Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/06/126

Bruxelles, le 7 février 2006

Journée 2006 de la sécurité sur internet : l’Union européenne s’engage pour une utilisation plus sûre de la toile

Aujourd’hui, 95 organisations de 36 pays à travers le monde, dont 24 pays de l'UE, la Russie, l'Argentine, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, célébreront la Journée pour un internet plus sûr. Parrainée par Mme Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l’information et des médias, l’édition 2006 sera marquée par un blogathon, ou «blog-marathon», qui verra un large éventail d'organisations et d'invités d’honneur promouvoir une utilisation plus sûre de l’internet en postant des commentaires et en invitant visiteurs, enfants, écoles et parents à participer au débat. Le centre géographique de ce blog de 24 heures se déplacera progressivement vers l'ouest en parcourant les fuseaux horaires de la planète, et son contenu sera multilingue.

Dans son message de bienvenue à l’occasion du lancement du blogathon, Mme Reding écrit: «Quand nous sommes en ligne, exactement comme dans la réalité, il est important que nous nous respections les uns les autres, et que nous respections la loi. Le blogathon sera l’occasion d’un débat sur ces questions».

Bien que 50% parents dans l’UE-25 déclarent que leur enfant a accès à Internet, 20% seulement fixent des règles à son utilisation. C’est la première conclusion d’une enquête Eurobaromètre sur un internet plus sûr, réalisée en décembre 2005, dont les résultats seront publiés au début du mois de mars. Les règles le plus souvent citées par les parents sont «ne pas autoriser l'accès à certains sites web» (55%) et «limiter le temps passé sur l’internet» (53%). Parmi les règles moins fréquentes des parents figurent «ne pas permettre aux enfants de rencontrer une personne dont ils ont fait la connaissance sur l’internet» (35%) et «ne pas autoriser le téléchargement de musique ou de films» (19%).

Mme Reding ajoute: «Les parents doivent apprendre à leurs enfants à reconnaître les dangers qui peuvent surgir lorsqu’ils utilisent l’internet et à réagir correctement face à une situation incommodante. C’est une attitude de bon sens, qui doit devenir aussi naturelle que d’enseigner aux enfants les rudiments de la sécurité routière dès le jour où ils mettent le pied hors de la maison».

La Journée pour un internet plus sûr est devenue un événement annuel. Elle donnera lieu cette année à d’autres activités, notamment à des actions didactiques sur le thème «Je vais t’apprendre», où ce sont les élèves qui informent les adultes sur l’utilisation qu’ils font de l’internet et de la téléphonie mobile.

Le programme pour un internet plus sûr

Le programme de la Commission pour un internet plus sûr, qui fonctionne depuis 1999, vise à mettre à la disposition des parents et des enseignants les connaissances et les outils dont ils ont besoin pour une utilisation sans risque de l’internet. Le programme en cours, d’une durée de quatre ans (2005-2008), est doté d'un budget de 45 millions d'euros pour lutter contre les contenus illicites et préjudiciables sur l'internet. Il couvre également d'autres médias, tels que la vidéo, et est spécialement conçu pour combattre le racisme ainsi que les messages électroniques non sollicités («spam»).

Parmi les projets et activités actuels, on peut citer:

  • 21 numéros verts mis à la disposition des utilisateurs pour signaler des contenus illicites. Au cours de l’année 2005, la ligne téléphonique espagnole Protegeles a permis à la police nationale d’effectuer 37 opérations et d’identifier plus de 1700 personnes manipulant du contenu illicite. Ces opérations ont mené à des arrestations en Espagne et ont permis l’envoi d’informations à Interpol pour la poursuite des enquêtes;
  • 23 centres d’information chargés de sensibiliser à l’utilisation plus sûre de l’internet, dont la coordination et la formation sont assurées par le Réseau scolaire européen, l’université de Lancashire Central et l’autorité norvégienne des médias;
  • un système de label de qualité des sites web;
  • des projets pilotes en matière d'autorégulation, visant à lutter contre le courrier électronique indésirable et à étendre aux jeux en ligne la classification du contenu;
  • l’étalonnage des performances des logiciels de filtrage;
  • le Forum pour un internet plus sûr: une plate-forme de discussion entre les entreprises, les organisations de protection de l’enfance et les organismes publics. En 2005, le Forum a concentré ses efforts sur les nouveaux problèmes de sécurité posés par l’utilisation de téléphones mobiles par les enfants.

La Journée pour un internet plus sûr est organisée par le réseau européen INSAFE, lequel est coordonné par le Réseau scolaire européen et cofinancé par la Commission européenne au titre du programme pour un internet plus sûr.

Informations supplémentaires:

Journée pour un internet plus sûr, réseau INSAFE et bulletin d'information INSAFE:

http://www.saferinternet.org/

Programme de la Commission européenne pour un internet plus sûr:

http://europa.eu/saferinternet


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website