Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/06/404

Bruxelles, le 30 mars 2006

Nouvelle signalisation unique pour la circulation des trains en Europe

La Commission a adopté des Spécifications Techniques d’Interopérabilité pour le contrôle commande et la signalisation sur le réseau ferroviaire transeuropéen conventionnel. Aujourd’hui, plus de vingt systèmes de signalisation et de contrôle des vitesses coexistent en Europe, ce qui fait que la plupart des trains internationaux, de passagers comme de marchandises, doivent encore s’arrêter à la première gare frontière pour changer de locomotive. La Décision adoptée permet le remplacement progressif de ces systèmes incompatibles par un système unique, connu sous le sigle ERTMS.

« Cette décision crée enfin les conditions techniques nécessaires pour un véritable espace ferroviaire européen » a déclaré Jacques Barrot, Vice-Président en charge des Transports. « Le déploiement rapide de ce système est nécessaire pour la compétitivité des entreprises ferroviaires, la qualité et la sécurité de leurs services et il confortera la place de leader mondial de l’industrie ferroviaire européenne. »

Les locomotives capables de franchir les frontières doivent, aujourd’hui encore, être équipées de multiples systèmes embarqués capables de traiter les informations envoyées par les différents systèmes au sol, ce qui multiplie les coûts de production et les risques de panne. Une fois la locomotive conçue, il est d’ailleurs extrêmement coûteux et parfois impossible d’ajouter de nouveaux systèmes à bord. Pour cette raison, dans la plupart des cas, les trains doivent encore s’arrêter à la première gare frontière pour changer de locomotive.

Dans ce contexte, le déploiement du système européen de gestion de trafic, l’ERTMS[1], développé au début des années 1990 grâce aux programmes cadres communautaires de recherche puis soutenu par les fonds dévolus aux réseaux transeuropéens représente une avancée considérable pour le développement de l’interopérabilité et de la sécurité des réseaux ferroviaires.

L’installation de ce système est déjà obligatoire pour tout nouvel équipement ou matériel ferroviaire destiné au réseau « grande vitesse ». Désormais, pour le rail conventionnel, il en ira de même pour les nouveaux équipements des axes prioritaires[2] du réseau transeuropéen ainsi que pour les locomotives destinées à les emprunter.

Parallèlement, le respect des spécifications d’interopérabilité en général et l’utilisation du système commun de signalisation ERTMS, en particulier, deviennent des conditions liées à l’obtention d’un financement communautaire : comme conséquence logique de l’ouverture du marché à la concurrence toutes les entreprises ferroviaires doivent pouvoir bénéficier des infrastructures ferroviaires financées avec des fonds européens et pas seulement celles disposant d’équipements spécifiques nationaux.

Il appartient désormais à l’Agence Ferroviaire Européenne de veiller à ce que les spécifications soient adaptées au progrès technique. Le coordonnateur européen, M. Vinck, veille quant à lui à ce que le déploiement s’effectue de manière coordonnée, afin d’atteindre l’interopérabilité le plus rapidement possible et au moindre coût.

Il convient enfin de rappeler que ces spécifications sont le fruit d’un effort sans précédent dans le monde ferroviaire européen : sur l’initiative de la Commission, des centaines d'experts, représentant les gestionnaires d'infrastructures, les entreprises ferroviaires et des constructeurs ont mis leurs compétences au service d’un objectif commun et ont travaillé ensemble à l’élaboration de spécifications recueillant le consensus de tous les acteurs du secteur ferroviaire.
Voir aussi :
IP/05/831 : Cinq milliards d’investissements dans la signalisation ferroviaire
MEMO/05/235 : L’ERTMS en 10 questions
IP/05/321 : ERTMS : un grand projet européen pour développer les réseaux ferroviaires
http://ec.europa.eu/transport/rail/interoperability/ertms_fr.htm


[1] European Rail Traffic Management System
(http://ec.europa.eu/transport/rail/interoperability/ertms_fr.htm)

[2] Voir brochure « RTE-T, axes & projets prioritaires 2005 »,

http://ec.europa.eu/ten/transport/priority_projects/index_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website