Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/ 1093

Bruxelles, le 7 juillet 2009

La Commission accorde une aide humanitaire supplémentaire de 2 millions € en faveur des populations touchées par le conflit en Géorgie

La Commission européenne a alloué une enveloppe supplémentaire de 2 millions € pour venir en aide aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, aux réfugiés de retour sur leur lieu d’origine et aux populations locales touchées par le conflit en Géorgie qui sont toujours tributaires de l'aide dispensée par le gouvernement et la communauté internationale pour satisfaire leurs besoins essentiels.

Louis Michel, commissaire responsable du développement et de l'aide humanitaire, s’est exprimé en ces termes: «Les populations qui ont été touchées ou déplacées lors du conflit d'août 2008 en subissent toujours les conséquences. Les évaluations auxquelles nous avons procédé récemment montrent que l'accès aux denrées alimentaires continuera de poser problème jusqu'aux récoltes de 2010. Nous posons là un geste fort témoignant de la solidarité de l'UE envers les populations en difficulté. Les fonds serviront à leur dispenser une aide alimentaire jusqu'à ce qu'elles puissent retrouver des moyens de subsistance et produire elles-mêmes les denrées nécessaires.»

Les fonds seront acheminés par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial et financeront, notamment:

  • une aide alimentaire aux personnes déplacées de retour sur leur lieu d'origine, qui vivent dans des nouvelles implantations, des centres collectifs ou des familles d'accueil et aux populations installées dans des zones encore à déminer;

  • des transferts en espèces destinés à l'achat des compléments nécessaires à une alimentation plus équilibrée;

  • des activités de type «argent contre travail» qui contribueront également à la remise en état et à l'amélioration des infrastructures et des ressources locales.

L'aide humanitaire allouée par la Commission à la suite du conflit en Géorgie s'élève désormais à 12 millions € au total. En 2008, juste après le déclenchement des hostilités, la Commission avait dégagé une aide humanitaire rapide d'1 million € ( IP/08/1256 ) pour venir en aide aux personnes déplacées à l'intérieur des frontières du pays. Elle a ensuite accordé une aide financière d'urgence de 5 millions € ( IP/08/1270 ) pour répondre aux besoins essentiels, y compris pour le déminage et l'appui psychologique. À la fin de 2008, elle a adopté une troisième décision, portant sur un montant de 2 millions €, pour aider les personnes déplacées à passer l'hiver. Enfin, le 17 février 2009, elle a dégagé 2 millions € supplémentaires pour poursuivre les actions de secours et protéger les groupes de population vulnérables.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website