Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE EL CS HU PL SL RO

IP/09/1269

Bruxelles, le 3 septembre 2009

L'Union européenne investit dans la création de revues et de sites web indépendants destinés aux consommateurs chypriotes, tchèques, hongrois, polonais, roumains et slovènes

Grâce à un projet européen triennal cofinancé par la Commission européenne, les consommateurs chypriotes, tchèques, hongrois, polonais, roumains et slovènes ont désormais accès à des revues et à des sites web qui leur proposent des essais comparatifs indépendants de produits de consommation. Les résultats du projet ont été rendus publics aujourd'hui à Bruxelles, notamment un échantillon de cinq études de produits et des statistiques sur le tirage actuel des revues. En l'espace de trois ans, le projet européen a cofinancé dix-huit essais comparatifs destinés aux associations de consommateurs, portant sur un large éventail de produits de tous les jours, parmi lesquels des machines à laver, des appareils photo numériques, des téléphones portables, des aspirateurs, des sièges pour enfant à placer dans les véhicules, des détergents, des crèmes solaires, des lecteurs de musique portables et des téléviseurs. Le projet communautaire visait à donner les moyens aux associations de consommateurs, grâce à des fonds, à des formations et à des conseils spécialisés, de tester des produits de consommation et de publier les résultats de leurs essais dans des revues destinées aux consommateurs.

Pour la commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs, M me  Meglena Kuneva, «l'objectif est de munir les nouveaux consommateurs de l'arme la plus puissante qu'un consommateur puisse détenir: l'information – c'est-à-dire l'information sur la qualité, la sécurité et sur la valeur ou le prix des biens qu'il achète au quotidien». Elle s'est également dite «ravie que les consommateurs de six pays de plus disposent désormais d'une source de conseils fiable dans leur quête de bonnes affaires». M me  Kuneva a ajouté: «les défenseurs des consommateurs de l'Europe entière mettent leurs moyens en commun depuis des années pour réaliser des études comparatives et présenter des résultats indépendants et fiables, qui sont à présent accessibles à un plus grand nombre de consommateurs européens».

Pour Breda Kutin, éditrice du magazine slovène des consommateurs VIP , «il n'est pas rare, aujourd'hui encore, que les consommateurs des nouveaux États membres soient dépassés par la multitude de produits et de choix qui s'offrent à eux depuis l'ouverture des marchés européens. Et c'est là qu'interviennent les associations de consommateurs et leurs publications, en aidant les consommateurs à en avoir pour leur argent, surtout en ces temps difficiles.»

Parmi les produits comparés dans le contexte du projet figuraient des appareils électroniques, des crèmes solaires et des détergents. Des marques nationales des six nouveaux pays ont été incluses dans les comparaisons de sorte à obtenir des résultats qui reflètent davantage la réalité des marchés nationaux et à déceler les différences de qualité éventuelles.

Guido  Adriaenssens, de l'association de consommateurs «International Consumer Research and Testing» (ICRT), commente: «dans l'ensemble, il est intéressant de voir que la qualité des appareils ménagers et électroniques est globalement stable dans l'Union européenne, et on fait même des constatations surprenantes – comme le fait que les consommateurs polonais se montrent très intéressés par les résultats des tests.»

Le projet

Le projet triennal visait à contribuer à la création et à la mise à jour de revues et de sites web destinés aux consommateurs dans les nouveaux pays de l'Union européenne en partageant le savoir-faire en matière d'études de marché, de sélection d'échantillons et d'évaluation des résultats des essais. Il visait également à aider à la publication et à la commercialisation des revues et des sites web.

À cette fin, des partenariats ont été créés entre des associations de consommateurs possédant une vaste expérience des comparatifs de produits de consommation (en Belgique, au Danemark, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Irlande et au Royaume-Uni) et les nouveaux membres.

Le projet triennal a été lancé en septembre 2006 par l'ICRT et le BEUC (le Bureau européen des unions de consommateurs). Il représente un coût total de plus de cinq millions d'euros, dont plus de 1,6 million ont été financés par la Commission européenne.

Comme les études comparatives en laboratoire et les essais de produits de consommation coûtent très cher, les principales associations de consommateurs en Europe occidentale se sont réunies sous la direction de l'ICRT pour mener conjointement des essais de produits. Elles vendent les résultats de ces essais à leurs membres ou abonnés, de sorte qu'elles peuvent se dispenser de publicité et de parrainage et rester indépendantes. Sans aide extérieure, les associations de consommateurs des nouveaux pays de l'Union européenne n'auraient eu ni les moyens ni le savoir-faire nécessaires pour participer aux études et aux essais indépendants et créer des revues et des sites web économiquement viables, vendant les résultats des essais aux consommateurs.

Prochaines étapes

Le projet a permis aux associations de consommateurs bénéficiaires d'améliorer leur capacité à effectuer des essais comparatifs de produits et à en vendre les résultats. Elles devraient à présent fonctionner en toute indépendance, en tant que membres du réseau de l'ICRT et fournisseurs professionnels de services aux consommateurs sur la base d'abonnements.

Pour en savoir plus

Le MEMO/09/371 propose davantage d'informations sur le projet et les partenaires nationaux.

La presse peut obtenir, sur demande, des échantillons des résultats des derniers essais comparatifs pour les six pays en question (voir les coordonnées ci-après). Les échantillons concernent cinq catégories de produits: les téléphones portables, les lecteurs de musique portables, les machines à laver, les aspirateurs et les détergents. L'accès à l'intégralité des résultats des essais, qui est payant, est fourni par les associations de consommateurs nationales participantes (voir le lien ci-après et le MEMO/09/371 pour en savoir plus).

Associations de consommateurs, revues et sites web publiant les résultats des essais:

http://ec.europa.eu/consumers/empowerment/cons_tests_en.htm

Association «International Consumer Research and Testing» (ICRT):

http://www.international-testing.org/index.html

Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC):

www.beuc.eu


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site