Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/07/854

Bruxelles, le 20 juin 2007

Le projet de recherche pour une aviation plus respectueuse de l’environnement prend son essor au salon du Bourget

Aujourd’hui, au salon aéronautique du Bourget, M. Janez Potočnik, membre de la Commission chargé de la science et de la recherche, présentera des plans pour un partenariat public-privé de grande ampleur visant à rendre les transports aériens plus respectueux de l’environnement. Cette initiative technologique conjointe, dénommée «Clean Sky» («ciel propre»), a pour objectif de réduire les émissions de CO2 d’environ 40 %, les émissions de NOx de 60 % et le bruit de 50 %. Des avancées technologiques sont espérées pour 2015, à temps pour les importants renouvellements de flotte prévus. Ces avancées devraient concerner les trois principales catégories d’aéronefs (long courrier, transport régional, hélicoptères) et plus généralement les moteurs et les «systèmes». Le financement de l’UE portera sur 800 millions d’euros au titre du 7e programme-cadre pour la recherche, le secteur privé contribuant au projet pour le même montant. Cette dernière participation proviendra de tous les secteurs de l’aviation et de l’aéronautique, les entreprises jouant un rôle de premier plan dans six domaines de recherche: les aéronefs SMART à voilure fixe, les avions de transport régional verts, les hélicoptères verts, les moteurs durables et verts, les systèmes pour des opérations respectueuses de l’environnement et l’écoconception.

M. Potočnik a déclaré: «L’UE ne fait pas que parler de la lutte contre le changement climatique. Elle effectue aussi les investissements nécessaires en matière de développement technologique. Des études de la Commission européenne montrent que le secteur de l’aviation est responsable de 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Je me félicite donc vivement de l’engagement du secteur privé en faveur de l’initiative Clean Sky. Cette initiative tirera le meilleur parti des ressources publiques et privées pour développer des avions plus propres et plus silencieux, avec des retombées positives dans de nombreux autres domaines scientifiques, notamment les matériaux, les simulations numériques et la gestion de l’énergie.

Clean Sky vise à développer des technologies avancées pour la prochaine génération d’aéronefs afin de créer un système de transport aérien innovant et concurrentiel. Par le développement de démonstrateurs grandeur nature, Clean Sky effectuera une évaluation globale de technologies au niveau des flottes, garantissant ainsi un déploiement aussi rapide que possible des résultats de ses recherches. Les activités couvriront l’ensemble des principaux segments de vol du système de transport aérien et les technologies sous-jacentes qui y sont liées, telles qu’elles sont définies dans l’agenda stratégique de recherche pour l’aéronautique élaboré par l’ACARE, la plate-forme technologique pour l’aéronautique.

Clean Sky sera fondé sur six domaines techniques, les «démonstrateurs technologiques intégrés» (DTI), pour chacun desquels il sera procédé à des études préliminaires et à une sélection descendante des travaux, puis à des démonstrations à grande échelle au sol ou en vol, afin d’amener les technologies novatrices à un niveau de maturité tel qu’elles pourront être appliquées à une nouvelle génération «d’aéronefs verts». Des liens multiples entre les divers DTI seront assurés aux fins de la cohérence et de l’échange de données. La plupart des bancs d’essai seront utilisés conjointement par plusieurs DTI. Les DTI seront les suivants:

  • le DTI relatif aux aéronefs à voilure fixe intelligents, ciblé sur les technologies d’ailes actives détectant l’écoulement de l’air et adaptant leur forme en conséquence, ainsi que sur les nouvelles configurations d’aéronefs susceptibles d’intégrer au mieux ces nouveaux types d’ailes;
  • le DTI relatif aux avions de transport régional verts, ciblé sur les configurations légères et les technologies utilisant des structures intelligentes, les configurations silencieuses et l’intégration de technologies mises au point dans d’autres DTI (moteurs, gestion de l’énergie et nouvelles configurations);
  • le DTI relatif aux giravions verts, ciblé sur l’installation de pales et de moteurs innovants en vue de la réduction du bruit, la diminution de la traînée de la cellule, les moteurs diesels et les systèmes électriques plus économes en carburant et les trajectoires de vol respectueuses de l’environnement;
  • le DTI relatif aux moteurs durables et verts, qui visera à rassembler des technologies pour des systèmes à basse pression légers et silencieux, une efficacité élevée, la réduction du NOx et des noyaux légers. Elle s’intéressera aux configurations nouvelles telles que les rotors non carénés et les refroidisseurs intermédiaires;
  • le DTI relatif aux systèmes pour des opérations respectueuses de l’environnement, qui sera ciblé sur des équipements et des architectures de systèmes aéronautiques totalement électriques, la gestion thermique, les possibilités de trajectoires et de missions «vertes» et l’amélioration des opérations au sol;
  • le DTI relatif à l’écoconception, qui portera sur l’ensemble du cycle de vie des matériaux et des composants, en se concentrant sur des questions telles que l’utilisation optimale des matières premières, la réduction de l’utilisation de matières non renouvelables, les ressources naturelles, l’énergie, l’émission d’effluents nocifs et le recyclage.

Clean Sky disposera également d’un évaluateur de technologies, dont le rôle est d’évaluer en quoi les résultats des recherches dans les six domaines contribuent aux objectifs du programme en matière d’environnement.

Pour plus d’informations, et pour une liste complète des entreprises participantes: MEMO/07/243


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site