Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/07/1710

Bruxelles, le 16 novembre 2007

Contrôle de la stabilité électronique pour améliorer la sécurité des camions et autocars

La sécurité des camions et autocars de tourisme européens enregistrés sera considérablement améliorée suite à un accord conclu lors d'une réunion des Nations unies à Genève en vue d'équiper les nouveaux véhicules de systèmes de contrôle de stabilité électronique. Le contrôle de stabilité électronique (CSE) évite les accidents en aidant le conducteur à garder le contrôle de son véhicule dans les situations critiques. On estime que l'équipement de ces véhicules avec un système CSE permettrait d'épargner 500 vies et 2 500 accidents graves par an dans l'Union européenne.

Le vice-président de la Commission européenne, Monsieur Günter Verheugen, chargé des entreprises et de la politique industrielle, a déclaré: «Cette évolution est tout à fait bienvenue. L’introduction du CSE était l’une des recommandations clés du groupe de haut niveau CARS 21 et je me réjouis qu’elle soit désormais mise en œuvre. Ces systèmes avancés offrent un potentiel important de sauver des vies humaines, en ce qui concerne notamment les grands véhicules de transport de marchandises et de passagers, pour lesquels les conséquences d'un accident peuvent être dévastatrices.»

Les systèmes CSE agissent sur les systèmes de freinage et les systèmes d’alimentation électrique d’un véhicule pour aider le conducteur à conserver le contrôle du véhicule dans une situation critique (due, par exemple, au mauvais état de la chaussée ou à une vitesse excessive dans un virage). Ils agissent habituellement en percevant le patinage de chacune des roues et en levant le pied ou en freinant une ou plusieurs roues pour établir la stabilité. L’extension du CSE dans les véhicules, outre qu’il pourrait empêcher les accidents, permettrait une réduction importante des encombrements de la circulation provoquée par les accidents impliquant de gros véhicules.

L’accord conclu lors d’une réunion des Nations unies à Genève demande que les véhicules lourds approuvés par le règlement sur le freinage (Regulation 13) de la Commission économique pour l'Europe et les Nations unies (CEE-ONU) soient équipés d’un système CSE conforme à une spécification agréée. Les exigences seront étalées sur un certain nombre d’années, la priorité étant donnée aux véhicules pour lesquels l’avantage potentiel est le plus grand tel que les camions par remorque lourds et les autocars de tourisme. Le règlement 13 exigera que de nouveaux types de véhicules des catégories les plus communes soient occupés d'un CSE à partir de 2010.

L’inclusion de ces dispositions dans le règlement 13 – qui est largement accepté non seulement en Europe mais dans beaucoup d’autres parties du monde – promeut l’harmonisation des normes et encourage l'utilisation élargie du CSE, même dans les pays où il ne serait pas obligatoire. Plus d'informations sur le mode de fonctionnement du CSE.

Des exigences similaires d’installation du CSE sur des véhicules légers tels que des voitures particulières devraient être convenues en 2008 au moyen d’un règlement harmonisé global sur le contrôle de stabilité des véhicules légers.
Pour plus d’informations:

http://ec.europa.eu/enterprise/automotive/unece/index.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website