Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission donne le coup d’envoi d’un processus de coopération pour la formation de traducteurs

European Commission - IP/06/1417   18/10/2006

Other available languages: EN DE

IP/06/1417

Bruxelles, le 18 octobre 2006

La Commission donne le coup d’envoi d’un processus de coopération pour la formation de traducteurs

Les 19 et 20 octobre, la Direction générale de la traduction de la Commission tiendra à Bruxelles une conférence sur le thème Pour la création d’une maîtrise européenne en traduction. Cette conférence, la toute première du genre, accueillera des spécialistes des États membres de l’Union européenne, mais aussi de Bulgarie et Roumanie ; quelque soixante-dix établissements d’enseignement supérieur voués à la traduction seront ainsi représentés au côté d’organisations internationales telles que l’ONU, l’OTAN ou l’OCDE et d’associations professionnelles pour débattre la question de la formation de traducteurs dans l’Union. Premier pas vers l’élaboration du cursus type d’une maîtrise en traduction à l’échelle du territoire communautaire, la conférence est l’une des initiatives destinées à promouvoir le multilinguisme dans l’Union qu’avait annoncées une communication de la Commission à ce sujet[1].

Le commissaire européen à l’éducation, à la formation, à la culture et au multilinguisme, M. Ján Figeľ, a déclaré : « Cette conférence est une manière novatrice de promouvoir le multilinguisme, puisqu’elle améliorera la mise en réseau des universités qui collaboreront au projet de maîtrise européenne en traduction et qu’elle nous permettra de mieux dialoguer avec elles. »

La conférence sur la MET a pour objectifs :

  • la valorisation du multilinguisme par une consolidation des liens entre la DGT et les universités vouées à la recherche et à l’enseignement dans le domaine de la traduction,
  • l’introduction d’un cursus spécifique à la MET dans les grandes universités des États membres de l’Union et des pays en voie d’adhésion,
  • la création d’un réseau d’universités et de spécialistes qui œuvreront à l’élaboration de la MET, et
  • l’amélioration du dialogue avec les universités, qui seront encouragées à concevoir des programmes d’enseignement alignés sur le cursus type proposé par la DGT.

Ce cursus type pourra être adopté par les établissements qui souhaiteront participer à la réalisation du projet de MET. La Commission prodiguera des conseils, mais la responsabilité de la formation des traducteurs incombera exclusivement à ces universités.

La MET se veut un programme intensif d’une durée d’un à deux ans et ouvert à tous les diplômés universitaires. Elle devra toucher essentiellement à la traduction en soi, et non à l’apprentissage de langues ou à l’acquisition de compétences linguistiques. Elle offre cependant assez de souplesse pour prendre en compte les exigences des institutions européennes (dont leurs besoins en fonctionnaires qui soient tout à la fois spécialisés dans un certain nombre de secteurs et dotés de compétences linguistiques), d’une part, et la situation et l’évolution de la profession dans chaque État membre, d’autre part.

L’absence d’un cursus type propre à un diplôme de ce genre s’est fait sentir dans toute son acuité au moment de l’élargissement de 2004, lorsque la Commission a éprouvé des difficultés à recruter des traducteurs dans plusieurs des nouvelles langues officielles de l’Union. Il s’agit avant tout de former des traducteurs hautement qualifiés possédant toutes les compétences fondamentales requises d’un traducteur professionnel et pouvant être employés sur le marché national comme dans les institutions européennes.

Les conclusions des travaux de la conférence serviront de point de départ à un plan d’action qui suggérera des mesures supplémentaires dans la perspective de la création d’une MET.
Pour plus d’informations sur la conférence :

http://ec.europa.eu/dgs/translation/events/emt2006/index_fr.htm
Pour plus d’informations sur la DGT et les langues :
http://ec.europa.eu/dgs/translation/index_fr.htm

http://europa.eu/languages/fr/home


[1] Un nouveau cadre stratégique pour le multilinguisme – COM(2005) 596 final, du 22 novembre 2005


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website