Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES NL IT SV FI HU PL

IP/07/582

Bruxelles, le 27 avril 2007

Nouvelle enquête de l’UE: la révolution numérique s’accélère en Europe

Selon une enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 27 000 foyers de l’UE, près de 20 % des ménages européens choisissent une offre groupée de télécommunications et près de 30 % disposent d’une connexion internet à haut débit. Les téléphones mobiles sont de plus en plus employés, à l’inverse des lignes fixes. 17 % des Européens qui disposent d’une connexion internet à domicile l’utilisent pour téléphoner par internet.

«L’économie numérique de l’Europe se développe rapidement, de plus en plus de foyers profitant de la convergence entre les services de téléphonie fixe, de téléphonie mobile et d’accès à l’internet», a déclaré Mme Viviane Reding, membre de la Commission chargée de la société de l’information et des médias. «La réforme des règles communautaires en matière de télécommunications qui aura lieu cette année devra prendre en compte cet environnement technologique en mutation rapide tout en renforçant la concurrence.»

Les conclusions essentielles de l’enquête que la Commission publie aujourd’hui, et qui couvre l’ensemble de l’Union européenne, sont les suivantes:

  • près de 20 % des Européens font appel à un même prestataire de services pour deux services de télécommunications ou plus, la combinaison la plus courante étant celle de la téléphonie fixe et de l’accès internet;
  • les utilisateurs passent de plus en plus de la téléphonie fixe à la téléphonie mobile: si le pourcentage de ménages disposant d’au moins un téléphone mobile reste relativement stable, à 81 %, la proportion de ménages utilisant exclusivement un ou plusieurs téléphones mobiles a augmenté dans l’UE (22 %, soit une progression de 4 points) alors que la proportion de ménages disposant d’au moins une ligne fixe a diminué (72 %, soit un recul de 5 points);
  • les accès internet à haut débit sont de plus en courants dans l’UE (28 %, soit une progression de 6 points) tandis que la part des lignes à bas débit diminue (12 %, soit un recul de 3 points); la plupart des foyers accèdent à l’internet via une ligne ADSL (53 %, soit une progression de 4 points), avec un accès sans fil pour 34 % des connexions à haut débit;
  • 17 % des Européens qui disposent d’une connexion internet chez eux déclarent l’utiliser pour passer des appels téléphoniques. Ce pourcentage est deux fois plus élevé dans les nouveaux États membres;
  • au fur et à mesure que la pénétration de l’internet progresse (42 % des ménages sont connectés, soit une progression de 4 points), les personnes interrogées justifient de moins en moins l’absence de connexion par des motifs financiers, 45 % déclarant qu’ils ne sont simplement pas intéressés;
  • 28 % des Européens ont été confrontés à des problèmes sérieux en rapport avec les messages électroniques non sollicités («spam»), les virus et les logiciels espions, ce qui souligne la nécessité pour l’Union et les États membres de lutter plus énergiquement contre les activités illégales (voir IP/06/1629). La plupart des utilisateurs ont installé un logiciel antivirus (81 %) et un logiciel de lutte contre le spam (60 %);
  • 40 % des personnes interrogées (soit une progression de 5 points) savent que le numéro de téléphone 112 leur permet de contacter des services d’urgence où qu’ils se trouvent dans l’UE, mais de nombreux États membres ont encore des progrès à faire en ce qui concerne la mise en œuvre de ce numéro (voir IP/07/392);
  • 63 % des Européens regardent uniquement la télévision en clair et ne disposent pas d’abonnements à la télévision payante. La proportion de téléspectateurs abonnés à la télévision payante est plus faible dans les pays où la réception se fait essentiellement par une antenne hertzienne ou satellite et non par le câble.

Les résultats de l’enquête publiée aujourd’hui alimenteront le débat public sur la réforme des règles communautaires en matière de télécommunications, qui est prévue pour cet été (voir IP/06/874).

Le texte complet de l’étude peut être trouvé à partir de l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/information_society/policy/ecomm/info_centre/documentation/studies_ext_consult/index_en.htm#2007

Taux de pénétration pour les principaux services de télécommunication


Moyenne des ménages UE-27
Moyenne des ménages UE-25
Évolution
(en points) des moyennes UE-25, hiver 2007 –
hiver 2006
Accès au téléphone (fixe ou mobile)
94 %
96 %
-1
Accès au téléphone mobile¹
81 %
82 %
+2
Accès au téléphone fixe
72 %
73 %
-5
Accès au téléphone fixe et au téléphone mobile
58 %
60 %
-1
Accès au téléphone mobile mais non au téléphone fixe
22 %
22 %
+4
Accès au téléphone fixe mais non au téléphone mobile
15 %
15 %
-3




Accès à l’internet à haut débit
28 %
29 %
+6
Accès par ADSL
22 %
23 %
+4
Accès avec un modem-câble
6 %
6 %
+2




Télévision
97 %
97 %
-
Télévision hertzienne
45 %
47 %
-3
Télévision par câble
35 %
33 %
-
Satellite
21 %
22 %
-

¹ Remarque: Le taux d’accès au téléphone mobile par ménage dans l’UE est plus faible que le taux de pénétration par personne parce que les accès multiples à la téléphonie mobile (services prépayés ou postpayés) au sein d’un même ménage sont comptés comme un seul pour un ménage donné.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site