Navigation path

Left navigation

Additional tools

Les Chypriotes et les Maltais se mettent rapidement à l'euro

European Commission - IP/08/6   03/01/2008

Other available languages: EN DE EL MT

IP/08/6

Bruxelles, le 3 janvier 2008

Les Chypriotes et les Maltais se mettent rapidement à l'euro

Chypre et Malte ont adopté l'euro le 1er janvier. De toute évidence, l'opération de passage à la nouvelle monnaie se déroule aisément et sans difficulté notable. Le 2 janvier, un nombre significatif de transactions en espèces étaient déjà effectuées en euros dans les deux pays et environ 40% des citoyens détenaient uniquement ou principalement des euros dans leur porte-monnaie.

Le 1er janvier, l'euro est devenu la devise de Chypre et de Malte et, sur les deux îles, les billets et les pièces en euros ont désormais cours légal.

Le 2 janvier, les commerçants ont rendu la monnaie en euros dans 92% et 91% des transactions en espèces effectuées à Chypre et à Malte, respectivement, d'après un sondage réalisé pour la Commission européenne. À Malte, on notait le bon déroulement des paiements en espèces, après une mise en route marquée par quelques cas de pénurie de monnaie dans les commerces, notamment le 1er janvier, les banques étant encore fermées et quelques clients utilisant de grosses coupures en monnaie nationale afin d'éviter d'avoir à les échanger par la suite auprès de leur banque. Le démarrage des soldes d'hiver le 2 janvier, à Malte, a également accru le nombre de transactions en espèces sans qu'aucune complication notable n'ait toutefois été rapportée.

Selon le sondage de la Commission, 12% des personnes interrogées à Chypre sur le contenu de leur portefeuille et de leur porte-monnaie le 2 janvier ne détenaient que des billets en euros et 31% en disposaient en majorité. Pour les pièces, les pourcentages respectifs étaient de 20% et de 26%. À Malte, 42% des personnes détenaient uniquement ou principalement des billets en euros dans leur porte-monnaie, un chiffre atteignant même 52% pour les pièces.

En ce qui concerne les paiements en espèces effectués le 2 janvier, 28% des Chypriotes déclaraient avoir utilisé l'euro, tandis que 68% se servaient encore de la monnaie nationale. Les pourcentages respectifs pour Malte étaient de 36% et de 58%. Dans les deux cas, les résultats sont largement comparables à ceux d'un sondage similaire effectué à l'occasion de l'adoption de l'euro en 2007 par la Slovénie où seul un citoyen sur cinq (19%) avait utilisé la nouvelle monnaie le 2 janvier. Durant la période de double circulation (jusqu'au 31 janvier 2008 pour Chypre et Malte), les citoyens peuvent continuer à payer en livre chypriote et en lire maltaise, parallèlement à l'euro.

Comme les particuliers ont hâte de changer des espèces en monnaie nationale contre des euros et de retirer des euros, des files d'attente aux banques et aux distributeurs automatiques ont été signalées à Chypre et à Malte. Certaines banques ont mis en place des guichets spéciaux dans le but de faciliter ces opérations pour la clientèle commerciale et d'écourter les délais d'attente.

Le processus de passage à l'euro semble s'être déroulé selon les prévisions dans les deux pays. Depuis le 1er janvier, les billets en euros sont disponibles dans les distributeurs automatiques des deux pays. Les 550 automates de Chypre et les 154 de Malte ont été adaptés de façon satisfaisante à l'euro durant le premier jour de la nouvelle année, pour la plupart avant 12h. À Chypre, quelque 50 000 retraits aux distributeurs ont eu lieu le 1er et le 2 janvier, pour un montant de 5,97 millions d'euros. À Malte, ce sont 64 800 retraits qui ont été effectués durant ces deux jours, pour un total de 7,02 millions d'euros.

À Chypre, les succursales des banques ont ouvert exceptionnellement le 1er janvier afin de permettre les échanges d'espèces et les retraits d'euros. Le 1er et le 2 janvier, un total de 116 millions d'euros ont été retirés aux guichets. À Malte, les banques sont restées fermées le 1er janvier et ont ouvert le 2 janvier, donnant lieu à 38 000 retraits ou échanges (pour un total de 20,7 millions d'euros).

Nombreux sont les citoyens qui s'étaient procuré des euros avant le lancement de la nouvelle monnaie.

Durant le mois de décembre, les Chypriotes avaient acheté environ 105 000 sachets de pièces en euros (d'une valeur unitaire de 17,09 euros). À Malte, quelque 160 000 sachets (d'une valeur unitaire de 11,65 euros) avaient été vendus.

Quant à la conversion des prix en euros, jusqu'à présent seuls quelques cas isolés de hausse excessive ont été signalés dans les deux pays. Les autorités procèdent à des enquêtes et prendront les mesures qui s'imposent. À Malte, par exemple, le prix de certains parcs de stationnement a augmenté. Les autorités ont demandé aux responsables de rétablir les anciens prix dans un délai d'une semaine et les ont menacés d'une amende dans le cas où ils n'obtempéreraient pas. Les consommateurs sont encouragés à redoubler de vigilance et d'assurance durant cette période.

Pour plus d'informations, visitez le site de la DG Ecfin:

http://ec.europa.eu/economy_finance/the_euro/index_fr.htm?cs_mid=2946

http://ec.europa.eu/economy_finance/thematic_articles/article10547_en.htm

http://ec.europa.eu/economy_finance/thematic_articles/article10547_el.htm

(en grec)

http://ec.europa.eu/economy_finance/thematic_articles/article10547_mt.htm

(en maltais)

Le gouvernement chypriote a instauré un numéro de téléphone gratuit pour toutes les questions relatives à l'euro: 8000 2008, un e-mail: info@euro.cy et un site internet: http://www.euro.cy.

Le gouvernement maltais a mis en place une ligne nationale d'aide à l'euro: Linja Ewro 154, un e-mail: euro@gov.mt et un site internet: http://www.euro.gov.mt/.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website