Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE NL SV PT FI HU SL

IP/07/1970

Bruxelles, 20 décembre 2007

Éducation aux médias: sait-on vraiment utiliser au mieux les blogs, les moteurs de recherche et la télévision interactive?

Les médias évoluent, de même que la manière de les utiliser. Les nouvelles technologies de l'information et des communications facilitent considérablement la recherche et la diffusion d'informations, ainsi que la communication, la publication et même la radiodiffusion. Dans ces conditions, il devient d'autant plus important, dans un souci de citoyenneté active et de démocratie, de développer l'esprit critique du citoyen face aux médias (c'est-à-dire l'éducation aux médias) afin de lui permettre d'effectuer des choix plus avisés. À la suite d'une enquête réalisée l'année dernière dans l'ensemble de l'UE, la Commission européenne dévoile aujourd'hui ses projets pour encourager le développement de l'éducation aux médias et l'échange de bonnes pratiques dans toute l'Europe.

«À l'époque du numérique, l'éducation aux médias joue un rôle essentiel pour assurer l'émergence d'une citoyenneté pleine et active,» a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l'information et des médias. «Aujourd'hui, savoir lire et écrire, c'est-à-dire l'alphabétisation traditionnelle, ne suffit plus. Il faut sensibiliser davantage les gens aux moyens de s'exprimer efficacement et d'interpréter les informations qu'ils reçoivent notamment par l'intermédiaire des blogs, des moteurs de recherche ou de la publicité. Chacun, jeune ou moins jeune, doit se familiariser avec le nouvel environnement numérique qui nous entoure. Et pour y parvenir, il est plus important d'informer et d'éduquer sans relâche que de légiférer

L'éducation aux médias englobe tous les types de médias, que ce soit la télévision, le cinéma, la vidéo, les sites web, la radio, les jeux vidéo et les communautés virtuelles. On peut la définir succinctement comme la capacité de consulter, de comprendre, d'évaluer et de créer du contenu dans les médias. L'accès et la participation à la création de contenu en ligne visible dans le monde entier se démocratisent. Pourtant, les utilisateurs ne maîtrisent pas toujours le contexte dans lequel se situe tel ou tel document écrit ou consulté, ni les conséquences éventuelles des informations qu'ils publient eux-mêmes. Il faut, dès lors, que chacun acquière de nouvelles compétences de communicateur et de créateur actif de contenu. Dans un environnement mondial et multiculturel, de nouveaux défis surgissent dans le domaine des médias et suscitent des inquiétudes sur le plan de la sécurité, de la cohésion sociale et de l'accès de tous à l'information.

La communication que la Commission publie aujourd'hui est le premier document d'action à l'échelon de l'UE dans le domaine de l'éducation aux médias. Elle est centrée sur les trois thèmes suivants:

l'éducation aux médias relativement à la communication commerciale, qui porte sur la problématique de la publicité,

l'éducation aux médias relativement aux œuvres audiovisuelles, qui concerne notamment la sensibilisation au patrimoine cinématographique européen et le renforcement de la créativité,

• l'éducation aux médias relativement au contenu en ligne, qui permettra, par exemple, aux internautes de mieux comprendre le fonctionnement de Google et d'autres moteurs de recherche sur l'internet.

La présente communication apporte un nouvel élément à la politique audiovisuelle européenne. Elle complète la nouvelle directive relative aux services de médias audiovisuels sans frontières (voir le communiqué IP/07/1809) et le programme de soutien MEDIA 2007 pour le développement et la distribution des films européens. Elle annonce également le lancement d'une étude en 2008 visant à trouver des critères d’appréciation du niveau d’éducation aux médias, qui fournira les éléments du rapport sur les niveaux d'éducation aux médias prévu par la directive relative aux services de médias audiovisuels sans frontières. «Je considère qu'il est bien plus indiqué de promouvoir l'éducation aux médias, en particulier dans le domaine de la publicité, que de soutenir l'interdiction publicitaire, ce à quoi je me refuse», a déclaré Madame Reding.

La Commission apporte son appui actif au développement et à l'échange de bonnes pratiques en matière d'éducation aux médias dans l'environnement numérique à l’aide des programmes et initiatives en cours. Au besoin, elle adoptera ultérieurement un ensemble de recommandations. Enfin, la Commission invite les États membres à encourager leurs autorités de réglementation à participer davantage et à collaborer au relèvement des niveaux d’éducation aux médias de la population. Elle soutient également l'élaboration et l'application de codes de conduite et de cadres de corégulation avec toutes les parties intéressées au niveau national.

Informations générales

La communication de la Commission sur l'éducation aux médias fait partie intégrante de sa politique générale visant à renforcer la confiance dans les contenus en ligne et leur utilisation. Elle s'inscrit dans le droit fil d'une étude réalisée l'année dernière (voir le communiqué IP/06/1326) auprès de toutes les parties concernées, à savoir les organismes et entreprises du secteur des médias, les établissements d'enseignement, les fournisseurs et producteurs de contenu, les instituts de recherche et institutions culturelles, les autorités de régulation et les associations de particuliers et de consommateurs. La nouvelle communication est le fruit de cette vaste consultation.
La communication peut être consultée sur le site suivant:

http://ec.europa.eu/avpolicy/media_literacy/index_en.htm
Les résultats de la consultation publique sur l'éducation aux médias sont disponibles sur le site:
http://ec.europa.eu/avpolicy/media_literacy/consultation/index_en.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site