Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/07/441

Bruxelles, le 29 mars 2007

Déclaration du commissaire Joe Borg à la suite de la signature de la déclaration relative à la lutte contre la pêche non déclarée du cabillaud en mer Baltique

Joe Borg, membre de la Commission chargé de la pêche et des affaires maritimes, s'est félicité de la déclaration relative à la lutte contre la pêche non déclarée du cabillaud en mer Baltique signée hier à Copenhague lors de la réunion interministérielle consacrée à l'application de la législation en mer Baltique. La déclaration a été signée par le commissaire Borg ainsi que par les ministres compétents des pays limitrophes de la Baltique. À cette occasion, le commissaire a déclaré: «Je me réjouis de l'adoption de la déclaration que nous venons de signer. Elle constitue un signal clair de la détermination des États membres limitrophes de la Baltique à renforcer le système de contrôle et l'application de la législation. L'application convenable des mesures de la pêche ne constitue ni un luxe ni une contrainte superflue imposée aux pêcheurs, bien au contraire. L'absence de contrôles est le plus sûr moyen de ruiner une pêcherie dans la mesure où la surexploitation des stocks entraîne inévitablement leur épuisement».

Et de poursuivre: «C'est la raison pour laquelle je trouve très encourageantes l'initiative du conseil consultatif régional de la mer Baltique et la participation des ministres à cette réunion. Cela témoigne d'une volonté commune de s'attaquer aux déficiences existant dans l'application et le contrôle des mesures de la pêche.

L'initiative du CCR de la mer Baltique, dont je me félicite vivement, constitue un signal fort à l'intention de toutes les parties concernées. Elle traduit une authentique préoccupation des intéressés au sujet de pratiques qui compromettent la durabilité des stocks halieutiques et partant naturellement des pêcheries qui en dépendent.

Les acteurs concernés ont un rôle important à jouer pour encourager tous les pêcheurs à respecter la réglementation. Mais ils attendent également des autorités chargées de faire appliquer la législation qu'elles jouent pleinement le leur dans la recherche des infractions aux mesures dans le secteur de la pêche et dans l'imposition de sanctions efficaces. Je suis heureux qu'avec la réunion d'aujourd'hui et la signature de la déclaration, les États membres aient répondu à la demande de soutien exprimée par le CCR.

La Commission poursuivra quant à elle sa collaboration avec les États membres afin d'améliorer et de renforcer le contrôle et la surveillance. Elle continuera d'encourager les efforts en vue d'un contrôle et d'une application de la réglementation plus efficaces et uniformes.

La nouvelle Agence communautaire de contrôle des pêches a également un rôle majeur à jouer à ce niveau. Il est par conséquent positif que ce rôle soit explicitement reconnu dans la déclaration.

J'attends avec impatience les progrès qui seront réalisés par les États membres dans leurs systèmes de contrôle du respect de la réglementation. Cela revêt une importance particulière dans la perspective de l'adoption du plan pluriannuel de gestion des stocks de cabillaud de la Baltique. Le succès de ce plan et l'avenir des pêcheries de cabillaud de la Baltique dépendront de ces améliorations».
Pour de plus amples informations concernant la participation du commissaire Borg à la réunion ministérielle, voir le Midday Express d'hier:

MEX/07/0328
La déclaration de Copenhague figure à l'adresse suivante:

http://www.fvm.dk/Files/Filer/Fiskeri/cph-erklaering.pdf


Side Bar