Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

L’Union européenne et le Cap Vert s’engagent dans un partenariat pour la mobilité.

Commission Européenne - IP/08/894   05/06/2008

Autres langues disponibles: EN DE PT

IP/08/894

Luxembourg/Bruxelles, le 5 juin 2008

L’Union européenne et le Cap Vert s’engagent dans un partenariat pour la mobilité.

Le Vice-Président de la Commission européenne, Jacques Barrot, responsable du dossier "Justice, Liberté, Sécurité", le Commissaire Michel, en charge de la Politique de Développement, le Ministre de l'Intérieur slovène Dragutin Mate et le Ministre de l'Intérieur de la République du Cap Vert, Livio Fernandes Lopes, ont lancé aujourd’hui avec les Ministres responsables des Etats membres intéressés (Espagne, France, Luxembourg et Portugal) un partenariat pour la mobilité entre l’Union européenne et le Cap Vert, en signant une Déclaration commune en marge du Conseil "Justice et Affaires intérieures".

Le Vice-Président Barrot s'est prononcé en faveur des partenariats pour la mobilité estimant qu' "Avec ces partenariats pour la mobilité, l’Union européenne s’engage concrètement dans la voie de la gestion concertée et responsable des migrations, qui doit permettre tant à l’Union européenne qu’à ses partenaires, de mieux faire face aux défis que pose celle-ci ainsi que d’en exploiter toutes les opportunités".

Le Commissaire Michel, responsable pour la politique de Développement a, quant à lui, déclaré: "En signant cette Déclaration, nous nous engageons avec le Cap Vert à intensifier notre dialogue et notre coopération dans le domaine de la migration. Je pense en particulier à la migration légale, au renforcement du lien entre migration et développement et aussi à la lutte contre l'immigration illégale. Cette Déclaration porte une grande valeur politique. En initiant ce partenariat pilote pour la mobilité, nous traçons la voie d'une gestion des migrations commune, responsable, humaine et porteuse de bénéfices pour tous."

Les partenariats pour la mobilité, pour l’instant dans une phase pilote, sont les nouveaux instruments destinés à donner une expression concrète au partenariat entre l'Union européenne et les pays tiers pour une gestion commune et responsable des flux migratoires dans l'intérêt de l'Union, de ses partenaires et des migrants eux-mêmes. Les partenariats pour la mobilité s'inscrivent également dans le cadre de la mise en œuvre de l’Approche globale développée par l’Union européenne dans le domaine de la migration. La République du Cap Vert et la République de Moldavie sont les deux premiers pays avec lesquels l’Union s’engage dans cette voie.

Le partenariat reflète les attentes du Cap Vert, notamment en matière de facilitation du mouvement de ses ressortissants pour des séjours de courte durée vers le territoire de l'Union européenne, ainsi que celles de l'Union européenne en matière de lutte contre l'immigration illégale et de réadmission.

Au titre du partenariat, il est notamment prévu de créer à Praia un centre commun de demande de visas pour les séjours de courte durée, de promouvoir l'amélioration du cadre pour le mouvement des personnes et la migration légale, ainsi que le renforcement des capacités du Cap Vert à gérer la migration, notamment par le développement d'un centre destiné à mettre en oeuvre des mesures d'information, d'intégration et de protection pour les migrants et les personnes en retour. Il est également envisagé de renforcer l'efficacité des procédures de migration des travailleurs et de développer les opportunités d'emploi, tant au Cap Vert qu'à l'étranger.

Le partenariat prévoit également des initiatives visant à maximiser les bénéfices de la migration à des fins de développement, et notamment à favoriser la contribution de la diaspora capverdienne au développement du pays d'origine, notamment en favorisant les transferts d'argent et de compétence, et en facilitant la migration circulaire et/ou de retour pour atténuer les effets de l'émigration de personnes hautement qualifiées.

S'agissant de la lutte contre l'immigration illégale, le partenariat vise à combattre la migration illégale et la traite des êtres humains et renforcer la gestion des frontières et la sécurité des documents, notamment par le renforcement des capacités du Cap Vert en matière de sécurité maritime, en matière de maîtrise de nouvelles technologies de l’information et de communication et de formation au contrôle documentaire. Les initiatives en matière de contrôle aux frontières devraient également être facilitées par la conclusion d'un arrangement opérationnel entre le Cap Vert et l'Agence Frontex.

Une collaboration conjointe est également annoncée en vue de favoriser la mise en place par le Cap Vert d'un système d'asile conforme aux normes internationales.

Contexte

En décembre 2007, le Conseil de l'Union européenne a invité la Commission à engager, en collaboration avec les États membres et la Présidence, un dialogue avec le Cap Vert en vue de lancer un partenariat pilote pour la mobilité.

Il s'agit, pour l'Union européenne et le Cap Vert, de poursuivre et d’intensifier leur dialogue et leur coopération dans les dimensions essentielles qui fondent l’approche globale dans le domaine de la migration, à savoir une meilleure gestion des migrations légales, le renforcement du lien entre « migration » et « développement » et la lutte contre l’immigration illégale.

Les discussions engagées entre la Commission européenne, les Etats membres intéressés et la République du Cap Vert, ont abouti à une Déclaration d'intention, de nature politique, contenant en annexe une série d'initiatives concrètes proposées par les signataires, qui, mises en œuvre de façon concertée, donneront une expression concrète au partenariat. Frontex et la Fondation Européenne pour la Formation participent également au partenariat en leur qualité d'agences communautaires. Le partenariat est basé sur le dialogue et la réciprocité et demeure ouvert à toute nouvelle initiative supplémentaire ainsi qu'à tout Etat Membre souhaitant y participer.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site