Navigation path

Left navigation

Additional tools

Peste porcine classique en Allemagne: modification des mesures

European Commission - IP/06/515   20/04/2006

Other available languages: EN DE EL

IP/06/515

Bruxelles, le 20 avril 2006

Peste porcine classique en Allemagne: modification des mesures

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale s'est prononcé aujourd'hui en faveur d'une proposition de la Commission visant à assouplir certaines mesures adoptées à la suite de la découverte récente de foyers de peste porcine classique dans certaines parties de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne (cf. IP/06/459). Le projet de décision a été élaboré sur la base de la stabilisation de la situation de la maladie dans cette région. Aucun nouveau cas de peste porcine classique ne s'est déclaré dans le pays au cours des trois dernières semaines. Des mesures de précaution adéquates ont été prises dans les zones à haut risque et dans les exploitations ayant pu être en contact avec la maladie. Les tests effectués sur les porcs de la zone de protection et de surveillance ont abouti à des résultats négatifs. Des mesures de lutte contre la maladie ont été appliquées conformément à la directive 2001/89/CE. Les exploitations ayant accueilli des porcs de la zone à haut risque de Rhénanie-du-Nord-Westphalie depuis le 15 janvier (date supposée de l'introduction du virus) ont été soumises à des examens cliniques et à des examens de laboratoire qui ont abouti à des résultats négatifs.

Le projet de décision approuvé aujourd'hui par le comité permanent autorise la reprise du transport de porcs depuis la plupart des régions d'Allemagne vers d'autres États membres en vue de leur abattage immédiat, de leur reproduction ou de leur engraissement, sous certaines conditions. Avant de permettre le transport de porcs reproducteurs ou d'engraissement, les autorités allemandes devront s'assurer que les animaux en question ont séjourné dans une exploitation n'ayant accueilli aucun nouveau porc vivant au cours des quarante-cinq jours précédant la date d'expédition. L'État membre destinataire devra être informé de l'envoi à l'avance et les animaux devront avoir fait l'objet d'un contrôle vétérinaire complet.

Les porcs de Cologne et de Detmold (les territoires de Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui sont les plus éloignés de la zone de surveillance) pourront désormais être transportés vers d'autres régions d'Allemagne en vue de leur abattage immédiat ou à des fins de reproduction ou de production, pour autant que les conditions strictes décrites ci-dessus soient respectées.

Dans les Regierungsbezirke d'Arnsberg, de Münster et de Düsseldorf, les porcs pourront être déplacés à l'intérieur des parties de ces territoires situées en dehors des zones de protection et de surveillance, mais ils ne pourront pas être expédiés vers d'autres régions allemandes ni vers d'autres États membres. Leur transport sera également soumis aux conditions décrites ci-dessus.

Enfin, les règles établies précédemment pour le transport de porcs à l'intérieur de la zone de surveillance (transport limité uniquement à l'intérieur de la zone moyennant le respect de conditions strictes, cf. IP/06/492) s'appliqueront désormais également à la zone de protection.

Des mesures de biosécurité rigoureuses resteront d'application pour les personnes, les véhicules, etc. entrant en contact avec des porcs ou des exploitations porcines dans la zone à haut risque de Rhénanie-du-Nord-Westphalie définie par les autorités allemandes. Les véhicules utilisés pour transporter des porcs depuis et vers le territoire allemand devront être nettoyés et désinfectés minutieusement.

Les véhicules ayant servi au transport de porcs dans les zones à risque établies ne pourront pas être utilisés en dehors de ces zones à moins d'avoir été soumis à une désinfection minutieuse et de ne pas avoir été en contact avec des porcs ou des exploitations porcines pendant au moins trois jours. Ces mesures seront adoptées par la Commission la semaine prochaine et demeureront applicables jusqu'au 15 mai. L'évolution de la maladie et les mesures en place seront réexaminées une nouvelle fois par le comité permanent au cours des prochaines semaines, au plus tard lors de la réunion des 3 et 4 mai 2006.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website