Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/07/1662

Bruxelles, le 8 novembre 2007

Le vice-président Verheugen préside la première réunion du Conseil économique transatlantique du 9 novembre

Le Conseil économique transatlantique (CET) se réunira demain à Washington D.C. Il entend renforcer l'action commune de l'UE et des États-Unis sur la réduction des obstacles réglementaires au commerce, la protection des droits de propriété intellectuelle, la sécurité des échanges, l'intégration des marchés financiers, la promotion de l'innovation et des technologies ainsi que l'encouragement des investissements. Le CET a été créé par les dirigeants de l'UE et des États-Unis au sommet de Washington d'avril 2007 dans le but de favoriser l'intégration transatlantique. La réunion de demain sera présidée conjointement par le vice-président de la Commission européenne Günter Verheugen et Allan Hubbard, directeur du Conseil économique national basé à la Maison Blanche. Le vice-président Verheugen dirigera une délégation de haut niveau comprenant le ministre portugais de l'économie et du commerce Manuel Pinho, le commissaire au Marché intérieur et aux services, Charlie McCreevy, le commissaire au commerce Peter Mandelson, le commissaire à la protection des consommateurs Meglena Kuneva et le commissaire à la fiscalité et à l'union douanière Laszlo Kovács.

Le vice-président Günter Verheugen, en charge des entreprises et de la politique industrielle, a déclaré à ce sujet: “La première réunion du Conseil économique transatlantique est une étape clé dans le renforcement du partenariat économique entre les deux géants économiques, l'UE et les États-Unis. Le développement de notre coopération économique revêt la plus grande importance de part et d'autre de l'Atlantique et l'accent devrait être mis en particulier sur la réduction des charges administratives et réglementaires superflues pour les entreprises et à terme, pour les consommateurs".''

La première réunion du CET portera sur les possibilités de réduire les obstacles au commerce et aux investissements transatlantiques. Certains secteurs ont été sélectionnés pour un traitement prioritaire: les TIC et le matériel électrique, les cosmétiques, les appareils médicaux et les produits pharmaceutiques. La sécurité des échanges, les droits de propriété intellectuelle la sécurité des produits, les normes de comptabilité et l'investissement devaient être abordés à cette première réunion. L'allègement de la charge des entreprises et des consommateurs liée à l'existence de réglementations divergentes sera au cœur des discussions.

Le vice-président Verheugen estime qu'après seulement quatre mois de travail, l'adoption de procédures d'autorisation simplifiées pour les médicaments orphelins, destinés au traitement de milliers de maladies rares, ainsi que la convergence vers des spécifications compatibles au niveau mondial pour le bioéthanol et le biodiesel compteront parmi les principaux résultats de la première réunion du CET. Il y aura également un accord pour le lancement d'un dialogue sur les investissements. La reconnaissance mutuelle des normes de comptabilité sera également l'une des priorités. Des progrès sur ces aspects amélioreraient la compétitivité d'un grand nombre d'entreprises des deux côtés de l'Atlantique.

Le contexte du CET

Le CET a été créé au sommet UE/États-Unis d'avril 2007 à Washington par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, la chancelière allemande Angela Merkel et le président des États-Unis George W. Bush dans le but de renforcer l'intégration économique transatlantique.

Le CET compte plusieurs membres permanents: coté européen, le commissaire aux relations extérieures, le commissaire au commerce et le commissaire au Marché intérieur et aux services financiers et côté américain, le ministre des finances, le ministre du commerce et le représentant du président pour les affaires commerciales.

Attaché à rendre la coopération transatlantique plus transparente, le Conseil économique transatlantique constitue un forum qui permet aux groupes d'intérêt de faire connaître leur point de vue. C'est pourquoi le CET rencontrera son groupe de conseillers, qui est chargé de relayer les avis des citoyens, des consommateurs et des producteurs de part et d'autre de l'Atlantique concernant les thèmes à traiter en priorité.

Voir aussi IP/07/587

Le contexte des relations économiques UE/États-Unis

Le partenariat économique UE/États-Unis est la relation bilatérale la plus étroite et la plus étendue au monde en matière de commerce et d'investissement. Les flux commerciaux transatlantiques s'élèvent à environ 1,7 milliard d'euros par jour. L'UE est la destination de près de 70% du total des investissements extérieurs des États-Unis. Les entreprises américaines ont investi en 2005 quatre fois plus en Belgique qu'en Chine l'année suivante.

Quelques chiffres:

  • commerce bilatéral annuel: 620 milliards d'euros,
  • volume combiné du commerce: 40% du commerce mondial,
  • produit intérieur brut (PIB) combiné: 60% du PIB mondial,
  • les flux d'investissements bilatéraux représentent 14 millions d'emplois.

Plus d'informations sur le commerce UE/États-Unis


Side Bar