Navigation path

Left navigation

Additional tools

EUROBAROMÈTRE: les Européens sont favorables à une coopération accrue avec les pays voisins

European Commission - IP/07/1264   30/08/2007

Other available languages: EN DE ES IT

IP/07/1264

Bruxelles, le 30 août 2007

EUROBAROMÈTRE: les Européens sont favorables à une coopération accrue avec les pays voisins

Un sondage Eurobaromètre réalisé pour la Commission européenne confirme que dans les États membres de l'UE, une large majorité de l'opinion publique approuve les efforts déployés pour intensifier la coopération avec les pays limitrophes de l'Union. Les personnes interrogées estiment, à une écrasante majorité, qu'il est important de collaborer avec nos voisins dans les domaines de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme, l'environnement et l'énergie, le développement économique, l'immigration, la démocratie, ainsi que l'éducation et la formation. La plupart des Européens sont d'avis que l'aide apportée par l'UE à ses voisins peut contribuer à la propagation de la paix et de la démocratie au-delà des frontières de l'Union, et près de la moitié pensent que les pays limitrophes souhaitent d'ailleurs coopérer avec l'UE pour procéder à des réformes intérieures.

Pour la commissaire chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, Mme Benita Ferrero-Waldner, «ce sondage confirme que la perception de la politique européenne de voisinage (PEV) progresse au sein de l'UE et que les Européens prennent conscience des avantages qu'il y a à approfondir nos relations avec les pays avec lesquels nous partageons des frontières terrestres et maritimes. Tout renforcement de la coopération, que ce soit dans le domaine de la lutte contre la criminalité, les échanges commerciaux, l'énergie ou les migrations, se traduit par des bénéfices tangibles tant pour nous que pour nos voisins».

Et d'ajouter: «La PEV est une politique gagnante à tous points de vue: aider nos voisins immédiats à parvenir à la prospérité et à la stabilité fait de l'Europe un endroit plus agréable à vivre. Avec le temps, j'espère que les Européens seront de plus en plus nombreux à considérer que la politique européenne de voisinage nous assure à tous un environnement plus sûr et que les avantages qui en découlent compensent largement son coût».

Les principaux résultats du sondage sont les suivants:

  • Une large majorité des personnes interrogées estime qu'il est important, voire très important, de coopérer avec les pays voisins dans les domaines suivants: la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme (89 %), l'environnement et l'énergie (86 %), le développement économique (85 %), la démocratie (82 %), l'éducation et la formation (81 %) et l'immigration (71 %).
  • Les aspects politiques de cette action reçoivent un soutien important: 73 % des personnes interrogées pensent que l'UE peut contribuer à promouvoir la démocratie dans ces pays, 67 % sont d'avis que le fait d'aider les pays voisins réduira les risques de guerre et de conflit en Europe et 62 % estiment qu’une étroite coopération avec les pays voisins permettra d'atténuer l’immigration clandestine.
  • En ce qui concerne le rapport coût/bénéfices, si une nette majorité des personnes interrogées pensent que la coopération avec les pays limitrophes peut procurer des avantages mutuels à l'UE et ses voisins, 79 % se disent néanmoins préoccupées par le coût de cette coopération. 61 % considèrent qu'aider les pays voisins à progresser sur la voie de la prospérité entraînera une amélioration de la prospérité même de l'UE et 74 % pensent que cela permettra aux entreprises de l'UE d'accéder à de nouveaux marchés. Certains (45 %) craignent toutefois que la paix et la stabilité de l'UE soient elles-mêmes mises en péril par la promotion de réformes dans les pays voisins.
  • La connaissance de la PEV a progressé depuis l'année dernière (une personne interrogée sur cinq a désormais entendu parler de cette politique).

Ce sondage repose sur 27 000 entretiens menés entre le 25 mai et le 30 juin 2007 dans les 27 États membres de l'UE.

La politique européenne de voisinage

La politique européenne de voisinage a été conçue pour renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité de l'UE et des pays qui l'entourent.

La PEV offre des relations politiques et économiques privilégiées à 16 pays[1] limitrophes de l'UE et s'appuie sur les liens existants (accords de partenariat et de coopération et accords d'association, partenariat euro-méditerranéen). La coopération dans le cadre de la PEV repose sur un engagement mutuel en faveur de valeurs communes (démocratie et droits de l'homme, État de droit, bonne gouvernance, principes de l'économie de marché et développement durable).

Pour de plus amples informations sur le sondage et pour consulter le rapport:

http://ec.europa.eu/public_opinion/index_fr.htm

Pour de plus amples informations sur la politique européenne de voisinage, voir également:

http://ec.europa.eu/world/enp/index_fr.htm


[1] Algeria, Armenia, Azerbaijan, Belarus, Egypt, Georgia, Israel, Jordan, Lebanon, Libya, Moldova, Morocco, the Palestinian Authority, Syria, Tunisia and Ukraine. Relations with Russia are not covered by the European Neighbourhood Policy, but rather by the EU-Russia Strategic Partnership.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website