Navigation path

Left navigation

Additional tools

Sécurité routière: il faut intensifier les efforts

European Commission - IP/06/202   22/02/2006

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL

IP/06/202

Bruxelles, le 22 février 2006

Sécurité routière: il faut intensifier les efforts

La Commission européenne a aujourd’hui dressé le bilan de la lutte européenne contre l’insécurité routière depuis 2001. Des progrès considérables ont été atteints, en particulier dans certains Etats membres. En 2005, plus que 8000 personnes en moins ont été tuées sur les routes européennes qu’en 2001. Mais le progrès n’est pas suffisant et il va falloir intensifier les efforts nationaux et européens pour atteindre l’objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur la route à l’horizon 2010.

« Les progrès enregistrés doivent inciter tous les acteurs à faire encore plus », a déclaré Jacques Barrot, Vice-Président de la Commission en charge des transports.
Depuis 2001 et avec le Programme d’Action Européen pour la sécurité routière adopté en 2003, l’Union européenne a contribué à mettre la sécurité routière au premier rang des préoccupations politiques des Etats membres. Plusieurs d’entre eux, qui ne l’avaient pas encore fait, se sont ainsi dotés de plans nationaux pour la sécurité routière, reprenant souvent l’objectif commun de réduire de moitié le nombre de victimes sur les routes.

Les données essentielles du bilan à mi parcours sont les suivantes :

  • Les pays formant aujourd’hui l’Union européenne ont connu 50 000 tués sur les routes en 2001, et l’objectif commun, proposé en 2001 et actualisé après l’élargissement de 2004, est de ne pas dépasser 25 000 tués en 2010. Or, on a recensé quelque 41 600 tués en 2005 soit une réduction, insuffisante, de 17,5% en 4 ans. Au rythme actuel, l’Union devrait compter 32 500 tués en 2010, et non pas 25 000 au maximum.
  • Il subsiste d’importantes disparités entre États: l’écart entre les plus performants et les moins performants se situe dans une fourchette de 1 à 3 (en nombre de tués par million d’habitants) et de 1 à 5 (en nombre de tués par million de voitures particulières).
  • En terme de nombre annuel de victimes par million d’habitants et par million de voitures particulières les pays qui se comportent le mieux par rapport au moyen européen sont Malte, Royaume Uni, Pays Bas, Suède, Allemagne, et Finlande. Parmi les pays qui posent le plus de problèmes sur les deux indicateurs sont Pologne, Portugal, Grèce, Estonie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Chypre et République tchèque.
  • En termes d’évolution du nombre de tués entre 2001 et 2004, neuf États membres (Allemagne, Estonie, France, Italie, Luxembourg, Malte, Pays Bas, Portugal, Suède) ont connu une réduction plus rapide que 14%, la moyenne des Vingt-cinq; huit autres (Belgique, Danemark, Grèce, Espagne, Irlande, Autriche, Finlande, Royaume Uni) ont connu des progrès limités (réduction d’au moins 5%, mais inférieure ou égale à la réduction moyenne); huit autres (République tchèque, Lettonie, Hongrie, Pologne, Slovénie, Slovaquie, Chypre et Lituanie) ont faiblement progressé, voire régressé. Ces ratios doivent toutefois être considérés avec prudence, notamment dans les très petits Etats membres où un nombre limité d’accidents graves pèsent d’un grand poids sur le résultat national. 

Quant au bilan des actions européennes il est considérable et couvre différents aspects de la sécurité routière, comme l’adoption récente de la législation sur les temps de conduite et de repos des conducteurs professionnels (IP/06/110), des mesures de sécurité des véhicules, des campagnes d’éducation et de sensibilisation. Il est désormais urgent d’avancer avec la proposition de permis de conduire pour combattre la fraude aux permis de conduire et améliorer les compétences et donc la sécurité des motocyclistes. En effet, en valeur absolue, le nombre de motocyclistes tués a augmenté entre 2000 et 2003, tandis que le nombre total de tués sur les routes diminuait. La proposition de permis de conduire (IP/03/1435) prévoit un accès progressif aux permis de conduire pour les motos les plus puissantes et généralise le permis de conduire pour les cyclomoteurs. Le Vice-Président Jacques Barrot a déclaré à se sujet : «J’espère que le Conseil pourra débloquer le dossier du permis de conduire rapidement. Il faut intensifier nos efforts pour mieux protéger les motards».

La Commission envisage désormais de lancer de nouvelles initiatives, une fois adopté la révision du Livre blanc sur les transports prévue pour fin Avril 2006. Le conseil informel des ministres des transports discutera de la sécurité routière à Bregenz (Autriche) le 2 et 3 Mars.
La communication de la Commission d’aujourd’hui est accompagnée de plusieurs annexes contenant entre autres des données statistiques et des fiches par pays:

http://ec.europa.eu/transport/road/roadsafety/index_en.htm
Programme d'action de l'UE en matière de sécurité routière :
http://ec.europa.eu/transport/road/roadsafety/rsap/index_en.htm

Annex:
Key data on road safety
[Graphic in PDF & Word format]



Source: CARE database for EU 15 countries except Germany and national data for Germany and new Member States
Belgium data not available for 2003 and 2004




[Graphic in PDF & Word format]


[Graphic in PDF & Word format]

Source: Eurostat, CARE database for EU 15 countries except Germany and national data for Germany and new Member States.
Belgium data not available for 2003 and 2004


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website