Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE EL

IP/07/674

Bruxelles, le 16 mai 2007

La Commission propose que Chypre adopte l'euro en 2008

La Commission européenne a conclu aujourd'hui que Chypre a atteint un degré élevé de convergence économique durable avec les États membres de la zone euro et remplit les conditions nécessaires pour adopter la monnaie unique. Sur la base de ce rapport de convergence positif, la Commission propose au Conseil que Chypre adopte l'euro le 1er janvier 2008. La décision définitive sera prise par les ministres des finances de l'UE en juillet prochain, après consultation du Parlement européen et discussion au sommet de juin.

«Chypre a atteint un niveau élevé de convergence économique avec la zone euro et est prêt à adopter l'euro en janvier 2008. Pour que l'adoption de l'euro soit véritablement un succès, Chypre doit continuer à privilégier des politiques macro-économiques stables afin de préserver sa compétitivité extérieure. De plus, Chypre doit accélérer et terminer ses préparatifs pratiques afin que la transition s'effectue sans heurts, comme cela a été le cas pour la Slovénie au début de cette année.» a dit Joaquín Almunia, Commissaire aux Affaires Economiques et Monétaires.

Le 13 février, Chypre a demandé à la Commission d'évaluer sa convergence et de déterminer si les critères nécessaires pour adopter l'euro étaient remplis. Pour devenir membre de la zone euro, un pays de l'Union européenne doit avoir atteint un degré élevé de convergence économique durable, mesurée sur la base des critères définis à l'article 121, paragraphe 1, du traité CE en ce qui concerne la situation des finances publiques, la stabilité des prix, la stabilité du taux de change et la convergence des taux d'intérêt à long terme. La compatibilité de la législation avec le Traité doit également être examinée.

Après avoir examiné attentivement la situation, la Commission a adopté ce jour un rapport de convergence dans lequel elle conclut que Chypre satisfait aux critères et propose au Conseil que Chypre adopte l'euro en janvier prochain. La Banque centrale européenne a elle aussi adopté un rapport de convergence dans lequel elle tire les mêmes conclusions.

Inflation

Le taux d'inflation moyen enregistré par Chypre durant la période de 12 mois se terminant en mars 2007 était de 2,0 %, sous la valeur de référence de 3,0 %. Chypre respecte la valeur de référence depuis août 2005 et, compte tenu des perspectives actuelles, devrait continuer à la respecter dans les mois qui viennent. L'inflation de base modérée indique que les pressions inflationnistes sous-jacentes sont restées sous contrôle. Les progrès réalisés en matière de stabilité des prix se sont appuyés sur la discipline des salaires et sur une concurrence croissante sur les marchés de certains produits, également liée à l'intégration dans le marché unique de l'UE et aux effets de la mondialisation. L'amélioration de la stabilité des prix repose sur des bases saines, ce qui laisse penser que l'inflation restera modérée après l'adoption de l'euro. Néanmoins, Chypre devra rester vigilant pour limiter l'impact inflationniste éventuel d'une poursuite de la convergence (trop obscure) des taux d'intérêt, pour contrôler la croissance du crédit et pour éviter les effets secondaires découlant des augmentations des taxes indirectes. Une position budgétaire prudente visant à éviter l'accumulation de pressions excessives de la demande, et une évolution des salaires conforme à l'accroissement de la productivité, seront également nécessaires.

Situation budgétaire

En 2006, Chypre affichait un déficit public de 1,5 % du PIB, contre 2,3 % en 2005, des chiffres qui avaient permis au Conseil, sur recommandation de la Commission, de mettre fin à la procédure concernant les déficits excessifs engagée lors de l'adhésion à l'UE en 2004. Pour 2007, les prévisions établies par les services de la Commission durant le printemps 2007 annoncent un déficit pratiquement inchangé (1,4 % du PIB). La dette publique s'est creusée entre 2000 et 2004, mais se situe sur une trajectoire descendante depuis 2005 et a atteint 65,3 % du PIB en 2006. Elle devrait encore diminuer en 2007 pour se situer à 61,5 % du PIB. Le Conseil Ecofin a estimé que la stratégie budgétaire exposée dans le dernier programme de convergence était suffisante pour atteindre l'objectif à moyen terme d'un déficit de 0,5 % en 2008 au plus tard, et que les risques sous-jacents s'annulaient mutuellement dans l'ensemble. Néanmoins, il a invité Chypre à contrôler les dépenses consacrées aux retraites du secteur public, notamment au moyen de nouvelles réformes, en vue d'améliorer la viabilité des finances publiques à long terme, et à mettre en œuvre l'assainissement budgétaire comme prévu dans le programme.

Taux de change

La livre chypriote participe au mécanisme de change européen (MCE II) depuis le 2 mai 2005, soit 24 mois avant l'adoption du présent rapport. Pendant ces deux ans, la livre est toujours restée dans la partie supérieure de la marge de fluctuation, proche du taux central, et n'a pas subi de tensions graves.

Taux d'intérêt à long terme

Le taux d'intérêt moyen à long terme de Chypre durant l’année qui s’est terminée en mars 2007 était de 4,2 %, sous la valeur de référence de 6,4 %. Les taux d'intérêt moyens à long terme sont inférieurs à la valeur de référence depuis novembre 2005. Ils ont diminué considérablement ces dernières années, tout comme les différentiels par rapport à la zone euro, ce qui montre que le risque pays encore perçu par les marchés est faible.

Convergence législative

Les dernières incompatibilités ont été corrigées dans une loi modifiant les lois de 2002 et 2003 sur la banque centrale de Chypre, adoptée par le Parlement le 15 mars 2007. La législation chypriote, en particulier la loi sur la Banque de Chypre, est compatible avec les exigences du traité CE et des statuts du SEBC.

Le rapport de convergence peut être consulté à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/economy_finance/publications/convergence/2007/report2007_cyprus_en.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site