Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne entame une réflexion de fond sur la coopération transfrontalière opérationnelle pour lutter contre la cybercriminalité en Europe

European Commission - IP/07/1706   16/11/2007

Other available languages: EN DE IT

IP/07/1706

Bruxelles, le 16 novembre 2007

La Commission européenne entame une réflexion de fond sur la coopération transfrontalière opérationnelle pour lutter contre la cybercriminalité en Europe

Les 15 et 16 novembre 2007, la Commission européenne a organisé à Bruxelles une réunion des experts européens de la lutte contre la cybercriminalité.

Il s’agissait d’une nouvelle étape dans la mise en place de la politique générale présentée dans la communication de la Commission du 22 mai 2007, intitulée «Vers une politique générale en matière de lutte contre la cybercriminalité». L'objectif premier de la réunion était d'engager une discussion entre des représentants clés du secteur privé et des services répressifs, en vue de dégager les actions concrètes envisageables au niveau européen.

La réunion était organisée en trois volets. Le premier était consacré à la promotion des meilleures pratiques des États membres en matière de lutte contre la cybercriminalité et à la définition des mesures à prendre pour améliorer la coopération transfrontalière entre les services répressifs. Les deuxième et troisième volets, auxquels participaient également le secteur privé et des acteurs internationaux, ont permis d'examiner dans quelle mesure il importe d'adopter des principes communs pour la coopération entre les secteurs privé et public et d’instaurer une coordination au niveau du secteur privé, pour pouvoir affronter des problèmes aussi différents que l'exploitation sexuelle d’enfants sur Internet et les attaques contre les systèmes d’information.

Les conclusions de la réunion étaient axées exclusivement sur deux questions: comment traduire une politique en actions sur le terrain et comment mettre à profit la conscience accrue, chez les politiques et dans le public, des menaces posées par la sophistication et la gravité croissantes de la cybercriminalité.

Se félicitant de ces conclusions, le vice-président Franco Frattini a relevé que «la prévalence croissante de la cybercriminalité au niveau européen, qui englobe les attaques à grande échelle en Estonie, les vols d’identité en Espagne, les contenus illicites et les cas très médiatisés d’exploitation sexuelle d'enfants sur Internet en Autriche, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, met en lumière la nécessité d’une action concertée et coordonnée. En effet, la réussite d’opérations telle que l’«Opération Koala» et la traque planétaire du pédophile «Vico» est le fruit d’une coopération régionale et internationale. Les conclusions de la réunion de ce jour représentent une importante contribution de l’UE à l’établissement des liens de coopération sur lesquels de tels succès peuvent se construire.»

Pour en savoir plus sur les activités du vice-président Franco Frattini, veuillez consulter son site web: http://www.ec.europa.eu/commission_barroso/frattini/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website