Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/ 09/1210

Bruxelles/Londres, le 30 juillet 2009

L’Union européenne et la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée signent un accord commercial et de développement

L’Union européenne et la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée ont signé ce jour l’accord intérimaire de partenariat économique qui avait été paraphé à la fin de 2007. Les Fidji ont également paraphé l’accord en 2007, mais ont décidé de ne le signer qu’ultérieurement. L’accord porte principalement sur le commerce de marchandises et comprend des dispositions importantes sur les règles d’origine pour le secteur de la pêche. Il a été signé aujourd’hui par M me  Catherine Ashton, la commissaire européenne au commerce, au nom de la Commission européenne, M. Anders Ahnlid, directeur général du commerce, au nom de la présidence suédoise de l’Union, et M. Samuel Abal, ministre des affaires étrangères, du commerce et de l’immigration, au nom de la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée.

M me  Ashton a déclaré: «Cet accord constitue un pas important vers l’instauration d'un partenariat commercial et de développement solide et durable entre l’Union et les pays du Pacifique. Nous avons déjà pu observer les résultats du paraphe de l’accord, puisque de nouveaux investissements ont afflué dans le secteur de la pêche, favorisant le développement en Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et créant des emplois.»

L’accord intérimaire de partenariat économique a été paraphé en novembre  2007 par la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et les Fidji, deux des quatorze pays ACP du Pacifique qui représentent la grande majorité des exportations de la région vers l’Union. L’accord est provisoirement mis en œuvre par l’Union depuis le 1 er  janvier 2008 et a déjà permis d’attirer des investissements en Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée, notamment en faveur du parc marin de Madang.

En vertu de cet accord, toutes les importations provenant de la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et des Fidji bénéficieront immédiatement d’un accès en franchise de droits et sans contingents au marché européen (avec de brèves périodes de transition pour le riz et le sucre). Au cours des quinze années à venir, la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée abolira les droits de douane qui frappaient jusqu’ici ses importations en provenance de l’Union de 88 % et les Fidji de 87 %,

Le contexte

En 2008, les échanges entre l’Union et les pays ACP du Pacifique représentaient au total 1 milliard d’euros environ. Les principales exportations des pays du Pacifique vers l’Union sont les huiles animales et végétales, le sucre, le café, le thé et les épices, ainsi que le cuivre. Les principales exportations de l’UE sont les machines et équipements mécaniques, les appareils et matériels électriques, les véhicules et le pétrole. L’Union Européenne est l'un des principaux partenaires commerciaux de la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et des Fidji, qui représentent conjointement 83 % du commerce entre l’Union et les pays du Pacifique.

La région ACP du Pacifique comprend quatorze pays. Les pays les moins avancés du Pacifique sont Kiribati, le Samoa, les Îles Salomon, Tuvalu et Vanuatu, tandis que les pays en développement sont les Îles Cook, les Fidji, les Îles Marshall, les États fédérés de Micronésie, Nauru, Niué, Palau, la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et Tonga. Un autre pays ACP, le Timor-Oriental, a le statut d’observateur dans les négociations sur les accords de partenariat économique.

Vous trouverez d’autres informations sur les APE à l’adresse suivante :

http://ec.europa.eu/trade/issues/bilateral/regions/acp/regneg_en.htm .


Side Bar