Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/06/1679

Bruxelles, le 4 décembre 2006

Le Kazakhstan et l'UE signent un protocole d'accord qui définit le cadre de leurs relations dans le domaine énergétique

À l'occasion de la visite du président kazakh Noursoultan Nazarbaev à la Commission européenne, l'UE et la République du Kazakhstan ont signé aujourd'hui un protocole d'accord qui jette les bases d'une coopération renforcée dans le domaine de l'énergie. Les deux parties ont également paraphé un accord de coopération dans le domaine de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, qui sera signé officiellement à une date ultérieure. “Avec ces deux documents, la République du Kazakhstan et l'Union européenne ont posé les fondements d'une coopération constructive dans le secteur de l'énergie, qui sera extrêmement profitable aux deux parties”, a déclaré le président de la Commission européenne, José Manuel Durão Barroso.

Le protocole d'accord signé aujourd'hui entre le Kazakhstan et l'UE établit les bases d'une coopération renforcée dans le domaine de l'énergie avec l'un des plus importants fournisseurs d'énergie de la région de la mer Caspienne. Les réserves de pétrole du Kazakhstan sont estimées à 9 milliards de barils et ses réserves de gaz naturel à près de 2 billions de mètres cubes. Le Kazakhstan détient environ 20 % des réserves mondiales connues d'uranium, ce qui en fait le troisième producteur d'uranium dans le monde.

Le protocole présente dans leurs grandes lignes deux plans de route pour renforcer la coopération en matière de sécurité des approvisionnements énergétiques et dans le domaine industriel. Cela passera notamment par des échanges réguliers d'informations concernant leurs politiques énergétiques respectives, la coopération concernant les infrastructures de transport d'énergie d'intérêt mutuel et les technologies respectueuses de l'environnement.

Par le passé, des protocoles d'accord du même ordre ont déjà été signés avec d'autres grands fournisseurs d'énergie ou des pays de transit, comme l'Azerbaïdjan et l'Ukraine. Par ailleurs, un protocole d'accord avec l'Algérie est déjà à un stade avancé de négociation.

Lors de cette même visite, un accord de coopération a également été paraphé entre la Communauté européenne et le gouvernement de la République du Kazakhstan dans le domaine de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire. L'accord complètera la coopération qui existe déjà en matière de sûreté nucléaire et de fusion nucléaire en apportant un cadre stable pour le développement du commerce nucléaire entre les deux parties.


Side Bar