Navigation path

Left navigation

Additional tools

Préparatifs pratiques en vue de l’introduction de l’euro: compte à rebours pour la Slovaquie

European Commission - IP/08/1183   18/07/2008

Other available languages: EN DE SK

IP/08/1183

Bruxelles, le 18 juillet 2008

Préparatifs pratiques en vue de l’introduction de l’euro: compte à rebours pour la Slovaquie

La Slovaquie, à cinq mois et demi seulement de l’adoption de l’euro, a bien progressé dans ses préparatifs, mais doit encore fournir des efforts. Elle a reçu, la semaine dernière, l’approbation finale et officielle lui permettant d’adopter l’euro le 1er janvier 2009. Le taux de conversion a été fixé par la même occasion. Le pays doit maintenant garantir avant tout que la population et les entreprises soient bien préparées et que le passage à l'euro se passe sans accrocs.

«Maintenant qu'elle a obtenu le feu vert, la Slovaquie doit se concentrer sur les derniers préparatifs afin que le passage à l'euro, le 1er janvier, se passe bien. Elle doit mettre à profit les mois restants pour s'assurer que les consommateurs et les entreprises soient tout à fait prêts à utiliser l'euro dès le premier jour et que le secteur de la vente au détail prenne des engagements en matière de tarification équitable et les mette en œuvre», a déclaré Joaquín Almunia, membre de la Commission européenne chargé des affaires économiques et monétaires.

La Commission a adopté ce jour le septième rapport régulier sur les préparatifs pratiques en vue de l'élargissement de la zone euro. Ce rapport est principalement consacré à la Slovaquie, qui fera de l’euro sa monnaie à partir du 1er janvier 2009. Le taux de conversion a été fixé à 30,1260 couronnes slovaques pour un euro.

Les préparatifs pratiques ont été confiés au comité national de coordination et au plénipotentiaire du gouvernement pour l’introduction de l’euro. La Commission suggère à la Slovaquie de renforcer les dispositifs de coordination afin que les différentes instances travaillent de manière efficace et puissent résoudre les problèmes rapidement.

Les préparatifs des secteurs financier et bancaire sont bien avancés. Les pièces en euros seront frappées par la Monnaie nationale de Kremnica, une ville du centre du pays qui possède une tradition séculaire en la matière. Cinq cents millions de pièces sont prévues au total. Les dessins des faces nationales des pièces, qui ont été choisis par la population, peuvent être vus à l'adresse:

http://ec.europa.eu/economy_finance/the_euro/coins12768_en.htm

Les commandes de billets passées à ce jour par les banques commerciales sont relativement limitées: elles ne concernent que 27 % des 188 millions de billets jugés nécessaires par la banque nationale (NBS), alors que ce pourcentage était, au même stade, de 92,5 % à Malte et de 67 % en moyenne dans les premiers pays de la zone euro. Pour garantir l’introduction sans heurts des espèces en euros, il est vital que les banques et les entreprises soient approvisionnées en billets et en pièces avant le jour J. Les entreprises semblent avoir pris du retard dans la planification des quantités d’espèces dont elles auront besoin pour pouvoir rendre la monnaie en euros dès le premier jour et éviter les files d’attente dans les banques.

Des efforts supplémentaires devraient donc être déployés afin d'accroître le volume de la préalimentation dans les banques et de la sous-préalimentation dans les entreprises.

En ce qui concerne le moment du passage à l’euro proprement dit, les banques prévoient des heures d’ouverture élargies au cours des premiers jours de janvier 2009, avec, dans certaines agences, des guichets réservés aux entreprises. La banque nationale slovaque et les banques commerciales prévoient aussi de distribuer principalement des petites coupures (10 et 20 euros) dans les distributeurs automatiques et aux guichets afin de faciliter les transactions.

Pour se familiariser avec leur nouvelle monnaie, les Slovaques pourront acheter des minikits à partir de décembre. Le nombre de kits commandés, 1,2 million, pourrait se révéler insuffisant. L’expérience des pays qui ont déjà adopté l’euro montre en effet que chaque ménage achète en moyenne un minikit. Or, la Slovaquie compte quelque deux millions de ménages, soit 5,4 millions d'habitants.

La Commission est fermement convaincue qu’il convient d’encourager les entreprises à signer le «code de conduite éthique» conçu par le plénipotentiaire du gouvernement avec l’association des entrepreneurs slovaques, et à s’engager ainsi à respecter les règles en matière de conversion. L’objectif est de répondre aux préoccupations des consommateurs, qui craignent des augmentations de prix lors du passage à l'euro.

L’inspection du commerce slovaque (SOI) sera chargée de contrôler le respect des règles d’arrondi, la conversion correcte des prix et la pratique du double affichage jusqu’à la fin de 2009, comme prévu par le gouvernement[1]. Le SOI est compétent pour émettre des avertissements et imposer des amendes pouvant aller jusqu’à 60 000 euros en cas d’infraction. Il est important qu’elle dispose de ressources suffisantes pour mener à bien sa mission. Néanmoins, la régulation des prix par voie administrative et les mesures équivalentes qui faussent le marché devraient être évitées, car elles ne font que reporter les ajustements normaux des prix liés à l’évolution des marchés mondiaux, qui interviendraient inévitablement en une seule fois à la fin de la période de gel des prix.
La campagne d’information sur l’euro s’est intensifiée ces derniers mois et porte déjà ses fruits puisque, selon le sondage Eurobaromètre Flash de mai, 64 % environ des Slovaques se déclarent bien ou très bien informés sur le passage à l'euro, contre 51 % en septembre 2007. Cette campagne est importante pour que les habitants adoptent leur nouvelle monnaie en toute confiance. Cependant, bien que les Slovaques connaissent mieux l’euro et l’Union économique et monétaire, la demande d’information ne fait que croître.

Un sondage distinct qui concernait l'avancée des préparatifs dans les entreprises slovaques, principalement les PME, indique que la majorité d'entre elles sont plutôt bien informées et ont le sentiment d'être à un stade avancé de leurs préparatifs.

Le rapport complet et le document de travail des services de la Commission ainsi que les derniers sondages Eurobaromètre sont disponibles à l’adresse:

http://ec.europa.eu/economy_finance/thematic_articles/article12963_en.htm


[1] La période de double affichage des prix dure jusque fin 2009. Des contrôles seront effectués incognito ou à la suite de plaintes de consommateurs, recueillies au moyen d’une ligne téléphonique spéciale «euro» dans les bureaux régionaux du SOI. Les résultats seront publiés toutes les deux semaines au niveau local.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website