Navigation path

Left navigation

Additional tools

Trois nouveaux laboratoires communautaires de référence garantiront la fiabilité des contrôles des denrées alimentaires et des aliments pour animaux

European Commission - IP/07/334   15/03/2007

Other available languages: EN DE EL

IP/07/334

Bruxelles, le 15 mars 2007

Trois nouveaux laboratoires communautaires de référence garantiront la fiabilité des contrôles des denrées alimentaires et des aliments pour animaux

L'innocuité et la qualité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux préoccupent de plus en plus les consommateurs, et le rôle de la recherche va croissant dans ce secteur pour gagner la confiance de ces derniers. La Commission européenne crée trois laboratoires qui soutiendront les autorités nationales dans leurs efforts pour s'assurer que les denrées alimentaires et les aliments pour animaux sont exempts de substances dangereuses. Les trois laboratoires communautaires de référence pour les métaux lourds, les mycotoxines et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) seront inaugurés le 16 mars à l'Institut des matériaux et mesures de référence de la Commission, situé à Geel en Belgique, par le commissaire européen chargé de la santé, Markos Kyprianou. Les métaux lourds, les mycotoxines et les HAP sont tous des substances potentiellement nocives pour la santé qui peuvent être présentes dans les denrées alimentaires. Ces laboratoires valideront des méthodes d'analyse, élaboreront des matériaux et des mesures de référence et offriront des formations et d'autres outils aux laboratoires nationaux afin de garantir l'innocuité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux dans l'ensemble de l'Union européenne.

Markos Kyprianou, le commissaire européen chargé de la santé, a déclaré: "Il est essentiel de disposer d'un solide réseau paneuropéen de laboratoires pour créer un cadre réglementaire plus efficace et renforcer la confiance des citoyens dans l'innocuité de nos denrées alimentaires et de nos aliments pour animaux. C'est pourquoi je salue l'inauguration de ces nouveaux laboratoires communautaires de référence, qui fourniront des données scientifiques essentielles et contribueront à ce que les décisions stratégiques soient prises en connaissance de cause et de manière responsable."

Trois laboratoires communautaires de référence (LCR) seront ouverts au sein de l'Institut des matériaux et mesures de référence pour:

  • les métaux lourds: ces substances sont présentes dans toutes les denrées alimentaires. Certains métaux lourds jouent un rôle important dans notre alimentation, mais d'autres, tels que le plomb, le cadmium et le mercure, n'ont aucune valeur nutritive et peuvent, dans certains cas, contribuer à l'apparition de maladies graves telles que le cancer, ou endommager le système nerveux central;
  • les mycotoxines: ces substances sont produites par des champignons qui se développent sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux. Selon les estimations, jusqu'à 20 % des produits alimentaires pourraient contenir des mycotoxines, lesquelles peuvent être à l'origine de maladies, aussi bien bénignes que graves;
  • les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP): ces composés peuvent entrer dans les denrées alimentaires au cours des processus de production. Certains d'entre eux peuvent provoquer des cancers ou des mutations de l'ADN.

Grâce aux laboratoires de référence communautaires et nationaux, un système sera en place pour contrôler efficacement que la présence de ces substances reste inférieure aux valeurs limites de sécurité définies dans la législation.

Ces trois LCR veilleront à ce que les analyses visant à déceler la présence de ces substances soient réalisées selon des normes de qualité garantissant leur fiabilité dans l'ensemble de la chaîne alimentaire. Pour ce faire, ils fourniront des informations, proposeront des formations et apporteront leur soutien à la Commission européenne, aux agences nationales chargées de veiller à l'application de la législation et à l'industrie de l'alimentation humaine et animale concernant la présence de ces substances. Ils valideront des méthodes de détection et de surveillance des dangers alimentaires recensés et organiseront des tests comparatifs de manière à ce que les laboratoires nationaux puissent comparer leurs capacités. Les LCR contribueront donc à renforcer la confiance des consommateurs européens dans le système global mis en place pour garantir l'innocuité des denrées alimentaires.

Les LCR sont créés dans le cadre du droit communautaire afin de renforcer l'efficacité du système réglementaire de l'UE et d'établir un niveau élevé et uniforme de qualité des laboratoires dans l'ensemble de l'Union.

http://www.jrc.ec.europa.eu/default.asp@sidsz=more_information.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website