Navigation path

Left navigation

Additional tools

Voitures intelligentes: la Commission estime que l’industrie et les décideurs politiques doivent soutenir davantage le développement des technologies permettant de sauver des vies

European Commission - IP/06/191   21/02/2006

Other available languages: EN DE ES NL IT PL

IP/06/191

Bruxelles, le 21 février 2006

Voitures intelligentes: la Commission estime que l’industrie et les décideurs politiques doivent soutenir davantage le développement des technologies permettant de sauver des vies

Les technologies permettant d’éviter les collisions par l’arrière pourraient permettre de diminuer le nombre d’accidents de 4 000 par an dans l’UE si 3 % seulement des véhicules en étaient équipés d’ici 2010. Les technologies qui aident le véhicule à rester sur sa voie de circulation ou à doubler pourraient permettre d’éviter 1 500 accidents par an si 0,6 % seulement des véhicules en étaient équipés d’ici 2010. Et les technologies qui réveillent les conducteurs somnolents pourraient permettre d’éviter 30 % des accidents mortels sur autoroute et 9 % du total des accidents mortels. C’est ce qu’a déclaré la Commission, dans le cadre d’une nouvelle campagne pour inciter les consommateurs à acheter des véhicules plus intelligents, plus sûrs et plus propres.

«Les voitures intelligentes peuvent nous aider à résoudre les principaux problèmes de circulation routière: la sécurité, les encombrements et la consommation d’énergie», a déclaré Mme Viviane Reding, membre de la Commission responsable de la société de l’information et des médias. «Mais on ne peut pas s’attendre à ce que les citoyens et les décideurs politiques investissent ou promeuvent des technologies rendant les voitures plus sûres si leurs avantages ne sont pas clairement démontrés. C’est pourquoi j’appelle l’industrie et les décideurs politiques à accroître leurs efforts pour développer les technologies de l’information et des communications afin que tous les véhicules fabriqués en Europe soient des véhicules intelligents».

Les systèmes «intelligents» peuvent aider les conducteurs à éviter des accidents et peuvent même appeler automatiquement les services d’urgence en cas d’accident (voir IP/05/134). Ils peuvent également être utilisés dans les systèmes de gestion de la circulation ou pour augmenter les performances des moteurs. Grâce aux technologies de l’information et des communications, des progrès appréciables sont faits dans le sens de l’accomplissement de l’objectif communautaire qui est de diminuer de moitié le nombre de morts sur les routes d’ici 2010, alors qu'on dénombre encore plus d'1,4 million d'accidents et plus de 40 000 décès sur les routes de l’UE chaque année. Les recherches actuelles indiquent qu’une erreur humaine est en cause dans presque 93 % des accidents, qui engendrent un coût d'environ 200 milliards d'euros, soit 2 % du PIB. La congestion touche actuellement 10 % de notre réseau routier et coûte 50 milliards d’euros par an, soit 0,5 % du PIB de l’UE et les études montrent que plus de 50 % de la consommation de carburant résultent des encombrements routiers ou d’une conduite inadaptée: tous ces problèmes peuvent être résolus grâce aux technologies de l’information et des communications.

L’adoption de technologies se fait encore trop lentement

Plus de 20 ans après l’introduction des systèmes de freinage antiblocage (ABS), certains véhicules n’en sont toujours pas équipés. Il a fallu 10 ans pour que les dispositifs ESP («Electronic Stability Programme»), qui accroissent la maîtrise du pilotage en cas de chaussée glissante en distribuant la puissance et l’effort de freinage aux roues qui en ont le plus besoin, atteignent un taux de pénétration du marché de 40 % seulement. Ces systèmes, ainsi que des systèmes plus récents comme l’assistance au freinage, l'avertisseur de changement de bande, les systèmes anti-collision et les systèmes de protection active des piétons utilisant des détecteurs et des avertisseurs doivent être adoptés plus rapidement et doivent notamment passer plus rapidement des modèles haut de gamme aux modèles moins luxueux.

Initiative «voiture intelligente»

L’initiative «voiture intelligente» de la Commission – qui est une composante de la stratégie communautaire «i2010» - répondra à la nécessité d’encourager l'adoption de nouvelles technologies visant à rendre les voitures plus sûres, plus propres et plus performantes. L’initiative «voiture intelligente» répond à trois objectifs:

  • coordonner les efforts des parties concernées, des citoyens, des États membres et de l’industrie pour accélérer la mise au point et l’adoption de ces technologies;
  • soutenir les activités de R&D visant à rendre les véhicules plus intelligents, plus propres et plus sûrs, grâce à des fonds alloués au titre du septième programme-cadre de recherche (PC7) et favoriser l’adoption et l'utilisation des résultats des travaux de recherche. Une série d’essais opérationnels sur le terrain seront notamment effectués pour évaluer, dans des environnements réels, l’impact que les systèmes «eSafety» auront sur le comportement des conducteurs et la dynamique de conduite (le Conseil consultatif européen chargé de la recherche sur les transports routiers – ERTRAC – soutient pleinement les activités communautaires prioritaires de recherche sur les véhicules intelligents), et
  • faire connaître les avantages des technologies eSafety afin de stimuler la demande de la part des conducteurs. Pour ce faire, des actions de démonstration des technologies seront organisées régulièrement et des programmes télé ciblés seront diffusés.

Mme Viviane Reding présentera l’initiative «voiture intelligente» de la Commission à l’occasion de la manifestation sur la voiture intelligente (Intelligent Car Demonstration Event), qui aura lieu le jeudi 23 février à partir de 10h30 au musée Autoworld de Bruxelles et qui sera suivie d'une présentation de nouveaux modèles de voitures déjà équipés de technologies de l’information. Cet événement sera ouvert aux organes de presse de Bruxelles.

Pour plus d'informations:
http://ec.europa.eu/information_society/activities/esafety/index_en.htm

http://ec.europa.eu/information_society/doc/factsheets/048-esafety.pdf


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website