Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/07/1827

Bruxelles, le 30 novembre 2007

L’UE et le Canada engagent des négociations pour conclure un accord global sur le transport aérien

Des délégations du Canada et de l’Union européenne se sont rencontrées les 27 et 28 novembre à Bruxelles pour un premier cycle de négociations visant à conclure un accord ambitieux sur le transport aérien. Ces négociations ont été officiellement ouvertes par S.E. M. Ross Hornby, ambassadeur du Canada auprès de l'UE, et M. Matthias Ruete, directeur général chargé de l’énergie et des transports à la Commission européenne.

«Le Canada est l’un des principaux partenaires commerciaux et politiques de l’Union européenne. L’accord sur le transport aérien devrait ouvrir l’accès à nos marchés respectifs, améliorer la coopération dans le domaine réglementaire et ouvrir ainsi un nouveau chapitre des relations entre l’UE et le Canada en matière d’aviation», a déclaré M. Jacques Barrot, vice-président de la Commission chargé des transports en préambule de l’ouverture des négociations.

En octobre 2007, la Commission a reçu un mandat pour la négociation avec le Canada d’un accord sur un «espace aérien sans frontières», suite à sa proposition faite au début de l’année d’engager des négociations.

Un accord global avec le Canada présenterait d’importants avantages pour les consommateurs et les entreprises. Selon une étude réalisée à l’initiative de la Commission, le nombre de passagers entre l'Union européenne et le Canada pourrait passer de 8,7 millions à 14 millions d'ici à 2011. En outre, un espace aérien sans frontières, avec les tarifs plus bas qui en découleraient, pourrait permettre aux voyageurs d’économiser au moins 72 millions d'euros. Cet accord servirait de base à la mise en place de liaisons entre tous les États membres de l’Union européenne et le Canada. A l’heure actuelle, il existe des accords bilatéraux en matière de services de transport aérien entre 19 États membres et le Canada.

Les deux parties ont abordé un grand nombre de questions qui concernent le futur accord et ont convenu de poursuivre les négociations à un rythme élevé en vue de conclure un nouvel accord, qui représenterait une avancée majeure dans les relations entre l’Union européenne et le Canada.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site