Navigation path

Left navigation

Additional tools

Fusions: la Commission ouvre une enquête en profondeur sur l'acquisition de Reuters par Thomson

European Commission - IP/07/1460   08/10/2007

Other available languages: EN DE

IP/07/1460

Bruxelles, le 8 octobre 2007

Fusions: la Commission ouvre une enquête en profondeur sur l'acquisition de Reuters par Thomson

La Commission européenne a décidé d'ouvrir une enquête approfondie, au titre du règlement de l'UE relatif aux fusions, sur la concentration proposée du canadien Thomson et du britannique Reuters. L'enquête initiale de marché menée par la Commission révèle que la fusion proposée soulèverait des doutes sérieux quant aux effets négatifs sur la concurrence dans plusieurs marchés du secteur des informations financières. La décision d'ouvrir une enquête en profondeur ne préjuge pas de son résultat final. La Commission dispose maintenant de 90 jours ouvrables (jusqu'au 25 février 2008) pour prendre une décision définitive sur la question de savoir si l'opération proposée entraverait ou non de manière significative une concurrence effective à l'intérieur de l'Espace économique européen (EEE) ou dans toute partie substantielle de celui-ci.

Tant Thomson que Reuters sont des leaders dans la fourniture d'informations financières. Ils recueillent, compilent et diffusent les données relatives aux marchés dont ont besoin les professionnels de la finance, tels que les banques, les gestionnaires de fonds, les sociétés, les gestionnaires de fortune et les opérateurs en bourse. Ils fournissent aussi tous deux à leurs clients des capacités pour les opérations en bourse. Thomson est actif sur les marchés juridique, fiscal, comptable et de recherche scientifique tandis que Reuters est surtout connu comme l'une des plus grandes agences de presse internationales.

Le 3 septembre 2007, Thomson a notifié à la Commission son projet d'acquérir les activités de Reuters dans le cadre d'une structure de société à cotation multiple contrôlée par Thomson.

L'enquête initiale sur ce marché qu'a menée par la Commission a fait ressortir que cette concentration soulèverait des doutes en matière de concurrence, notamment en ce qui concerne la fourniture de données financières, comme la fourniture de sources de données, l'accès aux bases de données d'informations financières commercialisées par les parties notifiantes, l'accès aux analyses en temps réel et après clôture des marchés (rapports des courtiers) et la fourniture de services de nouvelles. La plupart de ces produits sont surtout utilisés dans les activités hors salle de marché des institutions financières.

Lors de son enquête approfondie, la Commission déterminera si la concentration de Thomson et Reuters est susceptible d'engendrer des effets négatifs dus au fait qu'elle associe deux grands fournisseurs de telles données ou contenus. Il peut en résulter des conséquences sur les autres fournisseurs d'informations financières qui intègrent les produits financiers en cause dans les produits qu'ils proposent eux-mêmes ainsi que sur les institutions financières et les consommateurs finaux de ces produits.
De plus amples informations sur ce dossier peuvent être obtenues à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/comm/competition/mergers/cases/index/m94.html#m_4726


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website