Navigation path

Left navigation

Additional tools

Un financement de 28,3 millions d’euros pour de nouveaux projets de recherche sur la grippe aviaire et pandémique

European Commission - IP/06/1413   17/10/2006

Other available languages: EN DE

IP/06/1413

Bruxelles, le 17 octobre 2006

Un financement de 28,3 millions d’euros pour de nouveaux projets de recherche sur la grippe aviaire et pandémique

La Commission européenne annonce aujourd’hui le financement de nouveaux projets sur la grippe aviaire et pandémique pour un montant de 28,3 millions d’euros. Dix-sept projets ont été sélectionnés à l’issue d’un appel de propositions spécial organisé au titre du sixième programme-cadre de recherche de l’Union européenne. Les nouveaux projets couvrent la santé humaine et animale et répondent aux besoins en matière de recherche répertoriés par l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé animale et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture. Les 28,3 millions d’euros alloués à ces projets viennent s’ajouter aux 21 millions d’euros déjà mis à disposition au titre des 5e et 6e programmes-cadres.

«Il est important que l’UE soit en mesure de cibler son programme de recherche afin de répondre aux nouveaux besoins émergents», affirme le commissaire européen chargé de la science et de la recherche, Janez Potočnik. «Nous avons prouvé que nous en sommes capables. La participation de partenaires internationaux si nombreux montre que l’Europe est à la pointe de la lutte contre la grippe aviaire et pandémique.»

La somme de 28,3 millions d’euros est répartie à égalité entre des projets liés à la santé humaine et d’autres concernant la santé animale. Les projets relatifs à la santé humaine viseront à mieux comprendre le mode d’action du virus et incluront des recherches cliniques sur la mise au point de vaccins. Quant aux projets consacrés à la santé animale, ils porteront sur les vaccins, l’amélioration du diagnostic et l’élaboration de systèmes d’alerte précoce, l’approfondissement des connaissances sur le virus de la grippe aviaire proprement dit, le transfert de technologies aux pays tiers et l'établissement d'un réseau de surveillance des oiseaux migrateurs.

Neuf des projets sélectionnés impliquent la participation de pays partenaires extérieurs au programme-cadre, tels que la Russie, la Chine, le Vietnam, l'Australie, les États-Unis, le Canada et la Croatie, dont plusieurs ont récemment connu des foyers de grippe aviaire. Plusieurs petites et moyennes entreprises sont également associées aux projets.

Pour plus d’informations sur l’ensemble des projets, voir MEMO/06/381.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website