org/

Centre de surveillance de l’environnement pour un développement durable en Afrique: http://www.amesd.org/


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website