Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Télévision mobile: la Commission enjoint l'industrie et les États membres à élaborer une stratégie européenne proactive

Commission Européenne - IP/07/340   16/03/2007

Autres langues disponibles: EN DE ES NL IT SV PT FI PL SL BG

IP/07/340

Bruxelles/Hanovre, le 16 mars 2007

Télévision mobile: la Commission enjoint l'industrie et les États membres à élaborer une stratégie européenne proactive

Des services disponibles partout à tout moment, des offres commerciales attrayantes, l'interopérabilité des appareils, la disponibilité des fréquences et leur réglementation légère sont indispensables pour encourager la demande de télévision mobile en Europe, a déclaré aujourd'hui Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée des télécommunications, lors du CeBIT (salon des technologies de l'information) de Hanovre en Allemagne. La télévision mobile est une nouvelle plateforme de diffusion de contenu audiovisuel, qui promet de générer de nouvelles opportunités commerciales pour les créateurs de contenu et les fournisseurs de services, de proposer de nouveaux services à valeur ajoutée aux citoyens et de créer de l'emploi en Europe. À l'heure où chaque pays met en place son propre marché de télévision mobile, la Commission (qui prépare actuellement une communication à ce sujet) rappelle la nécessité d'une stratégie communautaire proactive et coordonnée. L'avenir de la télévision mobile figurait également à l'ordre du jour d'une réunion informelle des ministres européens des télécommunications jeudi dernier à Hanovre.

"Avec un marché mondial estimé à 11,4 milliards d'euros en 2009, la télévision mobile offre à l'Europe la possibilité de combiner ses atouts en communications mobiles avec la richesse et la diversité de son secteur audiovisuel", a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l'information et des médias. "Je suis toutefois déçue du peu de progrès effectués à ce jour. Pour tirer pleinement parti de ce marché et exporter un modèle européen de télévision mobile comme nous l'avons fait avec la norme GSM pour les téléphones mobiles, l'industrie et les États membres doivent collaborer plus étroitement pour définir une stratégie commune, comparer les technologies, examiner les éventuels obstacles juridiques, rendre le spectre des fréquences disponible partout en Europe et choisir ensemble la meilleure façon de garantir le succès rapide et à large échelle de la télévision mobile auprès des Européens, de préférence sur la base d'une seule norme. Il est temps désormais d'élaborer le nouveau modèle de télévision mobile qui sera un succès économique en Europe."

La Commission croit résolument au succès de la télévision mobile et a encouragé la mise en place, en juillet 2006, du Conseil européen de la radiodiffusion mobile (European Mobile Broadcasting Council – EMBC). Ce premier forum de "convergence" a réuni des représentants des fabricants de matériel de télécommunications, du secteur de la diffusion et des créateurs de logiciels et de contenu. Leurs travaux et les discussions avec les États membres serviront de base à une communication de la Commission sur la télévision mobile prévue pour la mi-2007. À ce jour, les discussions au sein de l'EMBC ont toutefois peu progressé. Bien que tous les participants de l'EMBC reconnaissent qu'une norme unique de radiodiffusion mobile en Europe permettrait d'effectuer d'importantes économies d'échelle, ils soulignent dans le même temps qu'il n'y a pas ou guère de chances que l'industrie s'accorde sur une telle norme unique. "Je m'attendais à mieux en termes de solutions proposées", a déclaré Mme Reding aujourd'hui à Hanovre.

L'interopérabilité entre les plateformes de télévision mobile et les appareils compatibles est indispensable au succès à large échelle auprès des consommateurs européens. La Commission a déjà investi quelque 40 millions d'euros dans la recherche liée à la télévision mobile et soutient l'émergence de normes ouvertes de diffusion vidéo numérique (DVB), qui couvrent notamment la radiodiffusion mobile. Il est largement admis que le modèle économique de la télévision mobile combinera des technologies de télécommunication telles que la 3G et des technologies de radiodiffusion telles que la DVB-H. Seules les technologies de radiodiffusion ont la capacité nécessaire pour supporter la consommation à large échelle de la télévision mobile. "L'industrie européenne a déjà développé par le passé des normes qui se sont imposées, et je suis convaincue que grâce à la DVB-H, les services de télévision mobile pourront réaliser les économies d'échelle nécessaires pour assurer leur succès commercial en Europe et partout dans le monde", a déclaré Mme Reding.

La disponibilité des fréquences est également essentielle pour le déploiement et le succès à large échelle de la télévision mobile. Si la Commission a déjà indiqué que la bande L pouvait constituer à court terme une solution adaptée à la plupart des pays de l'Union, elle examine également le potentiel des autres bandes de fréquences telles que la bande S et la bande UHF. Le passage de la radiodiffusion analogique traditionnelle à sa version numérique libérera un spectre de qualité sur la bande UHF. La Commission collabore avec les États membres au sein du groupe pour la politique en matière de spectre radioélectrique afin de définir une stratégie communautaire visant à tirer parti du dividende numérique et à réutiliser le spectre pour des services innovants tels que la télévision mobile. Cette stratégie sera exposée dans une communication de la Commission prévue cette année.

Le marché de la télévision mobile ne prospérera pas, tant que les obstacles réglementaires n'auront pas été identifiés et levés. En clarifiant les effets des différentes stratégies et mesures réglementaires et en partageant des exemples de bonnes pratiques, la Commission et les autorités nationales pourront créer un environnement réglementaire qui encourage l'investissement et l'innovation, et les fournisseurs de services de télévision mobile pourront proposer des tarifs attrayants fondés sur des modèles économiques durables.

Des tests qui ont eu lieu récemment en Europe ont montré que les consommateurs étaient vivement intéressés par la télévision mobile. Il s'agissait notamment de l'essai effectué en Allemagne pendant la Coupe du monde de football 2006, et du lancement des premiers services commerciaux dans des États membres, par exemple en Italie et en Finlande. Les autres régions concurrentes sont conscientes du potentiel, la Chine préparant activement un essai de télévision mobile pour les Jeux olympiques de 2008 à Pékin.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/information_society/events/cebit_07/mobile_tv/index_en.htm

Le discours de Mme Reding, intitulé "Télévision mobile: il est temps d'agir" est disponible à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/reding/index_fr.htm

Dossier de presse:

http://ec.europa.eu/information_society/newsroom/cf/itemlongdetail.cfm?item_id=3249


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site