Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES IT PT HU SL

IP/07/348

Bruxelles, le 20 mars 2007

La Commission lance deux études sur les transports durables

La Commission européenne lance aujourd'hui deux nouveaux projets de recherche portant sur la question transports durables. Le premier, intitulé TRAENVIA, évaluera et comparera les incidences environnementales et socio-économiques des différents modes de transport dans le corridor transeuropéen V, allant de Lisbonne à Kiev. Le deuxième est intitulé "Projet de recherche conjointe sur la réduction de la pollution atmosphérique en Lombardie" qui sera axé sur les moyens possibles de corriger le problème des particules et des émissions dans cette région d'Italie. Les deux projets sont coordonnés par le service scientifique propre de la Commission, la DG Centre commun de recherche et s'inscrivent dans le cadre des efforts déployés par la Commission pour contribuer à l'amélioration de la qualité de l'air et à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Les deux projets seront lancés lors d'une conférence sur le thème "Transports et environnement : Un défi mondial – Solutions techniques et politiques" qui se tient à Milan du 19 au 21 mars.

"Nous devons nous attaquer de front à la question des transports durables" a déclaré Janez Potočnik , membre de la Commission chargé de la science et de la recherche. "Dans l'UE, les transports sont responsables d'environ un tiers de toutes les substances toxiques et du CO2 rejetés dans l'atmosphère, et cette part va augmenter notablement si nous n'agissons pas maintenant. Les projets lancés aujourd'hui sont un pas dans la bonne direction."

"La qualité de l'air a un impact direct sur la santé des citoyens de l'UE. Dans la vallée du Pô, la pollution atmosphérique réduit l'espérance de vie de plus d'une année en moyenne à cause des particules fines", a souligné Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l'environnement. "Il incombe aux autorités nationales, régionales et locales de protéger leurs citoyens et d'élaborer les solutions locales les plus efficaces."

Le projet "Transports et environnement dans une analyse intégrée" ("Transport and Environment: an Integrated Analysis" - TRAENVIA) s'inscrit dans l'approche innovatrice de la Commission pour aborder la question des transports durables et prend comme étude de cas le corridor V prolongé allant de Lisbonne à Kiev. Le projet étudiera des nouveaux concepts pour tous les types de transports de surface : route, rail et navigation, et cherchera le meilleur équilibre et la meilleure intégration. Les pays participant au projet sont la Slovénie, l'Espagne, l'Italie, la France, la Hongrie, le Portugal et l'Ukraine.

Le travail de mesure et de comparaison des émissions des différents modes de transport a déjà commencé en prenant en compte des éléments tels que les encombrements, le passage des frontières, les gares de péage et les flux du trafic. Ce projet évaluera également les avantages pour l'environnement qui pourraient résulter des transports non routiers et des nouvelles technologies telles que les carburants de substitution, l'hydrogène et des nouvelles conceptions de moteurs.

Le second projet vise à faire progresser la compréhension scientifique de la pollution atmosphérique. Des régions ayant un PIB élevé comme la Lombardie connaissent une demande élevée de transport qui a des incidences négatives sur l'environnement et la santé. Les niveaux de particules et d'ozone sont critiques dans cette région, et le projet devrait apporter un appui scientifique permettant d'élaborer et de mettre en œuvre des stratégies d'amélioration de la qualité de l'air dans la région qui pourraient être appliquées dans d'autres endroits de l'UE.

La conférence de Milan où seront lancés les deux projets réunira des experts de l'environnement et des décideurs politiques de toute l'Union européenne en vue de discuter des questions relatives aux transports durables et à l'environnement.

La Commission européenne financera aussi des travaux de recherche sur les transports durables dans le contexte du 7ème programme cadre de la recherche, qui prévoit 4,1 milliards d'euros pour la recherche sur les transports au cours des 7 prochaines années. Un appel à propositions, qui sera clôturé le 3 mai 2007, vient d'être lancé sur plusieurs thèmes pertinents.
Pour de plus amples informations sur la conférence de Milan :

http://transportenv07.jrc.it/


Side Bar