Navigation path

Left navigation

Additional tools

Antitrust: la Commission inflige des amendes d'un montant de 4.97  millions € aux producteurs de fluorure d’aluminium pour avoir participé à une entente portant sur la fixation des prix

European Commission - IP/08/1007   25/06/2008

Other available languages: EN DE ES IT SV FI

IP/08/1007

Bruxelles, le 25 juin 2008

Antitrust: la Commission inflige des amendes d'un montant de 4.97  millions € aux producteurs de fluorure d’aluminium pour avoir participé à une entente portant sur la fixation des prix

La Commission européenne a infligé des amendes d’un montant de 4 970 000 € aux producteurs de fluorure d’aluminium pour s’être entendus sur les prix en violation de l’interdiction des ententes et pratiques commerciales restrictives édictée par le traité CE (article 81) et l’accord EEE (article 53). Le fluorure d’aluminium est un produit chimique utilisé pour abaisser la température de fusion de l’aluminium. Il permet de réduire la quantité d’énergie consommée lors du processus de fusion. Des amendes ont été infligées à Fluorsid S.p.A. (Italie), à Minmet Financing Company S.A. (Suisse) et à la Société des Industries Chimiques du Fluor (Tunisie), ainsi qu’aux entreprises mexicaines Industrial Quimica de Mexico S.A. de C.V. et Q.B. Industrias S.A.B. de C.V. Au cours du second semestre 2000, ces entreprises se sont entendues sur des prix cibles et sur une répartition des marchés à l'échelle mondiale. L’entreprise Boliden Odda (Norvège) a bénéficié d'une immunité totale d'amende au titre du programme de clémence de la Commission de 2002 (voir IP/02/247 et MEMO/02/23), car elle a été la première à fournir des renseignements sur ces pratiques collusoires.

Mme Neelie Kroes, commissaire chargée de la concurrence, a déclaré: «Cette décision montre que la Commission prend toutes les ententes au sérieux, quelle que soit la portée du marché concerné, la durée de l’entente ou la taille des entreprises impliquées. Ceux qui ne respectent pas les règles du jeu ne sont à l’abri nulle part.»

Le fluorure d'aluminium est un composé chimique de formule AlF3. L'apport de fluorure d'aluminium au cours du processus de production de l'aluminium primaire permet de réduire considérablement la consommation d'électricité requise lors de la fusion, contribuant ainsi à la réduction des coûts de production. L'énergie est, en effet, un élément de coût majeur dans la production de l'aluminium. Les producteurs d'aluminium (fondeurs) sont les principaux consommateurs du fluorure d'aluminium.

La Commission a ouvert son enquête à la suite d’une demande d'immunité présentée par Boliden Odda en mars 2005.

Entente

La décision de la Commission a établi que les membres de l’entente se sont rencontrés le 12 juillet 2000 à Milan et qu’ils se sont accordés sur une hausse du prix cible au niveau mondial. Ils ont passé en revue plusieurs régions du monde, notamment l’Europe, afin d'établir un niveau de prix général, et, dans certains cas, de se répartir les marchés. Ils se sont également échangé des informations commerciales sensibles. Au cours du second semestre 2000, les membres de l’entente ont entretenu des contacts bilatéraux afin de surveiller la mise en œuvre des accords collusoires définis à Milan. L’infraction a duré du 12 juillet 2000 au 31 décembre 2000.

Amendes

Le montant des amendes est déterminé sur la base des lignes directrices de la Commission pour le calcul des amendes de 2006 (voir IP/06/857 et MEMO/06/256), en vigueur au moment de la notification de la communication des griefs aux parties.

Les pratiques révélées en l’espèce par l'enquête de la Commission constituent des infractions graves aux règles du traité CE en matière d'ententes. Pour déterminer le montant des amendes, la Commission a tenu compte de la brièveté de l’infraction, du niveau relativement faible du chiffre d'affaires réalisé sur le marché du fluorure d'aluminium, ainsi que du fait que les entreprises exerçaient leurs activités sur un marché mondial.

C’est la première fois que la Commission applique le point 18 des lignes directrices pour le calcul des amendes de 2006, qui arrête la méthode à appliquer dans le cas d’ententes dont l'étendue géographique dépasse le territoire de l'Espace économique européen (EEE). La raison en est que tous les membres de l’entente, quelles que soient leurs ventes réelles dans l’EEE, ont participé à l’entente dans la mesure où elle a concerné l’EEE. Le point 18 des lignes directrices prévoit que la part des ventes de chaque participant à l’infraction dans la zone géographique couverte par l’entente serve de base au calcul de la valeur des ventes réalisées par chaque membre de l’entente dans l’EEE. Cette méthode permet de refléter le poids de chaque entreprise dans l'infraction.

Boliden Odda a bénéficié d'une immunité totale d'amende, car elle a été la première à fournir à la Commission des renseignements sur l’entente.

Les amendes infligées et les réductions accordées par la Commission dans la présente affaire au titre de son programme de clémence sont les suivantes:

Nom et siège de l'entreprise
Amende*
(€)
Réduction en application de la communication sur la clémence
(%)
Réduction en application de la communication sur la clémence
(€)
Boliden Odda (Norvège)
0
100 %
1 000 000
Fluorsid (Italie) / Minmet Financing Company (Suisse)
1 600 000
0%
0
Société des Industries Chimiques du Fluor (Tunisie)
1 700 000
0%
0
Industrial Quimica de Mexico (Mexique) / QB Industrias (Mexique)
1 670 000
0%
0
TOTAL
4 970 000


(*) Les entités juridiques faisant partie de l’entreprise peuvent être tenues pour conjointement et solidairement responsables pour tout ou partie de l’amende infligée.

Action en dommages et intérêts
Toute personne ou entreprise lésée par des pratiques anticoncurrentielles telles que celles décrites ci-dessus peut porter l’affaire devant les tribunaux des États membres pour obtenir des dommages et intérêts. La jurisprudence de la Cour et le règlement (CE) n° 1/2003 du Conseil confirment que, dans les affaires portées devant les juridictions nationales, une décision de la Commission constitue une preuve contraignante de l'existence et du caractère illicite des pratiques en cause. Même si la Commission a infligé des amendes aux entreprises concernées, des dommages-intérêts peuvent être accordés sans que le montant en soit réduit au titre de l'amende infligée par la Commission. Un Livre blanc sur les actions en dommages et intérêts pour infraction aux règles sur les ententes et les abus de position dominante a été publié (voir IP/08/515 et MEMO/08/216). Vous trouverez de plus amples informations, notamment un résumé du Livre blanc à l'intention des citoyens, à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/comm/competition/antitrust/actionsdamages/documents.html

Pour de plus amples informations au sujet de l'action menée par la Commission contre les ententes illégales, voir MEMO/08/433.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website