Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/07/1732

Bruxelles, le 20 novembre 2007

La Commission européenne propose d'entamer des négociations avec Israël dans le domaine des transports aériens

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’ouvrir des négociations avec Israël en vue de conclure un accord global dans le domaine de l’aviation. Dans le cadre de la création d'un espace aérien commun avec les pays voisins de l’Est et du Sud d'ici 2010, la Commission a pour objectif d'établir un espace aérien sans frontières entre l'UE et Israël, de lever les restrictions sur le marché et de parvenir à un niveau élevé de convergence en matière de réglementation

Pour Jacques Barrot, vice-président de la Commission en charge des transports, «Israël est un partenaire essentiel de l'UE dans le contexte de la politique européenne de voisinage. L'accord renforcera les liaisons aériennes entre l'UE et Israël et établira un niveau élevé de normes réglementaires, notamment dans les domaines de la sûreté et de la sécurité».

Dans sa détermination à renforcer la coopération avec l'UE, Israël a manifesté son intérêt pour négocier un accord aérien global, et souhaite réexaminer conjointement avec l'UE le cadre des transports aériens internationaux. Israël adopte en effet une attitude plus ouverte en ce qui concerne les services aériens entre les États membres de l'UE et son pays. Ceci démontre la volonté d'Israël d'entreprendre des négociations avec la Communauté dans le domaine des transports aériens, en vue d'une intégration plus poussée des marchés.

Un accord d'espace aérien ouvert avec Israël offrirait des avantages significatifs pour les consommateurs et pour l'industrie. Selon une étude menée par la Commission, l'UE est le marché des transports aériens le plus important pour Israël, puisqu'il représente 54 % des mouvements internationaux de passagers aériens à destination et en provenance d'Israël. De la même manière, pour l'UE, Israël est le marché des transports aériens le plus important au Moyen Orient, avec un potentiel de croissance élevé. Les mouvements de passagers entre l'UE et Israël ont progressé à un rythme moyen de près de 3 % l'an entre 1995 et 2005. Ces chiffres devraient encore augmenter. Israël est également un marché touristique en expansion pour l'Europe. En 2004, 1,5 million de touristes ont visité le pays, et 89 % d'entre eux s'y sont rendus par avion. Ceci représente une croissance de 42 % par rapport à 2003 et cette tendance devrait s'accélérer.

L'accord avec Israël établirait un cadre ambitieux intégrant des questions plus larges telles que la coopération sur le plan de la réglementation en matière de sécurité, de sûreté, de gestion du trafic aérien, la coopération en matière de technologie et de recherche ainsi que la coopération industrielle.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site