Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/08/1492

Bruxelles, le 13 octobre 2008

Avertissement des scientifiques: l’utilisation de baladeurs n’est pas sans risque pour la santé

Écouter de la musique sur un baladeur à un volume sonore élevé pendant une période prolongée peut entraîner des lésions irréversibles de l’audition : tel est l’avis, rendu public aujourd’hui, du Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN). Selon cet avis, entre 5 et 10% des propriétaires de baladeur risquent des pertes auditives irréversibles s'ils règlent le son trop fort et se servent de cet appareil pendant plus d'une heure par jour toutes les semaines pendant au moins cinq ans. Face à l’utilisation généralisée des baladeurs et à l’augmentation du nombre de jeunes exposés à cette source de bruit, la Commission européenne avait demandé à ce comité scientifique indépendant de se pencher sur la question. Les scientifiques ont confirmé qu’il était justifié de s’inquiéter et la Commission européenne, avec les États membres et les parties prenantes, va désormais examiner les éventuelles mesures à adopter pour mieux protéger les enfants et les adolescents de l'exposition sonore due aux baladeurs et autres appareils du même type.

«Je suis inquiète que les jeunes, en particulier, qui écoutent fréquemment de la musique à un niveau sonore élevé sur leur baladeur ou leur téléphone portable, soient si nombreux à risquer sans le savoir une dégradation irréversible de leur fonction auditive. Les conclusions scientifiques indiquent un risque précis et nous devons agir rapidement. Plus important encore, nous devons sensibiliser les consommateurs et porter cette information à la connaissance de la population. Il nous faut aussi revoir les contrôles en vigueur à la lumière de cet avis scientifique et nous assurer de leur pleine efficacité ainsi que de leur adéquation aux nouvelles technologies», a déclaré la commissaire européenne à la protection des consommateurs, Meglena Kuneva.

La réglementation actuelle

Il existe déjà une norme de sécurité européenne réduisant à 100 décibels (dB) le niveau sonore des baladeurs. Cependant, les dommages d’une exposition excessive à cette source de bruit suscitent de plus en plus d’inquiétudes. Une réduction du niveau sonore utilisé et de la durée d’exposition permet dans une large mesure d’éviter de tels dommages. Le Comité scientifique de l’Union européenne souligne dans son avis qu’il suffit aux utilisateurs d’un baladeur d’écouter seulement cinq heures par semaine de la musique à un niveau sonore élevé (plus de 89 dB) pour dépasser les limites d’exposition actuellement fixées sur les lieux de travail. Tout utilisateur s’exposant pendant une période plus longue risque des pertes auditives irréversibles au bout de cinq ans. Or, tel est le cas de 5 à 10% des propriétaires de baladeur, ce qui pourrait représenter une population variant entre 2,5 et 10 millions de personnes dans l’Union.

Que va désormais faire la Commission?

La Commission européenne a demandé cette étude scientifique car les répercussions possibles sur la fonction auditive des adolescents et des enfants de certaines activités de loisirs, telles que l’usage d’un baladeur, font naître de plus en plus de craintes. Sur la base des preuves scientifiques recueillies, la Commission organisera une conférence au début de l’année 2009, à Bruxelles, afin d’examiner les conclusions du Comité scientifique avec les États membres, l’industrie, les consommateurs et d’autres parties prenantes et de définir la marche à suivre. Au cours de cette rencontre, il sera question des précautions que peuvent adopter les utilisateurs, des solutions techniques permettant de minimiser les lésions auditives et de la nécessité d'introduire une nouvelle réglementation ou de modifier les normes existantes de sécurité pour protéger les consommateurs.

Que peuvent faire les consommateurs?

Les utilisateurs de baladeur peuvent déjà très concrètement adopter certaines précautions pour se protéger ; ils peuvent ainsi régler automatiquement le son de leur appareil à un moindre niveau si leur lecteur le permet, ou réduire manuellement le volume sonore, et veiller aussi à ne pas écouter de musique sur leur baladeur pendant de trop longues périodes.

Le contexte

Il est bien connu qu’une exposition prolongée au bruit peut entraîner des lésions auditives. Pour protéger les travailleurs, des limites ont été fixées au niveau sonore autorisé sur les lieux de travail. Bien que pouvant être très gênants, les bruits ambiants auxquels est exposé tout un chacun - du fait de la circulation routière, des chantiers de construction, du trafic aérien ou du voisinage - ne sont généralement pas assez forts pour provoquer une dégradation de la fonction auditive.

Ces dernières années, la pollution sonore liée aux loisirs est devenue une menace significative, car elle peut atteindre des volumes très élevés et concerne une proportion de plus en plus vaste de la population, en particulier parmi les jeunes. La nouvelle génération de baladeurs, capables de restituer les sons sans perte de qualité à un niveau sonore extrêmement élevé, suscite des inquiétudes croissantes. En effet, les risques de lésions auditives dépendent à la fois du niveau sonore et de la durée d'exposition.

Ces dernières années, les ventes de baladeurs, et notamment de lecteurs MP3, ont explosé. On estime que globalement, dans l’Union européenne, de 50 à 100 millions de personnes environ écoutent quotidiennement de la musique sur un baladeur. Au cours des quatre dernières années, les estimations de ventes s'établissaient entre 184 et 246 millions d'unités pour la totalité des lecteurs audio portables et entre 124 et 165 millions pour les baladeurs MP3. Dans toute l’Union, plusieurs millions de personnes écoutent tous les jours de la musique sur un baladeur et s’exposent, faute d’une utilisation appropriée, à une détérioration de leurs fonctions auditives.

Le texte de l’avis scientifique: http://ec.europa.eu/health/ph_risk/committees/04_scenihr/docs/scenihr_o_018.pdf

La version grand public de l'avis:

http://ec.europa.eu/health/opinions/en/hearing-loss-personal-music-player-mp3/

Informations générales sur le CSRSEN: http://ec.europa.eu/health/ph_risk/committees/04_scenihr/04_scenihr_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website