Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Myanmar : la Commission européenne alloue 2 millions € d'aide humanitaire de première urgence pour les victimes du cyclone Nargis

Commission Européenne - IP/08/684   05/05/2008

Autres langues disponibles: EN DE

IP/08/684

Bruxelles, le 5 mai 2008

Myanmar : la Commission européenne alloue 2 millions € d'aide humanitaire de première urgence pour les victimes du cyclone Nargis

La Commission européenne lance une décision de première urgence pour fournir de l'aide d'urgence aux victimes du cyclone Nargis qui a frappé le Myanmar ce week-end. Les fonds, gérés par le service d'aide humanitaire de la Commission (ECHO), seront déployés aussi rapidement que possible pour subvenir aux besoins de base des survivants dans la zone de la catastrophe.

Louis Michel, Commissaire européen pour l'aide humanitaire et au développement, a dit : "Les nouvelles en provenance du Myanmar sont de plus en plus graves d'heure en heure. C'est une terrible catastrophe qui demande une réponse humanitaire rapide et efficace. Des centaines de milliers de personnes, beaucoup d'entre elles déjà précarisées, sont désespérément dans le besoin. Face à cette tragédie, nous voulons souligner les valeurs de solidarité et d'humanité de l'UE. Notre aide humanitaire sera fournie directement et de manière impartiale aux victimes."

La Commission a déjà un bureau à Yangon, qui gère ses programmes humanitaires au Myanmar. Même si la communication est difficile, les experts humanitaires de la Commission dans le pays ont réussi à entrer en contact avec Bruxelles. Des rapports non confirmés font état de 95% de destructions dans certaines communautés du delta de l'Irrawaddy provoquée par la combinaison des vents violents d'un énorme tsunami. Les systèmes d'approvisionnement d'eau sont probablement gravement atteints. Dans la phase initiale, les besoins essentiels seront probablement : les abris et l'eau potable. Les autorités du Myanmar ont annoncé aujourd'hui que l'aide internationale serait la bienvenue.

Les fonds initiaux seront gérés et mis en œuvre par des organisations humanitaires partenaires travaillant déjà au Myanmar, comme la Croix Rouge, des ONG européennes et des agences humanitaires des Nations unies. La Commission déploie d'autres experts depuis ses bureaux humanitaires régionaux de Bangkok et New Delhi pour renforcer son équipe travaillant sur cette crise.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site