Navigation path

Left navigation

Additional tools

« Votre Europe – votre avenir » : le tout premier sommet de la jeunesse de l’UE se tiendra à Rome dans un mois

European Commission - IP/07/258   27/02/2007

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/07/258

Bruxelles, le 27 février 2007

« Votre Europe – votre avenir » : le tout premier sommet de la jeunesse de l’UE se tiendra à Rome dans un mois

Plus de 200 jeunes des 27 États membres se réuniront les 24 et 25 mars 2007 dans la capitale italienne pour le tout premier sommet européen de la jeunesse, qui marquera l’anniversaire de la signature du traité de Rome en 1957. Ce sommet devra permettre aux jeunes de tout le continent d’exposer leurs idées sur l’Europe d’aujourd’hui et d'exprimer leurs aspirations pour l’avenir. Leurs conclusions seront transmises aux chefs d’État et de gouvernement européens réunis à Berlin le même week-end.

Les institutions européennes[1] joignent leurs forces à celle du Forum européen de la jeunesse pour organiser le tout premier sommet de la jeunesse de l’UE à Rome les 24 et 25 mars 2007. Ce sommet se tiendra au Campidoglio, là-même où le traité de Rome a été signé par les six États membres fondateurs (l’Italie, l’Allemagne, la France, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas) il y a 50 ans. Son objectif sera de reconnaître les réalisations de l’Europe et surtout de discuter de son avenir.

Mme Margot Wallström, vice-présidente chargée des relations institutionnelles et de la stratégie de communication, a déclaré : « Ce 50e anniversaire est l’occasion de célébrer les réalisations du passé et de réfléchir aux défis et opportunités de l'avenir. L’Union a réunifié l’Europe, elle l’a fortifiée et a offert à nos citoyens la liberté, la stabilité et la prospérité. Mais, au fur et à mesure qu'elle vieillit et que nos sociétés évoluent, la cause de l’intégration européenne évolue également. Ce sommet offrira une occasion sans précédent de discuter de cette Union européenne en marche ».

Ján Figel', commissaire européen chargé de l’éducation et de la jeunesse, a déclaré : « Les jeunes d’aujourd’hui sont les citoyens européens de demain et, plus tôt ils participeront aux débats et forums sur leur avenir européen, mieux ils feront face aux défis à venir ».

Plus de 200 jeunes de toutes conditions sociales provenant des 27 États membres de l’UE participeront à l’événement. Ils seront au nombre de six par État membre, plus 30 représentants d’ONG internationales de jeunes et 8 représentants du Forum européen de la jeunesse. Quatre des six participants nationaux seront sélectionnés au cours des débats de la jeunesse qui se seront tenus aux niveaux national, régional et local entre le mois de janvier et début mars.

Les jeunes ont commencé leurs préparatifs pour le sommet lors d’une réunion à Bruxelles du 17 au 20 janvier 2007. Sur la base des conclusions adoptées lors de cette réunion, des conseils nationaux de la jeunesse établis dans tous les États membres de l’UE ont commencé à organiser des débats nationaux en collaboration étroite avec les bureaux de représentation de la Commission, les bureaux d’information du Parlement européen et les agences nationales du programme Jeunesse en action, qui est le nouveau programme européen de financement pour la jeunesse. Ces débats nationaux permettront aux jeunes de s’engager dans la discussion aux niveaux national, régional et local, de sélectionner des délégués et d'assurer une approche de bas en haut pour préparer le sommet de la jeunesse.

Celui-ci s’ouvrira le samedi 24 mars à l’université de Rome (Rome III, faculté de littérature). Dans l’après-midi, les jeunes se répartiront en six groupes de travail pour discuter des points suivants :

  • l’avenir du traité UE,
  • le modèle économique et social de l’UE,
  • le développement durable,
  • le rôle de l’UE dans un monde globalisé,
  • la démocratie et la société civile,
  • la jeunesse et l’éducation.

Le dimanche 25 mars, le sommet se réunira en session plénière dans le bâtiment Campidoglio pour adopter les conclusions et messages finaux concernant l’avenir de l’Europe. Ceux-ci serviront de base au dialogue structuré qui devra se dérouler dans les prochaines années entre les jeunes Européens et les institutions européennes. Dans le cadre d’une table ronde, les jeunes discuteront aussi de ces messages avec la vice-présidente Margot Wallström, le commissaire Figel' et des représentants d’autres institutions européennes. Ce débat sera accessible au public par diffusion directe sur Internet.

Le sommet de la jeunesse à Rome se tiendra parallèlement au Conseil européen informel de Berlin du 25 mars 2007, au cours duquel les chefs d’État et de gouvernement adopteront une déclaration politique définissant les valeurs et ambitions de l’Union européenne.

Ce sommet devrait amorcer un processus de dialogue et de débat qui mobilisera les jeunes et les organisations de jeunesse en vue des élections européennes de 2009.

Les jeunes européens ont un rôle crucial à jouer sur la scène européenne. Ils sont d’importants multiplicateurs de l’idée européenne, qui se reflète dans le nouveau programme Jeunesse en action, qui a démarré en janvier 2007 et propose une aide financière en faveur de la mobilité et de projets d'activités de la jeunesse jusqu'en 2013. En juin prochain, la semaine européenne de la jeunesse se tiendra à Bruxelles pour exposer les résultats des projets financés par le programme JEUNESSE précédent et mener plus avant le débat entre jeunes et décideurs politiques.

Pour plus d’informations :

http://50.europa.eu

http://europa.eu/youth/

http://ec.europa.eu/youth/index_en.html


[1] Cette manifestation est organisée par la Commission européenne en coopération avec le Parlement européen, le Comité économique et social européen et le Comité des régions.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website