Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le commissaire Samecki étend le débat sur la cohésion territoriale à la communauté scientifique

European Commission - IP/09/1251   25/08/2009

Other available languages: EN DE PL

IP/09/1251

Bruxelles, le 25  août 2009

Le commissaire Samecki étend le débat sur la cohésion territoriale à la communauté scientifique

Paweł Sa m ec ki, commissaire européen à la politique régionale, prononcera demain (le 26 août) une allocution au congrès européen de la Regional Science Association ( Association européenne de science régionale, ERSA ) à Łódź, en Pologne. Organisé autour du thème central «Cohésion territoriale de l’Europe et planification intégrée», cet événement sera l’occasion de recueillir les avis du monde scientifique dans le contexte du débat engagé au niveau européen sur la cohésion territoriale et la future politique européenne de cohésion.

À la veille de l’événement, le commissaire Samecki a déclaré: «En cette conjoncture de crise économique mondiale, nous avons besoin de politiques modulables. Les défis d’aujourd’hui ne tiennent pas compte des frontières administratives traditionnelles; nous devons concentrer nos efforts sur des solutions locales et sur de nouvelles formes de coopération qui tiennent compte des effets de nos politiques sur l’ensemble du territoire. Il nous faut également renforcer la coordination des politiques communautaires.»

Débat sur la cohésion territoriale

Le débat actuel sur la cohésion territoriale a été entamé en octobre 2008, après la publication du Livre vert sur la cohésion territoriale ( IP/08/1460 ). L’objectif est de parvenir à une vision commune de ce concept, qui est considéré dans le traité de Lisbonne comme la troisième dimension de la politique de cohésion, avec le volet social et la dimension économique. La Commission a approuvé un résumé des contributions au débat, qu’elle a intégré au sixième rapport d'étape sur la cohésion économique et sociale publié le 25 juin dernier.

Le but de la cohésion territoriale est de permettre de tirer un meilleur parti des avantages de toutes les régions européennes afin de pouvoir contribuer à la compétitivité globale de l’Europe. Cette démarche exige de renforcer la coopération entre les régions et les États membres (coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale) et de consolider les liens entre la politique régionale et les autres politiques communautaires ayant un effet en matière de cohésion territoriale (environnement, transport, développement rural, etc.) Les disparités territoriales et les handicaps naturels et géographiques, les conséquences négatives de la concentration urbaine et la polarisation des richesses et de la population restent au cœur des préoccupations de l’Europe.

Une autre priorité consiste à renforcer les liens entre développement urbain et développement rural. À titre d’exemple, les urbanistes de la ville allemande de Leipzig et les autorités régionales ont décidé, afin de prévenir les répercussions négatives de l’extension urbaine, de réserver la périphérie de leur ville aux activités de divertissement et de loisirs, au tourisme, à l’agriculture et à de grands développements stratégiques, au lieu d’élargir davantage les zones résidentielles et commerciales autour du noyau urbain.

Une démarche macrorégionale

Lors du congrès de Łódź, la stratégie de l'UE pour la région de la mer Baltique sera présentée comme un bon exemple de «planification intégrée» en Europe, qui aborde la coopération territoriale sous un angle plus stratégique et plus fonctionnel. Pour la première fois en Europe, cette nouvelle stratégie encourage un grand nombre de parties prenantes à mieux tirer profit des politiques communautaires en adoptant le mode de fonctionnement d’une «macrorégion». C’est ainsi qu’à une nouvelle échelle, les autorités pourront relever plus efficacement des défis tels que la protection de l’environnement de la mer Baltique et de son pourtour, l’accès aux transports et la sécurité des sources d’énergie, un développement économique plus équilibré et la coopération avec les pays voisins, dont la Russie. Les États membres ont demandé à la Commission de préparer une stratégie macrorégionale similaire pour le bassin du Danube d’ici fin 2010.

Contexte

Le congrès européen de la Regional Science Association est le groupement supranational des associations de science régionale de toute l’Europe. Il rassemble des universitaires, des professionnels et des chercheurs qui s’intéressent à la politique d’aménagement du territoire, au développement régional et local et à d’autres questions connexes. Le congrès se tient du 25 au 29 août. Les principaux intervenants, parmi lesquels figure le commissaire Samecki, comptent également Hanna Jahns, secrétaire d’État au ministère polonais du développement régional, le professeur Andreas Faludi de l’Université de technologie de Delft (Pays‑Bas) et Gilles Duranton de l’Université de Toronto.

L’avenir de la politique de cohésion

L e 25 septembre à Bruxelles, la Commission européenne organisera un séminaire sur la coopération et la cohésion territoriales pour faire le point sur le suivi du Livre vert sur la cohésion territoriale. Un groupe de réflexion de haut niveau sur l’avenir de la politique de cohésion sera également mis en place en octobre; il servira de plateforme de discussion informelle entre la Commission et les décideurs politiques des États membres.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter les adresses suivantes:

http://www.ersa.org/ersa-congress/

http://ec.europa.eu/regional_policy/policy/future/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website