Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE PT MT

IP/08/812

Bruxelles, le 29 mai 2008

Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation débloque 3,1 millions d'euros pour venir en aide à des travailleurs licenciés au Portugal et à Malte

La Commission européenne a versé aujourd'hui aux autorités portugaises et maltaises 3,1 millions d'euros provenant du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM): 2,4 millions d'euros doivent permettre à 1 549 travailleurs portugais du secteur automobile de retrouver un emploi aussi rapidement que possible, tandis que 681 000 euros sont destinés à venir en aide à 675 travailleurs maltais de l'industrie textile qui ont été licenciés. Ces paiements ont été approuvés par l'autorité budgétaire (le Parlement européen et le Conseil) le 10 avril 2008.

Le commissaire à l'emploi, aux affaires sociales et à l'égalité des chances, M. Vladimír Špidla, a déclaré: «Cet argent contribuera à aider des personnes qui ont perdu leur emploi du fait de la mondialisation : au Portugal, où l'industrie automobile délocalise sa production vers des pays où les coûts sont moins élevés, et à Malte, dont le marché du travail a été durement touché par la perte de 675 emplois. Il servira, dans les deux pays, à cofinancer des mesures concrètes en faveur de l'emploi, mesures qui doivent aider les salariés licenciés à retrouver du travail.»

La demande du Portugal, présentée par la Commission en janvier 2008 (voir IP/08/113), concerne 1 549 licenciements dans trois entreprises: Alcoa Fujikura, dans la région de Lisbonne, et Opel Portugal et Johnson Controls, à Alentejo. Toutes trois ont fermé leurs usines portugaises pour transférer leur production dans des pays où les coûts liés à la logistique et au transport sont moindres. Leur décision est imputable au fait que, sur le marché mondial de l'automobile, les régions qui connaissent aujourd'hui la croissance la plus rapide se situent, pour la plupart, hors d'Europe.

Malte a présenté une demande après que deux entreprises manufacturières du secteur textile (VF et Bortex) ont mis un terme à tout ou partie de leurs activités sur l'île. La population active de ce pays étant la plus réduite de l'Union, ces licenciements, dont le nombre est relativement limité, n’en ont pas moins eu une incidence notable sur le marché du travail. La demande maltaise a été soumise à titre de «marché du travail de taille réduite» (voir IP/07/1920), ce qui permet d'envisager une aide du FEM même si le seuil habituel de 1 000 licenciements n'est pas atteint.

Contexte

À ce jour, six demandes ont été approuvées et ont donné lieu au versement d'une aide du FME d'un montant total de 21,7 millions d'euros. Les dossiers précédents concernaient notamment des licenciements dans l'industrie automobile en France, ainsi que dans le secteur de la téléphonie mobile en Allemagne et en Finlande. Les versements en faveur de Malte et du Portugal sont les premiers effectués par le FME en 2008. La Commission examine actuellement cinq autres demandes, dont quatre italiennes, et une espagnole) et présentera ses conclusions dans les meilleurs délais.

Créé en 2006, le FME relève de la politique européenne en matière de mondialisation. Il permet d'apporter une aide financière aux États membres en cas de licenciement d’au moins 1 000 travailleurs dans une entreprise, une région ou un secteur à la suite de mutations structurelles majeures du commerce mondial entraînant une progression sensible des importations dans l'Union ou une diminution rapide de la part de marché de celle-ci.

Pour en savoir plus:

http://ec.europa.eu/employment_social/egf/index_fr.html


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site