Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/08/1287

Bruxelles, le 4 septembre 2008

Stratégie européenne de recherche et d'innovation pour les TIC: échéance 2020

La Commission européenne a lancé ce jour une consultation publique pour définir les stratégies les plus à même de porter l'Europe au premier rang de la recherche et de l'innovation en matière de TIC (technologies de l'information et de la communication) dans les dix prochaines années. Les différents secteurs d'activité, les professionnels des TIC, les responsables des politiques et le public alimenteront par leur contribution une nouvelle stratégie de recherche et d'innovation pour les TIC, qui sera dévoilée l'année prochaine. L'objectif est de permettre au secteur européen des TIC, notamment les PME, de mener la course mondiale à la compétitivité. La consultation publique se clôturera le 7 novembre 2008.

«Les TIC sont la première force d'innovation et de développement dans l'économie mondiale. C'est pourquoi, en matière de TIC, l'Europe doit attirer les investissements dans la recherche et le développement, mais aussi les meilleurs cerveaux et les meilleures idées. Par ailleurs, l'énergie, la santé et le vieillissement posent des problèmes que seul le déploiement des TIC permettra de surmonter», a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l'information et des médias. «Cette consultation est la première étape vers une stratégie intégrée de recherche et d'innovation pour le secteur des TIC, que je présenterai au début de l'année prochaine.»

La Commission européenne répond ainsi en partie au récent rapport du groupe d'experts dirigé par M. Aho, ancien premier ministre finlandais (MEMO/08/430). Ce document signale un certain nombre de lacunes majeures de la recherche et de l'innovation en matière de TIC en Europe. Par exemple, les investissements européens dans la recherche et l'innovation sont insuffisants, à la fois en termes de niveau et d'intensité. Les TIC représentent aujourd'hui 33 % de la recherche et de l'innovation dans les pays développés à l'échelle mondiale, contre moins de 25 % en Europe, principalement à cause d'une importante fragmentation. En outre, l'UE représente 32 % du marché mondial des TIC, mais les entreprises européennes n'occupent que 22 % du marché mondial.

La Commission européenne entend surmonter ces difficultés grâce à une analyse impitoyable de sa stratégie de recherche et d'innovation pour les TIC. Trois grandes questions sont posées dans la consultation:

  1. Quels sont les principaux défis futurs de la recherche et de l'innovation en matière de TIC? À l'heure où la révolution dans les TIC se poursuit, quelles sont les priorités de l'Europe pour la recherche et l'innovation?
  2. Comment, et dans quels domaines, l'Europe doit-elle viser le premier rang? Certains acteurs européens de l'industrie et des technologiques dominent le marché dans des domaines clés tels que les télécommunications et les systèmes embarqués. Comment conforter l'avance dans ces domaines et dans quels nouveaux secteurs faut-il s'imposer?
  3. Quel rôle doivent jouer les politiques publiques pour porter l'Europe aux avant-postes de l'innovation dans les TIC? Comment renforcer la politique de la recherche pour créer un marché européen de l'innovation dans les TIC? Comment adapter des domaines stratégiques complémentaires tels que la normalisation, l'attribution de licences et les régimes de propriété intellectuelle, pour favoriser une commercialisation rapide des résultats de la recherche?

Le document de consultation publique de la Commission est disponible à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=ICTRDI


Side Bar