Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/08/1754

Bruxelles, le 21 novembre 2008

Les élèves européens commencent à apprendre les langues étrangères à un âge plus précoce

La Commission européenne a présenté aujourd'hui une nouvelle étude du réseau Eurydice sur l'enseignement des langues dans les écoles d'Europe, qui donne une vue d'ensemble du secteur de l'apprentissage des langues aux niveaux primaire et secondaire de l'enseignement général dans les 31 pays prenant part au programme communautaire d'éducation et de formation tout au long de la vie. Forte de ses quelque 40 indicateurs, l'étude révèle une adhésion croissante à l'apprentissage des langues dans l'enseignement général, les élèves commençant plus tôt à apprendre des langues étrangères. Ces résultats tendent à indiquer que les pays participants sont en phase avec la résolution du Conseil relative à une stratégie européenne en faveur du multilinguisme, présentée aujourd'hui.

Ján Figel’, commissaire européen responsable de l'éducation, de la formation, de la culture et de la jeunesse, a déclaré: «En dépit des progrès accomplis, il reste encore du chemin à parcourir pour offrir la possibilité à tous les étudiants d'apprendre deux langues étrangères à l'école, puisque tel est l'objectif que les États membres se sont fixé à Barcelone en 2002. Cet objectif est toutefois considéré comme l'une des huit compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie recommandées par le Conseil et le Parlement européen en décembre 2006.»

Leonard Orban, commissaire européen chargé du multilinguisme, a ajouté: «Le multilinguisme est un défi pour l'ensemble de la société européenne. Il débute à l'école mais se poursuit bien au-delà, étant donné la nécessité de maîtriser un nombre croissant de langues pour faire progresser la cohésion sociale et la prospérité. Tel est l'objet de la récente communication de la Commission intitulée "Multilinguisme: un atout pour l’Europe et un engagement commun", et je me félicite du fait que le Conseil y souscrive dans sa résolution relative au multilinguisme présentée aujourd'hui.»

Les données portent sur l'année scolaire 2006-2007 et couvrent les établissements scolaires publics et les établissements privés subventionnés.

Principaux résultats:

1) L'enseignement des langues étrangères débute à un âge plus précoce, mais le nombre d'heures dispensées dans les écoles primaires est limité

Au cours des trois dernières décennies, on a constaté une progression de l'apprentissage précoce obligatoire d'une langue étrangère. Dans la quasi-totalité des pays européens, l'apprentissage obligatoire d'une langue étrangère débute à l'école primaire. Dans la plupart des cas, les enfants qui entament l'apprentissage d'une langue étrangère ont entre huit et dix ans, parfois moins: dans toutes les communautés autonomes d'Espagne et dans la communauté germanophone de Belgique, l'enseignement d'une langue étrangère commence, en effet, dès l'âge de trois ans.

Cependant, le temps consacré à l'enseignement des langues étrangères à l'école primaire reste limité (généralement moins de 10% de la durée totale du programme d'enseignement) et varie considérablement d'un pays à l'autre. Le temps passé à l'apprentissage des langues est, en règle générale, plus élevé dans le premier cycle du secondaire qu'en primaire.

2) Un plus grand nombre de pays enseignent deux langues étrangères à l'école

L'apprentissage d'au moins deux langues étrangères à un âge précoce n'a pas encore été instauré dans tous les pays, mais l'étude montre que cette possibilité est offerte aux élèves de l'enseignement secondaire général de la plupart des pays.

En 2006-2007, l'apprentissage d'une langue étrangère à l'école pendant au moins une année était obligatoire dans tous les pays concernés, sauf en Irlande et en Écosse. Dans la majorité des pays, près de la moitié des élèves du primaire apprennent au moins une langue étrangère.

3) L'anglais est enseigné à 90% des élèves européens

Dans treize pays européens, la première langue étrangère enseignée est obligatoirement l'anglais. Et même lorsque le choix leur est laissé, les élèves et leurs parents tendent à opter pour l'anglais, qui est aujourd'hui la langue la plus enseignée dans les écoles primaires. 90% des élèves européens apprennent l'anglais au cours de leur scolarité obligatoire. Lorsqu'une deuxième langue étrangère est enseignée, il s'agit majoritairement du français ou de l'allemand.

4) Peu de pays recommandent la mobilité dans le cadre de la formation des enseignants

Au niveau primaire, l'enseignement linguistique est souvent dispensé par les instituteurs. Dans le secondaire, le degré de spécialisation des enseignants varie fortement d'un pays à l'autre. La majorité des pays couverts par l'étude recommandent que la formation dispensée aux futurs enseignants permettent à ceux-ci d'enseigner des langues étrangères, mais la mobilité constitue l'exception plutôt que la règle.

Qu'est ce qu'Eurydice?

Eurydice (www.eurydice.org) est le réseau d'information sur l'éducation en Europe. Il fournit des informations et des analyses sur les systèmes et politiques dans le domaine de l'éducation en Europe. Le réseau se compose de 35 unités nationales implantées dans les 31 pays prenant part au programme communautaire d'éducation et de formation tout au long de la vie (les États membres de l'UE, les pays de l'EEE et la Turquie) et d'une unité centrale de coordination au sein de l'agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» à Bruxelles.

Pour en savoir plus:

L'étude (disponible en EN, DE et FR):

http://eacea.ec.europa.eu/portal/page/portal/Eurydice/showPresentation?pubid=095EN

http://eacea.ec.europa.eu/about/eurydice/index_fr.htm

Communication sur le multilinguisme:

http://ec.europa.eu/education/languages/news/news2853_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website