Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/07/1174

Bruxelles, le 25 juillet 2007

Sri Lanka: la Commission accorde une aide de 15 millions d'euros en faveur des victimes du conflit et des réfugiés au Tamil Nadu

La Commission européenne a octroyé une aide humanitaire de 15 millions d'euros en faveur des personnes touchées par le conflit au Sri Lanka et des réfugiés sri-lankais au Tamil Nadu (Inde). Cette nouvelle dotation, qui comprend une enveloppe spécifique de 3 millions d'euros destinée à financer des activités d'aide alimentaire, répondra à des besoins de première nécessité (abris, eau, équipements sanitaires, sécurité alimentaire et soins de santé, etc.). Les fonds sont acheminés par le service d’aide humanitaire de la Commission (ECHO), placé sous la responsabilité du commissaire Louis Michel.

Ce dernier a fait la déclaration suivante: «La Commission est extrêmement préoccupée par l'intensification de la violence au Sri Lanka. La brutalité du conflit est effrayante et de graves violations du droit humanitaire international sont commises dans un climat d'impunité. Des milliers de civils vicitimes du conflit n'ont pratiquement aucune chance d'échapper à la violence et aux massacres. Je suis également profondément choqué par les attaques délibérées perpétrées contre des organisations humanitaires, qui ont causé la mort d'au moins 25 travailleurs humanitaires depuis avril 2006. Cette situation est tout à fait inacceptable. Il est essentiel que les organismes d'aide puissent avoir accès aux victimes avec la garantie d'une sécurité et d'une protection totales de leur personnel. J'appelle instamment toutes les parties à respecter le droit humanitaire international et à condamner toute attaque menée contre des actions ou des travailleurs humanitaires».

Depuis 1983, le conflit qui oppose le mouvement des Tigres de libération de l'Eelam Tamoul (LTTE) et le gouvernement sri-lankais au nord et à l'est du pays a coûté la vie à plus de 70 000 personnes. Près de 800 000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays en presque 25 ans de guerre civile. 100 000 autres Tamouls sri-lankais ont fui vers des camps de réfugiés en Inde, pays voisin. 4500 personnes ont été tuées au cours des 12 derniers mois, dont au moins 1500 civils. Il est malheureusement probable que le conflit s'intensifie à court ou moyen terme, ce qui entraînera de lourdes conséquences sur le plan humanitaire.

Cette nouvelle enveloppe, qui couvrira les besoins vitaux des populations touchées par le conflit, améliorera aussi l'accès à l'eau et aux équipements sanitaires des réfugiés sri-lankais installés au Tamil Nadu, en Inde. Un large éventail d'opérations humanitaires sera déployé pour venir en aide aux victimes du conflit (abris, nourriture, sécurité alimentaire, eau/hygiène, biens de première nécessité, soins de santé, éducation, moyens de subsistance, opérations de protection et programmes de préparation aux catastrophes naturelles).

Ces projets seront mis en œuvre par les partenaires humanitaires de la Commission déjà présents sur le terrain (ONG, agences des Nations unies et CICR).

Depuis 2004, la Commission a accordé au total une aide de 79 millions d'euros en faveur des victimes de crises humanitaires au Sri Lanka, dont 3 millions d'euros sous forme d'aide alimentaire et 42 millions d'euros destinés aux victimes du tsunami).
Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/echo/field/sri_lanka/index_fr.htm


Side Bar