Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/08/1916

Bruxelles, le 9 décembre 2008

Les commissaires Benita Ferrero-Waldner et Louis Michel à propos des élections présidentielles et législatives au Ghana

Benita Ferrero-Waldner, membre de la Commission chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, a déclaré:

«Je félicite les Ghanéens pour leur engagement fort en faveur du processus de démocratisation de leur pays. Je tiens aussi à féliciter les autorités ghanéennes pour le bon déroulement des élections, qui ont eu lieu dans un cadre ouvert, transparent et concurrentiel. Je constate avec plaisir que les libertés fondamentales telles que le droit d'éligibilité, le droit de vote et les libertés d'association, d'expression et de circulation ont été largement respectées. Il est à espérer que ces élections puissent servir d'exemple pour les élections à venir dans d'autres pays d'Afrique. Je tiens également à remercier Nickolay Mladenov, député européen et observateur en chef de la mission d'observation électorale de l'UE, ainsi que toute son équipe pour leur travail assidu et leur dévouement.»

Louis Michel, membre de la Commission chargé du développement, a ajouté:

«Ce sont les quatrièmes élections générales pluralistes au Ghana depuis 1996. Leur bon déroulement démontre une nouvelle fois la maturité politique du pays et constitue un jalon important du processus de consolidation de la démocratie ghanéenne. Les Ghanéens ont démontré leur engagement en faveur de la paix et de la démocratisation de leur pays et je suis persuadé que d'autres pays de la région suivront cette voie. L'UE poursuit son dialogue avec le Ghana et continuera de soutenir son développement démocratique et économique conformément à la stratégie UE-Ghana.»

Contexte:

La Commission européenne a mis sur pied une mission d'observation électorale de l'UE à l'occasion des élections présidentielles et législatives qui ont eu lieu au Ghana le 7 décembre 2008. Conduite par le député européen Nickolay Mladenov, cette mission est une nouvelle contribution de l'Union européenne en faveur de la démocratie dans le pays. L'observateur en chef, M. Mladenov, a fait un premier bilan des élections le 9 décembre 2008 à Accra.

Selon les conclusions de la mission d'observation, les élections présidentielles et législatives se sont jusqu'ici déroulées dans un cadre ouvert, transparent et concurrentiel. Les libertés fondamentales telles que le droit d'éligibilité, le droit de vote et les libertés d'association, d'expression et de circulation ont été respectées dans l'ensemble du Ghana, conformément aux engagements internationaux pris par le pays. Les partis politiques et leurs candidats on pu faire campagne librement et les principales normes électorales internationales ont été globalement respectées. Les mesures positives introduites par la commission électorale ont assuré un haut niveau de transparence le jour des élections.

Dans le cadre de sa mission, l'UE a déployé dans le pays 70 observateurs issus de 24 États membres de l'Union et de Norvège pour observer et évaluer le processus électoral à l'aune des normes d'observation internationales et des lois ghanéennes. La mission de l'UE restera au Ghana pour observer le processus postélectoral et la présentation des résultats et prévoit de maintenir sa présence dans le cas d'un second tour à l'élection présidentielle. Elle publiera dans les prochains mois un rapport final sur l'ensemble du processus électoral, dans lequel elle formulera ses recommandations pour les élections à venir.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website