Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES EL

IP/07/1932

Bruxelles, 14 décembre 2007

La Commission européenne et les Nations unies dépêchent une équipe commune d’experts en Corée du Sud à la suite de la marée noire

Une équipe d’experts dans le domaine de l’évaluation de la pollution marine et de la protection civile a été chargée d’intervenir en Corée du Sud à la suite d’une demande présentée par ce pays au centre de suivi et d’information (MIC) de la Commission européenne, le 12 décembre. Quelque 10 500 tonnes de pétrole brut ont été déversées à environ huit kilomètres de Mallipo, dans la région de Taean, au large de la côte ouest de la Corée. Conduite par les Nations unies, l’équipe commune sera composée d’experts du MIC, de responsables des Nations unies et d’un représentant de l’agence européenne pour la sécurité maritime (EMSA). La Corée du Sud a également sollicité une aide matérielle et des équipements.

«La Corée du Sud pourrait bien connaître l’un des pires épisodes de pollution de son histoire. Dans un monde où les désastres environnementaux peuvent avoir des répercussions planétaires, il est encourageant de voir les nations travailler de concert, en partageant leurs savoir-faire et leurs ressources, pour atténuer les effets des catastrophes. L’envoi d’une équipe commune avec les Nations unies est à cet égard emblématique», a déclaré M. Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l’environnement et de la protection civile.

Expertise et matériel

L’équipe d’experts a pour mission de soutenir l’action des autorités coréennes en leur fournissant des conseils pour gérer l’urgence, récupérer le pétrole restant et limiter sa propagation. Elle les conseillera aussi quant à la reconstitution à long terme de l’écosystème de la région.

Le MIC s’emploie également à répondre à une demande portant sur la fourniture de machines de lavage des rochers et du sable, ainsi que des effectifs et des autres équipements qui pourraient se révéler nécessaires à la lumière des constats de l’équipe commune d’évaluation détachée par les Nations unies et l’Union européenne. L’équipe s’est envolée pour la Corée dans la matinée du 14 décembre.

Cette demande a également été transmise au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et au bureau des Nations unies chargé de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Contexte

Le 7 décembre, une barge transportant une grue s’est détachée d’un remorqueur. La barge est entrée en collision avec un pétrolier à simple coque battant pavillon hongkongais, le «Hebei Spirit», le perforant en trois points. Aucun des deux bateaux n’a menacé de couler et aucune victime n’a été signalée. Toutefois, le pétrole s’échappant du navire a atteint les plages le jour suivant. Des nappes de pétrole brut ont été rejetées sur les côtes, engluant les mouettes et menaçant les fermes aquacoles.

Pour en savoir plus sur la protection civile de l’Union européenne et sur la pollution marine:

http://ec.europa.eu/environment/civil/index.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website