Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/08/1311

Bruxelles, le 10 septembre 2008

Fonds de solidarité de l’Union européenne : la Commission propose une aide de 12,8 millions d’euros pour la Martinique et la Guadeloupe après le passage de l’ouragan Dean

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’allouer une aide de 12,78 millions d’euros provenant du Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE), après le passage de l’ouragan Dean, qui a causé d’importants dégâts en août 2007 dans deux îles des Antilles françaises : la Martinique et la Guadeloupe. Cette aide sera affectée au remboursement du coût de mesures d’urgence telles que les opérations de sauvetage, le nettoyage des zones sinistrées et la remise en état des infrastructures de base.

La commissaire européenne à la politique régionale, Mme Danuta Hübner, qui est notamment chargée du Fonds de solidarité, a témoigné sa sympathie aux victimes de l’ouragan. Elle a déclaré : «Les régions ultrapériphériques de l’Union européenne sont souvent exposées aux catastrophes naturelles. Nous savons que la Martinique et la Guadeloupe n’ont pas encore réparé les dégâts causés par Dean, en particulier dans les habitations et les plantations, ce qui explique l’aide financière accordée par l’Union européenne».

En août 2007, les départements français d’outremer de la Martinique et, à un moindre degré, de la Guadeloupe – deux îles voisines situées dans les Antilles françaises – ont été frappées par l’ouragan Dean, qui a infligé d’importants dégâts aux infrastructures et à l’économie. En Martinique, les plantations de bananes ont été détruites presque entièrement et celles de canne à sucre ont beaucoup souffert ; les deux secteurs de loin les plus importants de la production agricole ont donc été touchés, ce qui a entraîné des répercussions sur le secteur de la transformation. Si les dégâts, estimés à quelque 511 millions d’euros, sont restés limités, les conséquences de l’ouragan continueront à se faire sentir dans ces régions pendant un certain temps. La Commission a également tenu compte de leur statut particulier de région ultrapériphérique et des handicaps auxquels elles sont confrontées du fait de leur éloignement et de leur isolement.

Contexte

Créé en 2002, le Fonds de solidarité de l’Union européenne accorde des aides aux États membres et aux pays adhérents en cas de catastrophe naturelle majeure. Sa dotation annuelle s’élève à un milliard d’euros. Pour pouvoir bénéficier d’un financement du Fonds de solidarité, les pays doivent présenter une demande contenant une estimation détaillée des dommages subis. Cette demande est examinée par la Commission selon des critères visant à garantir que les ressources communautaires sont utilisées pour répondre aux besoins les plus urgents.

Afin que les fonds soient mis à disposition, la Commission demande maintenant à l’autorité budgétaire (le Parlement européen et le Conseil) d’adopter un budget rectificatif. Les modalités d’utilisation de l’aide seront ensuite établies dans un accord conclu entre la Commission et les autorités françaises.
Pour plus d’informations :

http://ec.europa.eu/regional_policy/funds/solidar/solid_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website