Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/09/ 1171

Bruxelles, le 22 juillet 2009

La Commission intensifie son action concernant la maladie d'Alzheimer et les autres affections neurodégénératives

La Commission européenne a adopté aujourd'hui des propositions concrètes visant à lutter contre la maladie d'Alzheimer, les démences et autres affections neurodégénératives. Ces problèmes de santé et de société qui concernent toute l'Europe nécessitent des actions coordonnées en vue d'assurer l'efficacité de la prévention, du diagnostic, du traitement et des soins offerts aux personnes concernées. De plus, les pays européens sont invités à mettre leurs ressources en commun et à mieux coordonner leurs efforts de recherche dans le domaine des maladies neurodégénératives, en particulier la maladie d'Alzheimer, en programmant conjointement leurs investissements dans la recherche pour la première fois, au lieu de le faire séparément. L’Union compte actuellement plus de sept millions de personnes atteintes de la maladie d'Azlheimer et, selon les prévisions, ce chiffre devrait doubler au cours des vingt prochaines années. Il est essentiel de planifier, d'investir et de coopérer dans ce domaine dès aujourd'hui afin de maîtriser les coûts sociaux de ces maladies et d'offrir de l'espoir, de la dignité et une vie plus saine aux millions de personnes atteintes et à leurs familles. Les décisions d'aujourd'hui constituent de nouvelles étapes importantes de la campagne «L'Europe pour les patients» et de la nouvelle approche de programmation conjointe de la recherche.

La commissaire européenne chargée de la santé, Mme Androulla Vassiliou, a déclaré : «La perte de capacités mentales et les démences séniles ne doivent pas nécessairement aller de pair avec le vieillissement. Compte tenu du vieillissement de la population européenne, nous devons travailler ensemble pour mieux comprendre cette évolution et faire de la prévention. Nous devons faire preuve de solidarité pour les personnes atteintes de démence en partageant les meilleures pratiques dans les soins offerts et en respectant leurs droits et leur dignité.

De son côté, le commissaire chargé de la science et de la recherche, Janez Potočnik, a déclaré: « Nous voulons permettre à la recherche de jouer un rôle plus important afin de relever les défis que représentent la maladie d'Alzheimer et les affections liées pour la société. La Commission soutient déjà des projets européens de recherche avec les meilleurs scientifiques dans ce domaine. Mais nous franchirons une nouvelle étape importante si les États membres commencent à coordonner leurs programmes nationaux autour d'un calendrier commun. Avec la recommandation que nous présentons aujourd'hui pour une programmation conjointe de la recherche, nous invitons les États membres à s'engager pour une approche pragmatique de la mise en commun des ressources et des investissements dans la recherche afin de mieux lutter contre la maladie d'Alzheimer et les autres affections neurodégénératives. C'est une opportunité pour la science en Europe et une réponse à un défi qui se pose dans notre société moderne. »

Un fardeau économique et social de plus en plus lourd

Compte tenu de l'allongement de la durée de vie et de la diminution de la proportion de la population active par rapport à celle des retraités, les retombées économiques et sociales des maladies neurodégénératives s'alourdissent. En 2005, le coût total de la prise en charge directe ou informelle de la maladie d'Alzheimer et des autres démences s'élevait à 130 milliards d'euros pour l'UE-27 (soit un coût de 21 000 euros par patient). La prise en charge informelle des malades représentait 56 % de ce coût. Les formes les plus communes de démence au sein de l’Union européenne sont la maladie d'Alzheimer (70 % des cas) et la démence vasculaire (moins de 30 % des cas).

La Commission propose quatre grands domaines d'action

L'objectif de cette initiative européenne est de lutter contre les principaux problèmes posés par la maladie d'Alzheimer et les démences dans quatre domaines clés:

  • une action rapide pour diagnostiquer les démences et réduire le risque de les voir apparaître;

  • une amélioration de la coordination de la recherche entre les pays de l'UE;

  • le partage des meilleures pratiques et

  • la mise en place d'une plateforme permettant de réfléchir aux droits, à l'autonomie et à la dignité des patients.

Première initiative de programmation conjointe en vue de coordonner la recherche sur la maladie d'Alzheimer et les autres affections neurodégénératives

Les pays de l'UE ont identifié la maladie d'Alzheimer et les affections connexes comme un domaine dans lequel il serait opportun de mettre en place la première programmation conjointe des activités de recherche. La programmation conjointe concerne les pays de l'UE souhaitant s'engager dans l'établissement d'un calendrier commun de recherche stratégique leur permettant une participation à géométrie variable. 20 pays d'Europe ont déjà fait part de leur souhait de mettre leurs ressources en commun et de mener des recherches dans un domaine où une initiative commune apporterait une valeur ajoutée considérable par rapport aux efforts de recherche actuellement fragmentés en Europe.

Cette initiative pilote de programmation conjointe devrait ouvrir la voie à d'autres initiatives similaires à l'avenir.

Contexte

La maladie d'Alzheimer et les autres démences font partie d'un ensemble plus large de maladies neurodégénératives. Au niveau européen, le Parlement européen a adopté des résolutions en 1996 et 1998 et la stratégie de 2007 de la Commission dans le domaine de la santé dans l'UE, «Ensemble pour la santé», souligne qu'il est nécessaire de mieux comprendre les maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer dans le contexte du vieillissement de la population. En 2008, le Conseil a invité la Commission à présenter un plan d'action en vue de lutter contre les affections neurodégénératives, en particulier la maladie d'Alzheimer. La Commission finance des projets de recherche sur la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies neurodégénératives par le biais du 7ème programme-cadre de recherche.

Pour tout renseignement complémentaire:

Communication de la Commission sur l'Initiative européenne sur la maladie d’Alzheimer et les autres démences

http://ec.europa.eu/health/ph_information/dissemination/diseases/alzheimer_en.htm

La stratégie de l'UE en matière de santé – Ensemble pour la santé

http://ec.europa.eu/health/ph_overview/strategy/health_strategy_en.htm

Site consacré à «l'Europe des patients»

http://ec.europa.eu/health-eu/europe_for_patients/index_en.htm

The ''Dementia Yearbook 2008":

http://ec.europa.eu/health/ph_information/reporting/docs/2008_dementiayearbook_en.pdf

Ensemble des projets de recherche sur le cerveau financés par l'UE:

ftp://ftp.cordis.europa.eu/pub/fp7/docs/brain-research-eu-funding_en.pdf

MEMO/09/345 Questions & réponses sur Alzheimer

MEMO/09/ 346 Proposition de la Commission en vue d'une recommandation du Conseil concernant une initiative pilote de programmation conjointe de la lutte contre les maladies neurodégénératives, en particulier la maladie d'Alzheimer.

http://ec.europa.eu/research/press/2009/pdf/com_2009_0379_en.pdf

MEMO/09/ 347 Exemples de projets sur les maladies neurodégénératives financés par l'UE.


Side Bar