Navigation path

Left navigation

Additional tools

Pêche: l'UE accueille la réunion consacrée à l'avenir de la pêche thonière mondiale

European Commission - IP/09/1053   29/06/2009

Other available languages: EN DE ES

IP/09/ 1053

Bruxelles, le 29 juin 2009

Pêche: l'UE accueille la réunion consacrée à l'avenir de la pêche thonière mondiale

La Commission européenne accueillera aujourd'hui, au nom de l'Union européenne, des représentants de divers pays à l'inauguration de la deuxième réunion conjointe des cinq organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) à San Sebastian, en Espagne. Cette réunion, qui fait suite à un premier événement de ce genre organisé à Kobe, au Japon, en 2007, se déroulera jusqu'au 3 juillet. Les objectifs de cette réunion de cinq jours comprennent l'évaluation des actions approuvées à Kobe, un atelier de travail sur la réduction de la surcapacité de la flotte thonière mondiale et l'approbation d'un nouveau plan d'action pour les deux prochaines années.

M. Joe Borg, membre de la Commission européenne chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «La plupart des stocks de thonidés sont surexploités dans le monde, tout simplement parce que les thoniers sont trop nombreux. La surveillance doit être renforcée là où le thon est pêché et il faut s'attaquer de toute urgence et de manière coordonnée à la surcapacité de la flotte si nous voulons résoudre ce problème et non pas uniquement le déplacer. Le programme établi à Kobe il y a deux ans doit être renforcé et sa mise en œuvre, accélérée. J'espère que, d'ici la fin de la réunion, nous aurons non seulement amélioré encore la coordination entre les ORGP chargées du thon, mais aussi réalisé de réels progrès en ce qui concerne les objectifs ambitieux que nous nous sommes nous-mêmes fixés.

Le processus de Kobe vise à améliorer la coordination des différentes politiques des ORGP, notamment la recherche scientifique, les questions relatives aux marchés, le contrôle et la surveillance, l'impact des captures accessoires, et le soutien aux pays en développement. L'un des principaux objectifs de la réunion de Kobe et du plan d'action qui en a découlé visait à garantir le soutien aux pays en développement en vue de les aider à mettre en œuvre les mesures de gestion décidées par les ORGP, en particulier les mesures destinées à empêcher la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Assurer la représentation équitable des intérêts des pays en développement dans le cadre du processus de Kobe reste une préoccupation importante pour l'UE et c'est la raison pour laquelle la Commission a convié des représentants de 21 pays côtiers en développement à participer à cette réunion d'une semaine.

Le processus de Kobe rassemble les cinq ORGP chargées du thon: la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (ICCAT), la Commission des thons de l'océan Indien (IOTC), la Commission interaméricaine du thon tropical (IATTC), la Commission des pêches pour le Pacifique occidental et central (WCPFC) et la Commission pour la conservation du thon rouge du sud (CCSBT).

Les représentants présents à la réunion de San Sebastian incluent des délégations de parties contractantes et de parties non contractantes des cinq ORGP, ainsi que des représentants d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales. Le processus de Kobe a été créé à l'initiative du Japon en vue d'accompagner et d'encourager la mise en œuvre d'évaluations indépendantes des performances par ces ORGP.

Voir également: Memo/09/303


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website